Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La baisse du nombre de morts sur les routes n’a rien à voir avec les 80km/h

La baisse du nombre de morts sur les routes n’a rien à voir avec les 80km/h

L’association 40 millions d’automobilistes décrypte l’information de la baisse annoncée de la mortalité en montrant que cette baisse est constante depuis 2017 donc bien avant l’instauration des 80 km/h :

Le CIE a d’abord constaté que la baisse de la mortalité sur l’ensemble des routes françaises – observée depuis le second semestre 2017, c’est à-dire bien avant l’annonce de la mesure – s’est poursuivie après cette annonce en janvier 2018, alors que la vitesse était encore autorisée à 90km/h sur les routes secondaires.

Jean-Luc Michaud, président du CIE, détaille les conclusions du Comité d’évaluation : « Nous avons constaté une baisse continue de la mortalité routière sur les 3 derniers semestres : -4,3% entre juillet et décembre 2017 par rapport au second semestre de 2016, -6,9% entre janvier et juin 2018, et -5,7% entre juillet et novembre 2018 (cf graphique ci-dessous). Les chiffres de décembre 2018 ne sont pas encore publiés, mais la baisse de -9,1% de la consommation des carburants routiers au mois de décembre 2018 (selon l’UFIP) laisserait supposer une baisse significative du trafic routier à cette période, qui pourrait s’accompagner d’une baisse de la mortalité routière, qui serait évidemment sans rapport avec les 80km/h… » (…)

La mortalité routière était donc déjà largement orientée à la baisse une année avant l’entrée en vigueur – et donc bien avant l’annonce – des 80km/h. Comme le démontre le graphique ci-dessus, la mise en œuvre de cette nouvelle limitation n’a eu aucun impact sur la réduction du nombre de morts sur nos routes, que celles-ci soient ou non concernées par les 80km/h.

Le CIE relève en outre que la baisse du nombre de tués enregistrée aux mois de juillet et août 2018 coïncide avec la diminution de moitié du nombre des radars actifs en France, ce qui conduit à douter sérieusement de l’efficacité de leur multiplication, qui coûte cher à la fois au contribuable et à l’usager de la route.

En outre, le CIE s’étonne de la présentation de certains chiffres par la Sécurité routière : pour le mois de novembre 2018, celle-ci a communiqué sur une baisse de -1,8% (-5 tués) de la mortalité routière en France. Or, ces chiffres ne concernent que la métropole : dans les outre-mer, c’est au contraire une hausse de +56,3% (+9 tués) qui est intervenue sur le même mois. Au total, c’est donc une augmentation globale de +1,4% (+4 tués) qui est à déplorer sur l’ensemble des routes de France en novembre.

Pire encore, l’association s’est rendu compte que le gouvernement mentait aux Français en omettant volontairement le bilan des outre-mer :

Mais c’était sans compter la vigilance de l’association « 40 millions d’automobilistes », qui a relevé que les données relatives aux DOM-TOM n’avaient pas été comptabilisées, bien que la baisse de la limitation de vitesse à 80km/h concerne les routes de la France entière.

Au total, 3503 personnes tuées sont à déplorer en 2018 sur les routes françaises (de la France entière), et non 3259 à mettre en regard avec les 3427 tués sur la France entière en 2013.

En effet, si les chiffres métropolitains de 2018 sont sensiblement les mêmes que ceux de 2013, la prise en considération de ces données pour les DOM-TOM fait en revanche état d’une augmentation de la mortalité routière de +2,2% (+76 tués) par rapport à 2013.

20132018Évolution
Métropole32683259-0,3%
France entière34273503+2,2%

Fort de cette donnée décrédibilisant l’impartialité de la Sécurité routière, l’association « 40 millions d’automobilistes » réitère sa demande de suppression pure et simple des 80km/h.

Partager cet article

18 commentaires

  1. Revisionner le Curé Enragé sur “l’arnaque des radars” !
    La courbe présentée qui débute en 1986, NE FAIT QUE DIMINUER car meilleures voitures, meillures routes, Abs et… air bag… Avec ou sans radars, le nbre de tués sur les routes baisse et continuera de baisser.

    • C’est faux, statistiquement l’influence des radars est plus que détectable.

      D’autre part, l’influence favorable des accessoires de sécurité est annihilée si les conducteurs en profitent pour augmenter leur vitesse.
      Ceci a été largement vérifié au début de l’ ABS.
      Des sociétés d’assurance avaient décidé de baisser la prime des conducteurs équipés puis se ont pu vérifier qu’au contraire les véhicules équipés étaient plus accidentogènes —–

  2. Mon observation personnelle est que avant les 80km/h, il y avait encore des gens qui roulaient à 100 et plus.
    Maintenant, presque tout le monde roule à 90 km/h;

    • J’ai fait à peu près la même constatation. Je préciserais juste que 90% des totomobilsites roulent à plus de 80 km/h et ne ralentissent qu’à proximité des radars dont ils connaissent, bien entendu, la position.
      J’ajoute que environ, 40% des conducteurs serrent à moins de 15 m ceux qui ont le malheur de respecter les vitesses limites de sécurité.

    • je roule toujours à 100km / h, et même plus rapidement encore, maintenant … rien que pour embêter ce gouvernement

  3. L’amateurisme de ces analyses – de toutes les parties – est saisissant
    La première chose à faire n’est pas de compter le nombre de morts sur les routes mais le nombre de morts sur les routes nationales concernées par cette limitation
    Ensuite il faut regarder les raisons de ces morts : une sortie de discothèque au petit matin a probablement peu à voir avec la vitesse limite de 90 ou 80, tout comme une glissade sur une plaque de verglas
    Il faut aussi bien sûr plus de recul statistique que 6 mois d’observations
    En somme on ne peut rien dire aujourd’hui !

  4. Depuis que la vitesse est limitée à 80km/h, je constate plutôt que les automobilistes roulent à 70 km/h.
    Je propose de revenir à la charrette tirée par des boeufs. Comme cela plus d’excès de vitesse, la possibilité de rentrer d’une soirée arrosée en dormant dans la paille de la charrette, plus de morts sur les routes et en plus un pilote automatique constitué par les boeufs qui connaissent le trajet jusqu’à la maison. Bon un inconvénient, il faudra plus de temps pour aller visiter sa famille ou ses amis et pour recevoir des marchandises, quoique….
    Chouan85

  5. Je ne me sens pas du tout représenté par cette association (40 millions —) qui fait passer sa conception du plaisir automobile avant le respect de la Vie.
    Il serait plus que souhaitable que le site publie des articles de la Ligue de Prévention Routière qui ne vont pas du tout dans le même sens que les pseudo analyses des admirateurs de la voiture et de la vitesse.

    • Réjouissez vous, bientôt les pauvres n’auront plus les moyens de s’acheter de voiture ou simplement de se déplacer ; vous aurez donc des routes désertes pour rouler à 30 km/h voire moins puisque tel semble être votre bon plaisir…

  6. On parle de la courbe des blessés et des tués. Bien ! Mais qu’en est-il de l’évolution du nombre d’accidents : globale, VL, PL, 2 roues motorisés, cycliste ?…

  7. On sait très bien POURQUOI il y a baisse du nombres de tués : neutralisation de 70% des radars. ni plus ni moins. On sait très bien que les radars favorisent la mortalité

  8. On se focalise sur le nombre de morts sur les routes, environ 3000, ce qui est toujours de trop mais il faut comparer aux 600000 morts annuels en France, sans compter les 220000 assassinats d’enfants dans le ventre de leur mère. Soit donc officiellement 0,5% du nombre de morts en France. Le nombre de morts suite aux infections contractés dans les hôpitaux est d’environ 4000, à titre d’information et on en parle très peu.
    Chouans85

  9. on nous avait expliqué que les radars faisaient diminuer la vitesse et donc épargnaient des vies!
    aujourd’hui 60% des radars ont été vandalisés …
    j’invite ces experts, politologues , journalistes parisiens à venir faire les 254 kms entre cayenne et st laurent du maroni (guyane) à 80km/h

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique