Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

La banalisation de l’avortement

Les députés s'apprêtent à voter la suppression du délai de réflexion d'une semaine pour avorter. Sophie Marinopoulos, psychologue clinicienne et spécialiste de l'avortement, déclare au Figarovox :

"[…] En proposant de supprimer la semaine de réflexion, on veut donner l'impression que l'IVG est un acte banal. Mais une grossesse – qu'elle soit interrompue ou menée à terme – est toujours un temps particulier qui marque la femme dans ce qu'elle est, ce qu'elle vit.

Mais les femmes qui sont décidées à avorter disent vouloir aller le plus vite possible…

Dans l'immédiateté, les femmes veulent en effet que cela aille le plus vite possible car leur décision est prise. Mais le principe de cette semaine de réflexion n'est pas de les faire changer d'avis ou de les faire attendre mais de marquer une temporalité psychique dans cette décision. Choisir de pratiquer une IVG, c'est une décision qui a des répercussions.[…]

Après la suppression de la notion de détresse, cette succession de changements législatifs donne l'impression qu'il faudrait parer à d'éventuelles attaques au droit à l'IVG. Comme s'il fallait banaliser complètement cet acte pour s'assurer que personne ne puisse revenir dessus. Il est bien entendu hors de question de revenir sur ce droit fondamental mais nier la trace psycho-affective d'une IVG me semble dangereux. Cela m'inquiète pour la maternité en général. Toute grossesse, menée à terme ou non, a des effets importants sur la vie d'une femme. […]"

Même les défenseurs de l'avortement ne comprennent pas cette banalisation à outrance. Elle est pourtant dans la logique des choses : il ne suffit pas d'avoir légalisé le crime, il faut encore "tuer" toute conscience de cet acte.

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services