Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie

La Bretagne se meurt

La Bretagne se meurt

Avec plus de décès que de naissances :

La Bretagne a une population vieillissante selon une étude de l’INSEE parue aujourd’hui. Intitulé « Bilan démographique 2017 : plus de décès que de naissances dans la moitié des communes bretonnes », le rapport précise que la population de la Bretagne – estimée à 3 337 000 habitants – a augmenté d’environ 0,43 % sur les dernières années. Mais cette hausse ralentit, en raison d’un « solde naturel » négatif (différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès). […]

Le taux de mortalité continue d’augmenter avec 34 700 décès en 2017, soit une augmentation de 0,7 % sur un an. […]

Avec une population de plus en plus vieille, la Bretagne voit donc baisser son nombre de femmes en âge d’avoir des enfants. L’âge moyen à l’accouchement a ainsi légèrement augmenté en 2017, passant de 30 ans a presque 31. Le nombre de femmes âgées entre 20 et 40 ans – période où elles sont le plus a même d’avoir des enfants – et de 377 000 en 2017 en Bretagne, soit 14 000 de moins que cinq ans auparavant. Résultat, il y a environ 1,79 enfant par Bretonne en 2017, contre 2,02 en 2010. Il y a eu 591 naissances de moins en 2017 par rapport à l’année précédente.

Les Bretons se marient également de moins en moins. En 2016, 10 400 mariages ont été célébrés, soit un recul de 2,8 % pour la région contre une baisse de 1,5 % seulement au niveau national. À l’inverse ils divorcent de plus en plus, avec 5 300 séparations en 2016 soit une augmentation de 1,3 % en un an. […]

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

7 commentaires

  1. Les migrants subsahariens affluent déjà pour le Grand Remplacement. Les dernières familles bretonnes quittent les villes moyennes pour le centre Bretagne.

  2. La Bretagne vote socialiste et en paie le prix

    • le genre de réflexion que tout le monde attendait. En réalité ça change ne rien. Toute la France a la même situation démographique, à quelques nuances près. Et même si la Bretagne votait pour la vraie droite à fond, ça ne changerait rien tant que le pouvoir central, au niveau national, mène la même politique de gauche… dont tout le monde paie le prix, bretons, comme basques, auvergnats ou parisiens…..

      • Idem en Auvergne, je confirme ! À Clermont , la Plaine , au nord , les muzzs , au centre la gauche et à l ouest Giscard . Résultat , la gauche au pouvoir ! Et depuis des temps immémoriaux . Et les transports gratuits pour les Muzzs dans Clermont ; seuls 2 ou 3 non gauchistes grincent des dents . Pour les autres c est normaaaalllll. Enfin, ces derniers temps , la droite daigne entrouvrir un oeil , encore torve, sur le danger de l immigration mais pas plus que cela.

      • La Bretagne adhère massivement et de manière très constante à l’idéologie gauchiste et cela change tout au contraire. D’abord toute la France n’est pas dans la même situation et d’autre part de voter à droite est déjà un grand pas vers une volonté d’en sortir même si c’est toujours la politique de gauche qui est menée. Il y a une différence MAJEURE entre subir l’Enfer et s’y complaire même si apparemment cela ne change rien.

  3. L’immigration extra européenne en hausse exponentielle en Bretagne… africains, maghrébins, arabes, afghan, asiatiques… un vrai melting pot. La Bretagne qui était encore calme récemment, se détériore très vite. Délinquance, chômage, drogue.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!