Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

La collection Lambert, sous perfusion de subventions

Lu dans Minute, qui relate le scandale en Avignon :

"le mécène Yvon Lambert, galeriste qui a fait fortune sur la place de Paris, n’est pas privé de subventions… publiques! En Avignon, sa Fondation dispose d’un budget annuel de fonctionnement d’un million d’euros, financé à 40% par l’État, 40% par la ville et 20% par la région! Pourquoi ce cadeau? En vertu d’une convention signée en l’an 2000, pour exposer 350 pièces de la collection Lambert, le conseil général du Vaucluse a mis à sa disposition l’hôtel particulier qu’il possède rue Violette, et l’Etat, la ville et la région ont accepté de cracher au bassinet. En échange, Yvon Lambert a promis qu’en 2030 il ferait don de ces 350 pièces à l’Etat. Quand on sait que les réserves de nos musées sont encombrées d’un bric-à-brac dont on ne sait plus que faire, on ne voit pas trop l’intérêt… Pourtant, malgré le traitement de faveur dont il bénéficie, Yvon Lambert n’est pas toujours content. En décembre dernier, il a ainsi menacé de quitter Avignon, une ville qui selon lui «ne mérite pas un cadeau pareil»! Un chantage payant. La ville a augmenté sa subvention, qui est passée de 216000 à 240000 euros par an, et, pour Noël, elle a accordé une subvention exceptionnelle de 45000 euros! Et pour fêter cette réconciliation, qui s’est faite sur le dos du contribuable, Yvon Lambert a inauguré une nouvelle exposition, «Je crois aux miracles», avec sur les affiches officielles la pièce maîtresse… le fameux Piss Christ! De quoi nous faire regretter l’urinoir de Marcel Duchamp…"

Partager cet article

10 commentaires

  1. normalement, il semble interdit de dépasser 80% de subventions publiques pour une même action ou une même structure… Je crois que ces subventions pour la F° Lambert violent la réglementation européenne : il serait opportun qu’un spécialiste de finances publiques se penche sur le sujet !

  2. vous avez dit ” sous perfusion” ?
    En termes moins élégants, mais parfaitement idoines, ne serait-il pas permis de reprendre ce qu’a écrit le Fou du Roi Louis XVII grâce à votre information ?
    ” La collection Lambert coule des jours heureux sous la pisse des subventions publiques, faites avec le sang des pauvres contribuables, s’il est vrai que l’argent c’est le sang des pauvres, selon Pierre-Joseph Proudhon ! ”

  3. C’est scandaleux il faut que les contribuables se fassent entendre. Il faut faire battre cette municipalité aux prochaines élections.

  4. Avec un peu d’aide, en particulier financière, peut-être devrait-on pouvoir présenter une liste chrétienne en 2014 !! Solidarité serait partant pour monter l’opération dés les législatives prochaines. Mais il nos faut des relais locaux, nous ne sommes pas implanté à Avignon.
    Faire mal au niveau électoral, c’est la seule arme efficace.

  5. Encore bravo à Présent pour nous donner des informations aussi précises et qui à des degrés moindres sont le cas de bien des politiques culturelles en France dans de très nombreuses villes.
    Et pour Duchamps, en plus il avait du, sans doute, payer l’urinoir et l’exposer sans subvention!
    [Il s’agit de Minute… MJ]

  6. Mea culpa, ai écrit Présent au lieu de Minute, mais Bravo aux deux journaux en général qui savent nous donner des informations que l’on ne trouve pas ailleurs.

  7. Du club de foot Arles-Avignon au PC de Monsieur Lambert il y a tout lieu de croire que tout le monde n’est pas égal devant la crise qu’il reste encore bien de l’argent public à foutre par les fenêtres dans la bonne ville de Madame Roig et le conseil régional du père Vauzelle.
    Des jeunes bénévoles pourraient y organiser un piss(and love, bien sûr) Roig-Lambert-Vauzelle à moindre frais!
    Pour bien situer cette glorieuse épopée artistoque du Système, lire sans modération l’ouvrage d’Aude de Kerros “l’art caché: les dissidents de l’art contemporain”, d’une qualité rédactionnelle et bibliographique comparable aux “scuds* ” décapants de notre ami le Professeur Xavier Martin sur la nature cachée de la pensée des obscures lumières.
    *le mot est de lui.

  8. Merci à Minute Michel de nous donner cette information et à Michel Janva de l’avoir reprise.
    Une exposition avec une “oeuvre” phare blasphématoire qui est organisée dans le cadre d’une structure subventionnée à 100% par des fonds publics!!! Là est le SCANDALE PRINCIPAL ( nous ne faisons pas d’angélisme: il y a toujours eu des blasphèmes)…
    VIT-ON EN EX URSS OU DANS LA CHINE SOUS MAO? NON SOUS LA Vieme REPUBLIQUE AVEC NICOLAS SARKOZY COMME PRESIDENT…

  9. oui mais c’est une dictature, ça ne peut avoir d’autre nom

  10. Toujours le même problème : des subventions données pour attaquer un culte ne sont-elles pas incompatibles avec la loi de 1905 ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services