Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La citation du jour

Elle est de Nicolas Sarkozy, en visite aux Etats-Unis. Il a déclaré aux étudiants de la University of Columbia (source : Présent) :

"Je veux féliciter le président Obama d’avoir réussi cette réforme [de la santé], quel que soit ce qu’on pense ici de cette réforme. (…) Mais si vous voulez que je sois vraiment sincère, vu d’Europe, parfois quand on voit les débats américains sur la réforme de la santé, on a du mal à y croire. L’idée que ça fasse un débat d’une telle violence que de vouloir que les plus pauvres d’entre vous soient pas dans la rue seuls sans un centime face à la maladie, excusez-moi mais nous, ça fait jamais que cinquante ans qu’on a résolu le problème. Si vous venez en France, que vous avez quelque chose sur le trottoir, on ne vous demandera pas votre carte de crédit avant de vous accepter à l’hôpital."

L'histoire ne dit pas si les étudiants lui ont demandé ce que la France comptait faire pour résoudre le problème du financement des retraites, du trou de la Sécu, le non-remboursement de bon nombre de médicaments, ou pour les 8 millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté. "On a résolu le problème"… Elle est bien bonne.

Partager cet article

15 commentaires

  1. Sarkozy fait une fois de plus preuve de son inculture crasse…
    Non seulement les étudiants de Columbia auraient put poser la question du prix de notre « économie sociale » (sécu, retraites par répartition, …), mais ils auraient put lui rétorquer :
    1) Il existe bel et bien aux USA un système de prise en charge de frais de santé pour les personnes les plus défavorisées et les plus faibles : « Medicare » pour les personnes âgées paupérisées, « Medicaid » pour les personnes n’ayant pas de revenu ou un revenu très faible. En fait (et pour faire court) le problème se pose les américains dont les revenus sont acceptables pour vivre mais pour qui l’achat d’une assurance maladie représente un budget très / trop élevé et donc qui sont pas ou peu couverts pour leurs frais de santé et se soignent mal ou peu.
    2) En cas d’urgence, comme partout dans les pays occidentaux, la prise en charge aux USA se fait sans demande préalable de la carte de crédit.
    En gros les propos de notre Président de la République sont dignes de ceux d’un mauvais touriste français…

  2. M. Sarkozy oublie les millions de Français qui n’ont pas les moyens de se payer une mutuelle correcte, puisque maintenant notre système social comporte plusieurs vitesses

  3. Le commentaire de Sarkozy est factuellement inepte: assurer “les plus pauvres” n’a jamais été l’enjeu du débat américain (ils sont couverts par le programme Medicaid créé en… 1965, et couvrant environ 15% des dépenses de santé US).

  4. C’est curieux le président d’un pays qui n’en parle pas correctement la langue…

  5. Sarkozy égal à lui-même: inculte, ignare, prétentieux et suffisant!
    Un charter pour la Hongrie s’il vous plait!

  6. sans compter les multiples fondations qui permettent aux plus pauvres de se soigner gratuitement…

  7. On ne dit pas “quel que soit ce qu’on pense” (quel charabia!) mais “quoi qu’on pense”. Et je passe sur la tournure générale, très relâchée. Il m’énerve.

  8. Je vis aux USA et comme le dit Paul Le Silve, les hopitaux ne mettent pas à la porte les gens qui ne peuvent pas payer… ça se saurait…
    Le problème est ailleurs, et est le même qu’en France… qui peut se faire soigner les dents correctement? qui peut acheter des lentilles pour un adolescent myope? qui peut payer un traitement d’orthodontie…etc… tout est question d’assurance complémentaire… la sécu ne fait pas grand chose pour ça, mais ponctionne tous les revenus pour remplir son panier percé…
    Alors aux politiques de trouver une solution viable pour prendre en charge les moins de 18 ans à 100% pour les frais médicaux, les jeunes sont la future valeur économique d’un pays… si ils ne sont pas en bonne santé physique et morale… ils iront grossir les rangs des assistés…

  9. Quelle prétention…quel toupet !
    Et si encore notre système était efficace, on pourrait donner des leçons aux autres pays !
    Ce qu’il omet d’expliquer c’est que notre système est parfaitement injuste lorsque ceux qui ne côtisent pas sont mieux pris en charge que ceux qui paient “plein pôt”.

  10. OBAMA viendra t’il en FRANCE à la fin de l’année s’amuser de la façon dont Sarko a résolu le problème des retraites avec nos syndicats(que le monde entier nous envie )

  11. Commentaire nutile ! Tout est déjà dit.

  12. Encore et toujours, la plupart des Américains sont, comparés aux Français, très mal soignés. Peut-être certains ont-ils par leur travail une excellente assurance (à quel prix astronomique d’ailleurs : rappelons que le système de santé américain est le plus cher du monde – le plus lourdement bureaucratique aussi). Mon expérience personnelle des Etats-Unis, tant pour moi que pour nombre d’amis et connaissances de tous milieux est CATASTROPHIQUE !
    Les Etats-Unis, en ce qui concerne la santé, pour moi, c’est l’Afrique !
    Encore qu’en Afrique, quand on n’est pas soigné, c’est en raison du manque de moyens financiers.
    Le système français ne peut en aucun cas être comparé à l’américain : il reste incomparablement supérieur.
    Peut-être en ceci surtout que l’on consulte qui l’on veut quand on veut (c’est tellement simple par rapport à ici !), et même si vous payez directement de votre poche, les spécialistes réputés sont abordables.
    Tant et si bien que j’estime qu’en France, l’Assurance Maladie ne devrait assurer que les cas lourds.
    Les Etats-Unis, c’est formidable… tant qu’on n’a pas de problème de santé. Même quelque chose de très anodin en France peut prendre ici des dimensions ubuesques.
    Quant à un système socialiste, l’Américain l’est presque autant que le nôtre. La différence est une administration encore plus obèse et ingérable que la nôtre.
    Si si, c’est incroyable, mais malheureusement vrai !
    On peut penser ce que l’on pense de Nicolas Sarkozy, mais cela n’oblige pas à cultiver des préjugés : j’avais une opinion assez favorable du système américain avant de franchir l’Atlantique, mais j’ai découvert une gigantesque machine à sous, qui fonctionne, une fois encore, comme l’organisme d’une personne obèse.

  13. On peut dire n’importe quoi, quand on est président ????
    Ceci est un cas pour la CSA car laisser diffuser de tel informations mensongères est très grave et est un affront au sans abris et beaucoup d’autres.
    il m’écœure.

  14. décidement vous n’avez rien compris, Notre président dans son ego mondialiste se veut etre aussi le patron d’obama. Il est donc normal qu’il fasse la morale à son vassal.
    Rien n’arrete notre petit clown. Et nos journaleux qui ne cessent de l’encenser…

  15. Le problem qui faudrait qu’on solucionne first, c’est çuy des gus qui causent mal notre dialecte. Comme dirait mon pote O’bama : je n’inderstande pas comment qu’on peut causer mal un langue.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services