Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

La BD blasphématoire de Mac Do sort dans la presse

Environ 2 semaines après avoir traité de cette affaire sur ce blog, Le Post répercute le scandale.

Sauf que le responsable n'est pas tant la chaîne Mac Do que les éditions Dupuis, dont on rappellera le double langage sur ce sujet.

Partager cet article

7 commentaires

  1. Finalement c’est un retour à la case départ (ou presque) :
    Graffiti du 1er siècle de notre ère, temps de la 1ere persécution, sous Néron :
    Traduction : “Alexamenos vénère son dieu”
    http://pagesperso-orange.fr/emmanuel.caron/PE/jesus_ane.gif
    Ah les éditions Dupuis, tout un programme.

  2. Et dire que les éditions depuis étais catholique mais depuis sa à bien changer niveau moral et qualité …

  3. Les éditions Dupuis auraient-elles en projet un ouvrage similaire où au lieu d’un évêque on aurait un imam, et au lieu d’une grenouille un cochon? Il est vraisemblable que les commentaires fleuriraient rapidement dans toute la presse, et pas seulement pour déplorer un certain mauvais goût!

  4. @coquelicot
    Sachez que la représentation de Jésus en âne vient du dieu Seth de la mythologie égyptienne.
    Il ne faut pas oublier que pour Nos religions judeo-chrétiennes, Dieu empêche l’homme d’accéder à la science pour qu’il ne connaisse pas le mal et ne fasse que le bien et que c’est satan qui tente.
    Dans les autres civilisations, vous trouverez la même histoire, racontée à l’envers: un dieu mauvais, un démon empêche les hommes d’accéder aux sciences et d’être libre (alors que la vraie liberté demeure dans la connaissance du bien, du vrai). Le bon dieu arrive et délivre les hommes.
    En Egypte, certains ont donc assimilé Jésus au dieu mauvais, d’où Seth, d’où la tête d’âne. Sachez d’ailleurs que cette représentation existait avant la naissance du Sauveur.

  5. @ Personne :
    Je vous remercie de votre intervention, et prie au SB de m’excuser pour mon erreur.

  6. @Coquelicot
    Il n’y a pas d’erreur de votre part. C’est juste qu’il est bon de connaître l’origine de ce symbole. Par la suite, il a effectivement été utilisé lors des persécutions, et son origine n’enlève rien à son côté blasphématoire, car c’est vraiment dans ce but qu’il a été utilisé.

  7. mais oui Coquelicot, ne soyez pas timide: bonne trouvaille !
    Vous avez raison de rappeler ainsi que les persécutions ne datent pas d’hier, c’est une vieille rente bien humaine, il n’y a donc pas lieu de s’affoler.
    Vous pouvez dormir tranquille comme l’eau au fond ..du puits.

Publier une réponse