Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Nouveaux médias

KTO en crise

KTO, lancée en décembre 1999, est en train de jouer sa survie. Un conseil d’administration, convoqué pour le mercredi 11 janvier, devrait se prononcer sur une augmentation de capital, à laquelle les actionnaires actuels n’ont, selon Le Monde, pas l’intention de souscrire. Axa, Lagardère, Média Participations, actionnaires à hauteur de 18% chacun, Vivendi (12%), le Diocèse de Paris (12%), Bayard Presse (8%), Lafarge (6%) et l’association des évêques de France (5%), ne veulent plus financer à fonds perdus KTO, qui accuse un déficit de 3 M€ en 2005.

La chaîne catholique pourrait déposer son bilan. Pour éviter cela, les évêques ont décidé de solliciter l’aide des producteurs du "Jour du Seigneur". Cette émission est produite par le Comité français de radio-télévision (CFRT), société financée par la chaîne publique (30%) et des donateurs (70%). Le CFRT, association créée en 1950 et confiée à la congrégation des dominicains, est doté d’un budget de 10 M€ et affiche un bénéfice de 500 000 euros. Une polémique était née avant le lancement de KTO, en 1999 : le CFRT considérait que l’existence même de la chaîne catholique n’était pas opportune.

KTO, dotée d’une équipe de 28 personnes, dispose d’un budget modeste. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a décidé en mai 2005 de ne pas lui attribuer de licence TNT, estimant que l’un des critères de choix était de choisir parmi les chaînes susceptibles de réunir un vaste public, ce qui n’est pas le cas de KTO, selon le CSA.

Michel Janva

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. est-ce que c’est vraiment grave?

  2. Il semblerait…
    En tout cas, j’imagine que ça voudrait dire aussi la disparition du site ktotv.com, ses 200 vidéos et ses diffusions en direct de tous les événements de Rome. Un peu dommage…

  3. On devrait donc s’en remettre!

  4. Pour soutenir KTO par un don, y compris en ligne:
    http://www.fondation-notredame.asso.fr/don_kto1.html

  5. Un lecteur m’apporte ces précisions, qui nous révèlent – une fois de plus- la bonne fois du Monde… :
    Tout d’abord, les bénéfices du CFRT ne sont pas de 500.000 euros, il présente en effet un excédent budgétaire de 5 millions d’euros, dont 2 millions d’euros sont gaspillés, soit 3 millions d’euros.
    Ensuite, les actionnaires de Kto ont dors et déjà refusé de participer à l’augmentation du capital, justement face à cet excédent présenté par le CFRT, qui représente presque la moitié du budget annuel de kto.
    Ce ne sont pas les évêques qui appellent à l’aide le CFRT, mais ces actionnaires qui réclament que le CFRT crache au bassinet.
    De plus, on peut se demander pour quelles raisons c’est encore la congrégation des dominicains qui détient le CFRT.
    A noter aussi que 30% du budget du CFRT est financé par France 2, donc les contribuables, le reste grâce à 300.000 donateurs, ce qui est sans commune mesure avec les 90.000 donateurs de Kto.
    Enfin, la pétition NousvoulonsKto n’a pas recueilli 50.000 signatures, mais 83.000, ce qui n’est pas tout à fait pareil. Avec le soutien de nombreuses personnalités, et l’intervention de Jacques Chirac.

  6. Pendant ce temps un gouvernement de droite finance tranquillement Pink TV, émission homophile et pornocrate. Deux poids deux mesures.

  7. Communiqué de presse de la conférence des Evêques de France :
    Soutien du Conseil permanent des évêques de France à la présence de l’Eglise catholique à la télévision
    Paris, mardi 10 janvier 2006. L’Eglise catholique en France est présente à la télévision grâce au Jour du Seigneur sur France 2 chaque dimanche (spécialement avec la messe télévisée) et à la chaîne de télévision catholique KTO qui émet 24 h sur 24.
    Tout cela n’est possible que grâce aux dons généreux (près de 15 millions d’euros brut) de bien des catholiques. C’est le signe d’un attachement manifeste à ces deux formes complémentaires de présence de l’Eglise catholique à la télévision.
    C’est pourquoi les évêques du Conseil permanent ont demandé formellement aux deux organismes de mettre au point une collaboration structurelle qui garantisse l’utilisation la plus fructueuse de ces dons en assurant la pérennité financière du Jour du Seigneur et de KTO dans leur complémentarité.

  8. C’était une des rares chaines de qualité aussi bien du point de vue du contenu que de la forme (très pro).

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services