Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Juin 2009 – juin 2010 : l’année sacerdotale

A A l'occasion du 150e anniversaire de la mort du Saint Curé d'Ars, Jean-Marie Vianney, le Pape a décidé de faire du 19 juin 2009 au 19 juin 2010 une année jubilaire consacrée au sacerdoce, avec pour thème "Fidélité au Christ, fidélité au sacerdoce". "Patron de tous les Curés de l’univers” depuis 1929 :

"le Curé d'Ars demeure pour tous les pays un modèle hors pair, à la fois de l'accomplissement du ministère et de la sainteté du ministre".

avait dit Jean-Paul II. Béatifié en 1905, Jean-Marie Vianney sera déclaré la même année, le 12 avril, patron des prêtres de France par saint Pie X. «Oh que le prêtre est quelque chose de grand !» s’exclamait-il, car il peut donner Dieu aux hommes et les hommes à Dieu.

Michel Janva

Partager cet article

10 commentaires

  1. l’année de la séparation de l’Eglise et de l’Etat…
    On peut donner à dire aux enfants (et à faire circuler dans les groupes de caté, surtout en paroisse, dans les aumônereis et dans l’enseignement catholique) la prière pour les vocations du P. Thévenin “O marie, mère du Chsrit prêtre, mère des prêtres du monde entier…”

  2. Cette semaine, la paroisse St Jean-Baptiste de La Salle, Paris 15, accueille la relique du Coeur du Saint Curé, mercredi 18 et jeudi 19 mars prochain. Pour cette occasion, deux jours de confession sont proposés. En outre, une messe avec le Nonce apostolique aura lieu ce jeudi-là… Soyons nombreux à prier pour le saint-Père et pour les prêtres.
    Programme: http://sjbs.free.fr/?q=node/1001

  3. « Je crois que Dieu demandera beaucoup de nous, pour le maintien de son Eglise et le renouvellement de la société : tout est à refaire pour créer un peuple chrétien ; cela ne se fera pas par un miracle, ni par une série de miracles surtout, cela se fera par le ministère sacerdotal, ou bien cela ne se fera pas du tout, et alors la société périra. »
    Ainsi parlait le cardinal Pie peu de temps après la mort du Saint Curé d’Ars. La nouvelle d’une “année Sacerdotale” à l’occasion du 150° anniversaire de la mort du Saint Curé est excellente.
    Profitons-en pour prier pour les prêtres, nos prêtres, nos séminaristes, tous ceux qui ont une vocation sacerdotale. Que nous ayons de saints prêtres: c’est la chose la plus grande qui puisse être offerte à la France et au monde. Le reste suivra. “Oh!, si on savait ce qu’était un prêtre, sûrement, on en mourrait”, disait Saint Jean Marie Vianney.
    La congrégation pour le clergé est réellement efficace en ce sens. C’est hélas trop peu connu… Voyons par exemple ceci: http://www.clerus.org/clerus/dati/2008-01/23-13/Adoration.pdf
    Merci Benoit XVI, et
    Seigneur, donnez-nous de nombreux et saints prêtres.

  4. C’est l’histoire d’un jeune homme qui désire être prêtre et il s’adresse aux Légionnaires du Christ parce qu’il veut un enseignement traditionnel. RDV Villa Molitor dans le 16è. Après le “jeu” des questions et des réponses… Mais vous n’avez pas le Bac répliqua le prêtre en col romain, cela ne sera pas possible pour la prêtrise.
    Le candidat répliqua : “mais le curé d’Ars avait des problèmes avec le Latin !” Réponse du Légionnaire du Christ : “Mais le curé d’Ars c’est une autre époque !”. Et là le candidat fonda en larmes, larmes qu’il ne pouvait plus contenir en voyant que le Curé d’Ars n’était pas un modèle pour ce prêtre.

  5. A Gabarel,
    Je ne vois pas ce que vient faire le “col romain” dans votre histoire. Si ce n’est à nous donner à penser que ce prêtre était un “s*laud de papiste”…
    Des gens bien, il y en a partout. Des mauvais aussi. Si tous les prêtres étaient des saints, cela se saurait… Et cela se verrait… A commencer dans les évêchés de France…

  6. @ Gabarel
    Savez-vous que, justement, du fait de ces difficultés, cela n’a pas été simple pour le Curé d’Ars d’aboutir à la prêtrise ? Et que cet exemple exceptionnel n’est nullement généralisé, que l’on soit en présence de cols romains ou ouverts ? (Je ne vous indiquerai pas ici mon avis sur le col, telle n’est pas la question.)
    Oui, devenir prêtre nécessite une formation solide, pour un certain nombre de raisons évidentes.
    Votre conclusion n’est-elle pas un peu simpliste ?
    Il est certain que parvenir au sacerdoce, c’est très souvent, justement, “un sacerdoce”…
    (Je trouve assez jolie votre expression “fonder en larmes” !)
    @ Xtophe,
    Quel jugement vous permettez-vous, sur la distance à la sainteté de ce prêtre évoqué ou des évêques français !
    Quant à ce que la sainteté se voie, cela, j’en doute fort…

  7. A VdR,
    Vous vous trompez. Je n’ai porté aucun jugement sur le prêtre en question. J’ai simplement dit qu’il y avait des gens biens et gens mauvais partout. C’est tout. L’Eglise militante est composée d’hommes. Et si tous aspirent à la sainteté, tous ne le sont pas. Ce n’est en rien une critique, ni une attaque, c’est la simple réalité humaine.
    En revanche, je le confesse, j’ai lancé une petite pique à la direction de certains Evêques (ceux qui ont critiqué plus ou moins ouvertement le Pape ou le Saint Siège). L’attitude que certains d’entre eux ont montré récemment me semblait contradictoire aux vertus de fidélité à l’égard du Pape. A mon sens, on ne peut pas être Catholique et contester l’autorité du Pape. Ce n’est peut-être pas votre avis, mais c’est le mien. Peut-on être saint et hurler avec les loups en dénigrant le Souverain Pontife ?

  8. @ Xtophe
    Je n’ai rien contre le col romain mais je suis pour la soutane. Et je soutiens notre Sainteté le Pape Benoit XVI.
    @ VdR
    La conclusion de cette histoire n’est nullement simpliste car lorsqu’un prêtre dit que le curé d’Ars n’est plus d’actualité, qu’il est donc d’une autre époque…pour moi cela est clair.
    Que demande-t-on à un prêtre ? “Soyez doux et humble de coeur comme Je le suis”, “Allez de par le monde prêcher la bonne parole, guérissez les malades et chassez les démons”. le Seigneur Jésus n’a jamais demandé d’être bardé de diplômes car “l’Esprit Saint vous enseignera toutes choses”.
    L’homme étant très faible et une foi petite la nécessité d’une formation en théologie, en philosophie droit canon, par exemple s’avère nécessaire. Mais pour passer plus de 15 h par jour au confessionnal comme le curé d’Ars ou Padre Pio et lire dans les âmes, même tous les diplômes du monde sont inutiles, seul l’Esprit Saint le peut.

  9. Gabarel, je suis entièrement d’accord avec vous ! Courage !
    ” Ce que tu as caché aux savants, tu l’as révélé aux petits” (si ma mémoire est bonne).
    Heureux les pauvres, les doux, les miséricordieux !
    Nos diplômes ont ne les emmènera pas avec nous aux paradis ! Et même si on ( des laics) ça nous empeche pas d’être licencier un jour …

  10. Priez MarcelVan l’apôtre des enfants et des prêtres, le petit frére de Ste Thérèse qui a recu la mission de prier pour les prêtres de France

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]