Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Julie Graziani vs Caroline Mecary

Julie Graziani, porte-parole du collectif Ensemble pour le bien commun et Caroline Mécary, avocate LGBT étaient sur le plateau de BFM Story :


BFM Story: GPA: Quel avenir pour les enfants… par BFMTV

Partager cet article

11 commentaires

  1. Vive la décadence et la dépravation, machin Becary!!!

  2. Y a la Caro qui s’affole : c’est plutôt bon signe.

  3. Ils sont très forts: pour avoir la GPA pour tous en France remboursée par la Sécu, il suffit d’attendre.

  4. à 05:30 “… L’enfant il doit être protégé. Il doit avoir juridiquement 2 parents…” (sic)
    Drôle de façon de protéger un enfant.
    Aucun enfant au monde n’a besoin de 2 parents c’est un mensonge
    Les enfants ont besoin de leur père et de leur mère et lorsque cela n’est pas possible d’un père et/ou d’une mère de substitution qui puisse les remplacer au mieux mais en aucun cas de 2 parents.
    à 10:54 : “…Il faut arrêter avec l’instrumentalisation des enfants dans ce débat.” (sic)
    C’est très fort de la part de Mecary de dire cela alors qu’elle n’arrête pas de les instrumentaliser notamment en venant réclamer pour eux la nationalité française.
    Si on fabrique un enfant à l’étranger celui ci deviens étranger, c’est normal, et les parents qui font cela le savent très bien.
    Qu’ils assument !

  5. Chef d’oeuvre d’hypocrisie de la part de Rossignol. De Mecary aussi mais c’est une amatrice en comparaison.

  6. Tant qu’il y aura des Julie Graziani, rien n’est perdu. C’est de personnes comme elle dont ils ont peur. Merci Madame.

  7. Oui c’est vraiment la Belle contre la Bête!

  8. L’essentiel reste l’Abrogation de la loi Taubira, dite « Mariage pour tous » dont les questions sur l’adoption, la GPA, la PMA, … et la filiation en général ne sont que des conséquences.
    Il n’est qu’à voir comment les Hollande, Sarkozy, Juppé, Valls, Rossignol, …, ces louvoyeurs de la politique, ces retourneurs de veste professionnels, ces manipulateurs, en un mot, ces menteurs, sont mal à l’aise pour en parler, se font piéger régulièrement et sont obligés de faire le grand écart ou, comme l’a avoué Alain Juppé, « de se faire violence », c’est-à-dire être complétement incohérent ! .
    Dimanche 5 octobre, dans la rue et ailleurs, exigeons aussi l’essentiel : l’Abrogation de la loi Taubira !
    « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » disait Bossuet.

  9. Le journaliste demande : que fait-on de l’enfant qui est né ?
    La réponse est claire, on le redonne à la mère porteuse ! C’est son enfant ! L’enfant a donc une mère et un pays ! Donc des papiers. Où est le problème ?
    Si toutes les mères porteuses savent qu’elles risquent de se retrouver à devoir garder l’enfant, elles ne s’amuseraient plus à en vendre ! En fait, les juristes sont les principaux responsables de cette marchandisation de l’être humain.

  10. Je n’ai pas pu écouter Me Caroline Mécary jusqu’au bout. Elle ne suscite de ma part que de la répulsion. La mauvaise foi (du gouvernement et des défenseurs de la PMA et de la GPA)ne connaît aucune limite.

  11. La Mécapleuré radote avec son bazar de lois ou prétendues telles, elle fait du maquignonnage de bas étage, le mot gestation pour parler d’un être humain fait à l’image de Dieu est absolument révulsant, le Taubirisme les rend dingues, la France a grand besoin de prendre une douche énergique pour évacuer sa saleté dans les égouts de l’histoire.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services