Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jours fériés : les DRH ont d’autres sujets plus important à gérer

Le député PCD Jean-Frédéric Poisson remet les DRH à leur place :

"L’association des DRH propose de supprimer 3 jours fériés d’origine chrétienne pour les remplacer par 3 jours à prendre librement, afin de mieux respecter la diversité des croyances.

2 remarques :

  • il est dommage qu’une association de DRH tienne si peu compte de l’histoire et de la trace que la culture chrétienne continue d’imprimer dans la société moderne : ne pas le reconnaître ni le prendre en compte, c’est mal se préparer à vivre l’avenir ;
  • il y a pour les DRH des sujets autrement plus importants que celui-là : la formation des cadres au management d’équipes, par exemple, ou encore la prévention des risques psycho-sociaux, pour ne citer que deux exemples – eux – brûlants d’actualité.

Il serait préférable que l’ANDRH ne s’oublie pas à traiter des sujets de second rang, alors que leurs salariés les attendent sans aucun doute sur des questions autrement plus importantes."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Les DRH font preuve de pauvreté culturelle mais cette pauvreté là, ils ne s’en soucient guère. Business oblige !

  2. Que monsieur Poisson se détrompe, sauf si son affirmation n’est que déni réthorique.
    Mais les revendications religieuses – musulmanes, parlons clair – sont aujourd’hui le premier soucis des DRH. Avec cette proposition ils ne cherchent qu’à acheter la paix dans leurs entreprises. Ce qui est bien mal connaître l’ennemi.
    Oui, ennemi. On ne choisi pas son ennemi, c’est lui qui se détermine ainsi. A l’inverse de l’ami, et tant pis pour les bisounours.
    Donc nos DRH ne font que donner des gages : “la porte est ouverte, il n’y a plus de résistance, entrez et servez vous…

  3. Il suffit de regarder les cercles que fréquente le président de cette association.
    Les DRH dans leur ensemble n’ont cure de cette proposition hasardeuse.
    L’araignée tisse sa toile, encore et toujours. Elle n’a juste pas remarqué qu’elle a coupé la branche à laquelle sa toile est fixée.

  4. Cette argumentation passe à côté de l’essentiel si bien exposé récemment par un prêtre dans le salon beige: la mémoire historique doit aider à lutter contre le repli individualiste et la division communautariste…

  5. Il faudrait préciser 2 points expliquant que cette “bonne idée” est mauvaise :
    – le fait de ne plus avoir les mêmes jours fériés encourage à l’individualisme (“je prends mes jours fériés quand je veux”), ceci est donc source de désunion, de délitement du lien social (comme pour le travail le dimanche)
    – le fait de dire que ces 3 jours “mobiles” permettraient à chaque personne de les prendre en fonction de sa religion incitera chacun à déclarer sa religion à son employeur… pour une république laïque, n’est-ce pas étonnant ?

  6. Ce qui est curieux, c’est que cette association des DRH ne demande pas la suppression des 2 jours fériés les plus contestables, qui sont :
    — le 14 juillet (qui commémore un événement sanglant et bien peu reluisant),
    — le 1er mai (lié à une “lutte des classes” un peu dépassée aujourd’hui, et, en tout cas, peu porteuse de concorde sociale).
    S’ils veulent supprimer des jours fériés, qu’ils commencent par ceux-là. Pour ma part, je travaillerai volontiers ces deux jours (et je demanderai, en échange, mon vendredi saint et mon 6 janvier, par exemple, pour honorer dignement ces deux très grandes fêtes).

  7. la manipulation d’un obscur président d’une de leurs association pose clairement ces questions:
    qu’est-ce qu’un DRH aujourd’hui, quel est sa mission, les “ressources” dont il s’occupe sont-elles différenciées des autres “ressources” de l’entreprise ?
    dans bien des cas et en dehors des salaires et de la formation le DRH s’occupe pour beaucoup de l’ajustement de la variable “m-o”, soit hélas très souvent de licenciement dont il a pour objectif de limiter les coût au maximum: il devient dès lors le chien de garde du système.
    puisque aujourd’hui pour déshumaniser un peu plus les relations humaines dans l’entreprise, ces sont les cabinets externes de recrutement qui remplissent cette tâche qui serait à priori essentielle dans une acception réellement humaine de l’entreprise.
    Assurément rares sont les DRH se présentant comme “catholiques” qui risquent leur carrière pour défendre les principes élémentaires d’humanité.
    Cela aussi participe du délabrement de l’ordre social.

  8. M. Poisson ignore la réalité des entreprises françaises. Les revendications musulmanes sont de plus en plus fortes dans les entreprises. Les fêtes religieuses sont systématiquement la source de difficultés, les musulmans réclamant légitimement* un jour de congé. L’effet volume joue contre eux, et les patrons sont obligées de refuser pour permettre à l’entreprise de tourner.
    La réponse proposée par les DRH est peut être mauvaise, en revanche la question existe et la balayer du revers de la main, comme le fait M. Poisson est une grossière erreur.
    Au fait, ce n’est pas lui qui a voté en faveur du travail le dimanche ? Il ne comprend donc rien au sujet du temps de travail ?
    * n’en déplaise à certains, la demande est légitime. ils sont musulmans, ils souhaitent donc respecter leur foi. cela ne vous plait pas ? allez par le monde, de toutes les nations faites des disciples du Christ et vous n’aurez plus de pb de ce genre

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]