Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Joe Biden connaîtra-t-il le sort d’Al Gore ?

Joe Biden connaîtra-t-il le sort d’Al Gore ?

Le Washington Post du 8 novembre 2000 annonçait la victoire d’Al Gore. Le 12 décembre 2000, George W. Bush était officiellement proclamé vainqueur de la présidentielle, après avoir contesté certains résultats…

Sur Twitter, certains montrent que les preuves de fraude ont été accumulées par la Maison Blanche :

Donald Trump a évoqué sur Twitter le grand nombre de fraudes, notamment en Pennsylvanie.

Nous croyons que ces gens sont des voleurs. Les machines des grandes villes sont corrompues. C’était une élection volée. Le meilleur sondeur de Grande-Bretagne a écrit ce matin qu’il s’agissait clairement d’une élection volée, qu’il était impossible d’imaginer que Biden devançait Obama dans certains de ces États. Là où ça comptait, ils ont volé ce qu’ils avaient à voler


Si Joe Biden a annoncé sa victoire soudainement, et toute la presse avec lui, c’est peut-être pour couper court aux moult accusations de fraudes qui remontaient…

Pour l’heure, l’élection du Président des Etats-Unis n’a pas été actée par le collège des Grands Electeurs et on ne connaît pas encore l’issue du recours direct de Donald Trump à la Cour Suprême lancé dans la nuit du 3 au 4 novembre :

Mais, d’ores et déjà , cette élection américaine nous en dit beaucoup sur l’état de la vie démocratique en Occident. L’élection de 2020 a été marquée par des fraudes quasiment manifestes, tant sur le vote par correspondance que sur le décompte des voix lui-même. Le décompte chaotique des résultats met un voile d’incertitude et de défiance désastreux sur la démocratie américaine et sur la démocratie en général. Le peuple s’exprime mais l’idéologie mondialiste et l’Etat profond sont si prégnants qu’il est désormais impossible d’avoir une transparence parfaite entre l’expression du peuple et le résultat électoral. Le fonctionnement électoral aux Etats-Unis peut – c’est la règle du jeu – faire élire un Président avec un nombre de voix inférieur à son adversaire, c’est un fait. Mais la carte des résultats par comtés fait apparaître une Amérique « rouge » en dehors des métropoles mondialisées, de la côte Ouest et de la côte Est.

Plusieurs réflexions affleurent à la lecture de ce résultat provisoire.

Ce sont les médias qui déclarent l’élection du Président des Etats-Unis. CNN dixit. Fox News de même. L’élection est faite. Le mouvement « populaire » festif qui en découle et les déclarations plus ou moins hâtives des chefs d’Etat entérinent le résultat. On se retrouve dans un mode plébiscitaire, qui est du reste l’essence de la démocratie américaine. Mais c’est un plébiscite faussé, théâtral, surjoué par l’Etat profond et par des masses manipulées par l’idéologie mondialiste et atlantiste.

Le déroulement de cette élection ne laisse de surprendre. Généralement – si je puis dire – dans la conception machiavélienne du pouvoir, c’est le chef d’Etat qui, voulant « durer », utilise tous les moyens en son pouvoir pour se maintenir. Or, ici, de manière inédite, c’est l’impétrant qui a utilisé l’arme de la fraude, du trucage électoral comme si le vrai pouvoir était ailleurs, à son service. Avec l’élection de Joe Biden, c’est l’Etat profond qui remonte à la surface, vient fermer une parenthèse de quatre ans qui a bien des égards entravait le déroulement du Great Reset prévu pour 2021. Le retour aux fondamentaux isolationnistes de l’Amérique, l’attention portée à l’Amérique blanche, le contrat social nouveau de Trump qui lui a attiré d’ailleurs les voix de certaines minorités souhaitant un capitaine qui assume, sa tentative de chinese containment, sa diplomatie récente au Moyen-Orient, son refus de l’impérialisme démocratique ignorant des spécificités civilisationnelles. Tout cela, était trop peu coopératif et peu soluble dans l’ingénierie économique, sociale et internationale pensée dans le cadre du Great Reset.

Biden lui est parfaitement davocompatible. Le retour dans les Accords de Paris joue le jeu d’un écologisme qui entre pleinement dans la stratégie du Great Reset. La relance économique par l’endettement déjà colossal aux Etats-Unis crée la prison de demain pour les ménages et pour l’Etat. Well done. Ses réformes sur la justice tendent à trouver des alternatives à l’incarcération, une idéologie judiciaire désastreuse qui conduit les pays occidentaux dans le chaos insécuritaire. L’assouplissement de l’immigration qu’il a promis dans sa campagne va encore mettre à mal la cohésion nationale et fragmenter le pays. Amazing. L’élection de Joe Biden, c’est l’assurance d’un Great Reset tranquille, le retour à l’Occident faible, dans son ensemble.

Donald Trump a été un très bon Président des Etats-Unis et un piètre président européen, précisément parce que l’Europe doit assumer son destin. Donald Trump était le kairos de l’Europe pour faire sécession avec l’atlantisme.

Biden sera à n’en pas douter, s’il est par malheur élu, un piètre Président des Etats-Unis et de l’Europe. Il est un occidental atlantique, acquis à l’idéologie mondialiste, celle des hubs, des métropoles mondialisées, celle de la sécession des élites. Mais l’UE l’adulera, les Européens se laisseront prendre au piège d’un lien régénéré avec l’Amérique alors que notre vocation historique est de nous en distancier.

C’est un démocrate sans Demos, sans vertus démocratiques. Son élection va entraîner l’Occident dans la décadence tant redoutée par les peuples historiques et tant attendue par Davos, par les instigateurs publiquement connus du Great Reset qui attendent un nouveau contrat social, un nouvel homme, l’effacement des nations occidentales.

Attendons le résultat du recours mais n’espérons pas trop.

Partager cet article

7 commentaires

  1. Si biden est validé, c est l esprit du monde et la culture de mort, sous couvert de liberté, qui finiront de tisser leur toile pour le plus grand malheur de l humanité. Et il ne restera pas longtemps president car son propre camp va le faire passer de vie à trépas pour assoir à sa place lE vice president avec pour but la revanche haineuse des minorités de couleur contre les “affreux” WASP, des femmes contre les hommes, le regne des lgbt et l assassinat des petites vies aureolés du great reset. Voilà pour le programme. Oremus.

  2. Biden ne sera pas validé, la fraude est beaucoup trop grande, et de toute façon son unique avenir c’est la prison.

    • Ils vont devoir se serrer. D apres Trotta, le lanceur d alerte, c est la Chine qui a payé une bonne partie de la campagne de biden… Perpette pour haute trahison . Heueusement qu il n est plus tres vert , deja qu il confond son fils avec sa petite fille…de la lumiere à l ombre et pour lontemps, voir eternellement..

  3. En 2001, le pays n’était pas aussi violemment divisé non pas entre démocrates et républicains, mais socialistes et Américains (car nombre de démocrates n’acceptent pas ce qui se passe, il y a eu un mouvement de démocrates quittant leur parti désormais gauchiste, c’est le mouvement #walkaway, dont beaucoup ont rejoint Trump)…
    La CNN a pris l’ordre public en otage en proclamant la victoire de Biden… Elle est déjà célébrée, Harris et Biden ont déjà prévenu que les violences ne cesseraient pas tant que Trump serait au pouvoir… En gros, on tord le bras à la Cour suprême !
    L’arrivée d’Amy Barrett pourrait faire basculer les choses en faveur de Trump, mais elle pourrait aussi craindre les énormes menaces pour sa famille, comme les autres… Même s’ils sont protégés, les juges ne sont pas à l’abri.
    Les forces diaboliques se déchaînent à mort, et les médias font tout pour discréditer Trump ! J’ai été menacé par fb de censure ou de voir mes publications devenir moins visibles si je publiais une vidéo de Twitter montrant un républicain empêché de venir observer le dépouillement ! Vous savez, le même fb qui voulait dénoncer les blasphémateurs au Pakistan…
    Et Twitter qui a suspendu aujourd’hui le compte du Président sous un prétexte bidon après l’avoir censuré sans cesse à chaque publication afin de le discréditer !

  4. Si ! espérons “trop” !

  5. La fraude était prévue par Trump, une énorme opération de hameçonnage, les Démocrates et l’état profond sont tombés dans le piège !

    https://qactus.fr/2020/11/06/q-videos-live-radio-quebec/

    https://www.youtube.com/watch?v=DFuU646BdAs

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services