Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme / France : Société

La CGT en crise

La CGT en crise

Deux articles nous indiquent que la CGT est au plus mal. A quand l’euthanasie de la centrale marxiste ?

La Lettre A :

Virginie Gensel-Imbrecht, membre du bureau confédéral de la CGT, a annoncé sa démission dans une lettre datée du 23 février. La syndicaliste, chargée de la com’ et la presse, y dénonce les méthodes de Philippe Martinez et les conflits à répétition avec la direction du syndicat.

Le Canard :

Partager cet article

13 commentaires

  1. Peut être que la CGT se porte mal mais le communisme est bel et bien vivant et avec la Chine connait même un regain de vigueur…

    • À proprement parler, ce ne sont pas de vrais communistes.
      Le communisme, par définition, est la mise en commun, et la gestion communautaire des moyen de production.
      Les pays prétendus communistes reconnaissent eux même ne pas y être parvenu. Les partis prétendus communistes se montrent en réalité bien peu communistes dans leur fonctionnement et par les société qu’ils organisent. Le parti communiste (ultra-capitaliste) chinois ne fait pas exception à la règle. Comme l’a dit récemment Monseigneur Aillet, évêque de Bayonne, en l’absence de Dieu, on y divinise le régime, ce qui aboutit immanquablement à une dictature totalitaire. On le vérifie systématiquement depuis la Révolution française.
      Les communautés monacales bénédictines sont à ma connaissance les seules expériences vraiment communistes ayant traversé les siècles.
      (je ne sais pas ce qu’il en est des monastères bouddhistes).

      • Vous avez déjà vu des régimes communistes qui soient autre chose que des dictatures totalitaires ?
        Le communisme c’est cela et rien d’autre, les théories et définitions ne sont que de l’enfumage.
        Quant au socialisme c’est la même chose mais en plus sournois et en beaucoup plus pervers.

        • Des définitions claires et précises permettent d’avoir des idées claires et précises, ce qui ne veut pas dire que ces idées soient coupées de la réalité. Des définitions claires et précisespermettent de parler clairement de la réalité. C’est au contraire parce que ces régimes ont faussé la valeur des mots qu’ils ont enfumé le reste du monde.
          Par contre, s’il y a bien une chose dont j’ai appris à me méffer, c’est du “bon sens”.
          Souvent ce n’est que la somme des préjugés, des pensées toutes faites qui permettent d’éviter de réfléchir.
          Aucun régime installé par un parti prétendu communiste ne s’est lui même déclaré communiste.
          Nous avons eu l’union des république socialistes soviétiques, la république démocratique allemande (bien peu démocratique), larépublique de chine populaire, etc…
          Nulpart lemot communiste n’apparaît dans les dénomintions de ces régimes, effectivement totalitaires et massacreurs.

          Par contre j’ai cité les communauté bénédictines.Lisez la règle de saint Benoit, et vous constaterez que cela répond bien à la définition “mise en commun et gestion commune des moyens de production”. Les réductions jésuites d’Amérique du Sud, inspirées par le roman de Thomas More, Utopia, sont une expérience proche du communisme.
          Mon propos est justement de montrer que ces idéologies athéïstes sont souvent dans le mensonge, et que même dans le domaine d’un de leur soit disant idéaux, elles n’ont jamais fait aussi bien que des ordres religieux chrétiens.
          La confusion des idées est rarement une bonne chose.

          • “…ces idéologies athéïstes sont souvent dans le mensonge…” (sic)
            Elles ne sont pas “souvent”, elles ne vivent et prospèrent que dans le mensonge et par le mensonge.
            C’est pour cela que je disais que leurs théories ne sont que de l’enfumage.

            En ce qui concerne l’appellation URSS c’est la démonstration éclatante que le socialisme et le communisme ne sont que les 2 faces d’une même pièce… L’appellation socialiste ne gêne pas les communistes, ils en sont issus ! Tout comme le fascisme ou le nazisme.

  2. Ils n’ont qu’à faire un emprunt, et décider d’annuler leur dette. Puisque c’est ce qu’ils préconisent pour l’Etat.

  3. La CGT qui, paraît-il, défend l’emploi des “travailleurs”, va devoir licencier… comme une vulgaire entreprise capitaliste ! Martinez : salaud de patron ! T’as plus qu’à t’inscrire au MEDEF !!

  4. Les syndicalistes ont toujours été contre le télétravail…

  5. La CGT est le syndicat qui organisait le sabotage des armes françaises sur les chaines de fabrication à la veille de la seconde guerre mondiale, en conséquence du pacte Germano-soviétique Molotov-Ribbentrop.
    Il ont fait de même pendant la guerre d’Indochine.
    Des soldats français sont mort à cause de la CGT.
    Sur le port de Marseille, quand les blessés d’Indochine étaient débarqués, ils se faisaient jeter à terre de leur civière par les dockers CGT.
    CGT : Confédération Générale des Traitres.

  6. Et même plus moyen d’aller se ressourcer chez les camarades de Moscou, comme Peppone…Poutine a remplacé Staline, zut alors ! Et en Chine, c’est quand même un peu dangereux, on dit que d’aucuns ont essayé et n’en sont pas revenus. En plus la France est mal notée sur la sacro-sainte échelle du Coco-coronacircus, et qui sait ce que les gardiens de l’Empire du milieu mettent dans leurs tests PCR ? C’est courageusement que nous combattons les complotistes français, qu’on peut soupçonner d’avoir des accointances d’extrême-droite, mais s’il y avait quelque chose de vrai dans toutes les horreurs qu’ils racontent, hein?

  7. Les cotisations qui feraient vivre la CGT c’est du même ordre que la vente du muguet du 1er mai qui renflouerait les caisses du Parti Communiste….
    La CGT a été un VRAI syndicat jusqu’à la Seconde Guerre mondiale….Ensuite, le Parti Communiste ayant fini par choisir le “cochon” capitaliste contre le “cochon” nationaliste, ils ont aidé à chasser les Allemands du pays, moyennant des avantages pour eux….en plus et en marge de toutes les avancées sociales de l’après guerre…Ils ont obtenu des “bastions” (comme pour les Protestants après l’Edit de Nantes) à savoir constituer des Etats dans l’Etat au sein de quelque grande entreprise publique nationalisé avec les petits pouvoirs et la redistribution de niches et faveurs afférents, ce que le patronnat a appelé la co-gestion avec les partenaires sociaux…..Et parmi ces “niches” la gstion de comités d’entreprises….Cela a duré jusque dans les années 2000 quand il a fallu “ouvrir” à la concurrence….sous la pression bruxelloise. La “justice” a cherché des poux dans la tête des gestionnaires de ce business, l’instruction a été une des plus longues de l’histoire judiciaire (avec quelques fuites de temps à autre pour alimenter la chronique) pour aboutir à des peines légères….Entre temps, ces entreprises ont vu des pans entiers livrés à la prédation d’une pseudo concurrence et sont au bord du dépôt de bilan, mais les chefs CGT ont sauvé leurs têtes….Les organisations ont changé, ça ne rapporte plus autant….Ils ont mangé avec le diable capitaliste mais ils n’avaient pas la cuillère la plus longue….On peut rigoler, car ils ont trahi le Peuple et sont punis à présent….Le problème est qu’on risque tous d’en pâtir….

  8. Cette info nous fait rêver…. mais gates et macron la sauveront sinon ils sont eux-mêmes condamnés. Quant aux chinois…. mort de rire ils pédalent dans la semoule arabe….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services