La Bosnie vit un processus d’islamisation

Le préfet de la congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, le cardinal Franc Rodé, après sa visite en Bosnie, du 19 au 21 juin, a déclaré :

"La Bosnie vit un processus d'islamisation et Sarajevo est devenue une ville musulmane (…)  les catholiques ont été les principales victimes de la guerre et que beaucoup ont fui le pays (…) Beaucoup sont partis parce que leurs maisons ont été incendiées, d'autres à cause des pressions et de la peur de perdre la vie. De nombreux prêtres et religieux ont été assassinés. Des églises et des monastères ont été incendiés ou détruits (…) Ces dernières années, plus de 100 mosquées ont été construites, dans des lieux où il n'y en a jamais eu. Il y a donc une volonté d'islamisation dans la région de Sarajevo (…)"

Et en France ?

16 réflexions au sujet de « La Bosnie vit un processus d’islamisation »

  1. Alexandre de La Cerda

    Il est hélas logique que les Catholiques s’aperçoivent – à leurs dépens, mais un peu tard – que la tragédie ayant affecté leurs frères orthodoxes serbes du Kosovo ne les épargne pas ; ne convenait-il pas de réfléchir à l’époque des bombardements de Belgrade en 1999 ? Il est sans doute très tard mais, comme l’indique le sermon pascal de Saint Jean Chrysostome, les ouvriers de la dernière heure ne pourraient-ils se joindre à ceux des premières heures, à leurs frères orthodoxes qui luttent désespérément afin de préserver les ultimes témoignages de terres anciennement chrétiennes, envers et contre les politiques “occidentales” d’appui et de financement de l’islamisation des Balkans (Macédoine comprise) ?

  2. PK

    Pas grave : on libérera la Bosnie quand on lancera la prochaine croisade pour libérer le royaume franc de Jérusalem : le chemin est tout tracé :
    On part du 9-3, on passe par la Bosnie, un crochet en Turquie puis direction Jérusalem !
    😉 (mais à peine…)

  3. Yann H

    Je dirai à Yako qu’il ne faut pas s’en prendre aux militaires. La désobéissance et la désertion, c’est bien de la prôner quand on est civil confortablement installé devant son ordinateur. En subir les conséquences est autre chose. Je connais des militaires qui sont allés en boznie, mais voilà, ils sont militaires que la mission plaise ou non. Ce sont aux zélites-politiques qu’il faut s’attaquer et pas à quelqu’un d’autre. De ce que nous avons fait aux crétiens bozniaques, aux chrétiens du kosovo et tous les autres yougoslaves, il faudra un jour demander pardon. Mais le mal aura été fait et ce sera trop tard car c’est l’islam qui commandera. Mais, ce ne sont pas les français qui choisissent leurs zélites ?…

  4. yiannis

    Alarme !
    Que des intervenants du Salon Beige se permettent, sans être censurés, de critiquer de fait la politique de collaboration avec l’islam mise en œuvre par le Vatican, n’est-ce pas « la fin des haricots » ?
    Récemment, un autre intervenant allait encore plus loin en écrivant que « le problème n’est pas l’islam mais la démocratie »
    Ce naïf accès de lucidité explique bien la démarche de l’Eglise de Benoît XVI. Le but soigneusement dissimulé semble bien être de s’allier avec l’islam pour liquider la démocratie pour ensuite rétablir le pouvoir temporel de l’Eglise.
    Il n’est pas utile de commenter cet objectif dont l’absurdité suffit à révéler l’ambition quasi maladive d’un cerveau coupé de toute réalité.

  5. pompignan

    @ jean :
    si vous ne dialoguez pas, comment ferez vous pour les convertir? Vous attendez la main de Dieu peut-être? Il nous a envoyés dans le monde pour baptiser…Ce n’est pas en restant chez soi à maugréer tte la journée que l’on y arrivera.
    “L’esprit saint que vous avez reçu, ne fait pas de vous des gens qui ont peur” nous dit St Paul.

  6. Exupéry

    Trop de catholiques sont malades du politiquement correct. Ils ont tellement voulu dialoguer avec le monde (et certaines autres religions) qu’ils se sont partiellement compromis en adoptant certaines pseudo-valeurs allogènes (le dernier reniement en date étant l’alignement sur le darwinisme matérialiste de nombre d’universités “catholiques”!
    Quand au Saint-Père il ne peut rien faire de plus, vu la situation de l’Eglise qui est semblable à un grand édifice lézardé, miné tant de l’intérieur, que de l’extérieur par un monde de plus en plus hostile. Il a en tout cas le mérite d’avoir été le premier (depuis un demi siècle) à prendre des positions rectificatives qui soient à la mesure des risques qu’il a parfaitement saisis (entre autres il ne se leurre pas sur le “mono-dia-logue” islamo-chrétien). Non, l’Eglise n’est pas de ce monde, elle n’est qu’en ce monde.

  7. yako

    @ Yann:
    Au pire j’aurais démissionné. Ce n’est pas de désertion que je parle.
    [@Yako : ne dîtes pas n’importe quoi ! Démissionner n’est pas si simple d’autant plus que lorsque les militaires français sont partis, ils ne savaient pas forcément ce que leurs actions cumulées sur plusieurs années et par mandat de 4 ou 6 mois allaient avoir comme conséquences. Certains ont eu des états d’âme, d’autres s’en foutaient. Ceux qui ont eu des états d’âme se sont certainement dit que la défense de la patrie primait et qu’il valait mieux rester pour servir la France dans d’autres missions que de démissionner pour faire quoi ensuite ? Nous ne pouvons pas comparer la Bosnie avec l’Algérie ou la seconde guerre mondiale.
    Philippe Carhon]

  8. HB

    pompignan,
    On ne dialogue pas avec l’erreur!
    Les apôtres ne dialoguaient pas, ils se contentaient (si je peux dire) d’annoncer l’Evangile et de proclamer La Vérité!
    Dialoguer, c’est de fait reconnaitre une certaine Vérité dans l’erreur, c’est donc lui donner plus d’importance qu’elle n’en a!
    Depuis quand dialogue-t-on dans l’Eglise?
    Qui a apporter cette idée géniale?
    Quels en sont les fruits?
    Les fruits, vous savez combien c’est importants!
    Mais ils est vrai, qu’un certain esprit veut que celui qui est ferme dans la Foi, soit moqué et jugé rétrograde, passéiste, voire même réac!

  9. trahoir

    @ Philippe Carhon en réponse à yako,
    Les hommes de bases et sous officiers ok,
    mais les Morillon, Janvier et autres étoilés qui ont fréquenté les hautes strates (ex – ecole de Guerre, Etat – Major,…) ?
    Des clowns manipulés ? Simplement incompétents ?
    Les deux mon général ?
    Incapacité de la France à avoir la moindre politique claire ?
    A lire pour ouvrir les yeux :
    http://www.amazon.fr/Comment-Djihad-est-arrivé-Europe/dp/2888920042
    Présentation de l’éditeur
    Voici un ouvrage d’investigation exemplaire. Prenant à contre.jpged la clameur générale, Jürgen Elsässer a patiemment remonté la piste des kamikazes du 11 septembre. Ce qui l’a mené tout droit en Bosnie, véritable tête de pont de l’activisme islamiste en Europe et en Occident. Avant de s’attaquer aux populations de l’Occident, les moudjahiddin ont été recrutés, formés, entraînés par les services secrets occidentaux. Sur cette collusion, la ” guerre contre le terrorisme ” proclamée à grand fracas par Washington au début des années 2000, a jeté un voile de ténèbres et de mutisme. Passionnant comme un roman d’espionnage, ce livre éclaire les souterrains de la politique mondiale et fait parler le silence. De New York à Istanbul, de Berlin à Tora-Bora, il nous entraîne à la découverte du plus équivoque des réseaux. Composant, au fil de son récit, le tableau d’une guerre occulte où les distinctions communes – Occident/Islam, amis/ennemis, terrorisme/pacification – perdent leur sens.
    Biographie de l’auteur
    Jürgen Elsässer, né en 1957, est journaliste d’investigation, basé à Berlin. Il est notamment l’auteur de ” L’exception allemande ” et de ” La RFA dans la guerre au Kosovo “.

  10. pompignan

    @ HB
    Je me frotte les yeux en lisant votre réponse. Les Apôtres ne discutaient pas???? D’où tirez vous cette insolite vérité? Ne connaissez vous pas l’histoire de Paul? Les débuts de l’Eglise n’ont bien sûr rien à voir avec ce que l’on vit aujourd’hui. Les chrétiens étaient marginaux au début. Il a bien fallu que Paul s’intègre dans la société pour annoncer l’Evangile. Croyez vous qu’il soit venu annonner la Parole de Dieu, sitôt débarqué. Paul a travaillé à Ephèse et dans d’autres villes. Pourquoi à votre avis?????
    Dans votre esprit, il suffirait de brandir le crucifix pour que les gens se convertissent! C’est absurde. Relisez -car manifestement vous ne la connaissez pas- la vie se St François Xavier. C’est en faisant connaissance avec la population indigène qu’il a pu les baptiser ensuite car au début il baptisait à la chaine “à en avoir mal aux bras à la fin de la journée. Cela ne marchait pas bien au contraire, c’est pourquoi il a commencé à s’interesser à ses ouailles…

Laisser un commentaire