Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

J’étais un Français et vous ne m’avez pas accueilli

Courrier d'un lecteur dans La Croix du 20 juin, en réaction à un article du 25 mai  :

"Je précise que je suis moi-même catholique engagée, longtemps attachée à une aumônerie d'hôpital, j'ai eu souvent d'excellents rapports avec des musulmans dont la foi nous rapprochait, mais d'autres étaient fanatiques (assez rares, je dois dire). Je suis très interpellée par la parole du Christ : « J'étais étranger et vous m'avez accueilli. » Mais dans certains quartiers, c'est le Français de souche qui est devenu étranger et qui se fait toiser par les barbus. Que dire de la mère de famille chrétienne (ou de culture chrétienne) qui voit arriver sa fille, mariée à un musulman, voilée totalement de haut en bas ? Et vous savez, elle ne peut épouser celui qu'elle aime, musulman, qu'en se convertissant elle-même. Comment sont traités les chrétiens en terre d'islam ? Et comment le seront-ils dans quelques années dans certaines banlieues ? Avons-nous le droit de ne pas nous en soucier ?"

Partager cet article

10 commentaires

  1. commentaire posté également suite à l’article sur le site de la croix :
    “penelope 25/5/12 – 18 h 20
    il ne s’agit ni de racisme ni de xénophobie, tous les immigrés ne viennent pas de pays pauvres, il faut reconnaître que leur arrivée massive met la stabilité du pays en danger et que pour les assister parce que le travail manque, ce sont les autochtones qui manquent de l’indispensable, à quoi servent les Béatitudes?Leur faire croire qu’ils arrivent dans l’Eden est très mal aussi, cela donne bonne conscience simplement à ceux qui parle d’accueillir tous arrivants.Eux ont un pays où ils peuvent vivre, les français n’en ont pas d’autre, faut-il faire d’eux aussi des immigrés?”
    Décalage entre l’église “légale” et l’église “réelle” ? prise de conscience du “trouble civilisationnel” chez le chrétien ?

  2. A méditer par nos âmes prétendues charitables qui ne voient que le pôvre musulman profitant des aides de l’état alors que leur voisin de pallier qui part tous les matins travailler pour faire bouillir la marmite et celle de ceux qui profitent de tous les avantages d’une solidarité déplacée, a du mal à joindre les deux bouts, mais comme il a honte parce qu’il est fier d’être français, il ne va pas faire l’aumône, lui!

  3. je reprends le premier commentaire qui cite un commentaire du journal “Eux ont un pays où ils peuvent vivre, les français n’en ont pas d’autre, faut-il faire d’eux aussi des immigrés?” Cela me rappelle un “coup de conscience” que j’ai eu un matin en accompagnant mon fils à l’école: son copain Ayoub n’était pas là, m’a-t-il dit, parce qu’il était dans sa famille en Tunisie.
    Et tout d’un coup je me suis dit que tout cela était profondément injuste: ce petit garçon a 2 patries, et quant au mien, la mienne ne ressemble plus du tout à la patrie que j’aurais aimé lui donner. Je n’ai plus de terre, plus d’héritage, plus de culture particulières à lui transmettre. Il vit dans un quartier où les français de souche ne représentent que 50% de la population. Pourquoi? Oui, c’est injuste.

  4. “Et tout d’un coup je me suis dit que tout cela était profondément injuste: ce petit garçon a 2 patries, et quant au mien, la mienne ne ressemble plus du tout à la patrie que j’aurais aimé lui donner. Je n’ai plus de terre, plus d’héritage, plus de culture particulières à lui transmettre. Il vit dans un quartier où les français de souche ne représentent que 50% de la population. Pourquoi? Oui, c’est injuste.”
    Très bien vu et ne pas oublier que des politiciens traitres à la France ont conféré un privilège à ceux qui ont deux citoyennetés ils peuvent voter chez nous et chez eux, ce que nous ne pouvons faire.

  5. @ODE
    Ce matin, ma femme et moi, nous avons amené notre fils à l’école. Nous avons amené la veuve Durand qui amenait aussi le sien. “Quelle injustice” s’est elle dit en voyant mon fils, “cet enfant à deux parents alors que le mien n’a que moi” …
    Et oui, Ayoub a deux pays, deux cultures, un double héritage … au lieu de le jalouser, faites sa connaissance, faites la connaissance de ses parents, inciter votre fils à le fréquenter pour qu’il puisse lui aussi d’enrichir de la diversité !

  6. +PAX.
    Vous connaissez tous cette ville de Terre Sainte, et bien aujourd’hui Bethléem = 1,5% de chrétiens (toutes confessions confondues, Latin, Orthodoxes, Melkites etc ….). Plus de 20000 jeunes arabes Chrétiens n’ont pas une fois de plus été autorisés à se rendre au Saint Sépulcre pour les fêtes de Pâques cette année encore. Seul Taybeh enclave 100% Chrétienne semble tenir au beau milieu des villages musulman de cette cisjordanie …. combien de temps
    encore ?
    Un lien : http://siloe08.wix.com/2012terresainte#!accueil/mainPage

  7. À l’attention de Nicolas et ODE: si vous en avez la possibilité, et si votre fils noue des liens un peu plus solides qu’un simple copinage avec Ayoub, montrez à ces deux enfants, ensemble, la richesse de votre héritage et de votre culture: des paysages qu’on apprend à lire et qui constituent les fondements de la géographie, des édifices dont on apprend à admirer l’architecture, qui sont organisés en agglomérations autour d’un phare qui est l’église. Une histoire dont les faits (et les légendes qui embellissent les faits dans la mémoire des générations, mais qui sont aussi porteuses d’une sagesse qui contribue à la civilisation), des traditions culinaires (“il y a beaucoup de civilisation dans les vins français”), des contes populaires.
    C’est tout cela qui constitue la patrie que vous êtes en train de lui donner, que vous aimez parce qu’elle est vos racines: commencez avec votre enfant votre arbre généalogique, emmenez-le voir les tombes de ceux qui ont déjà rejoint de longue date le Père Éternel, les lieux où ils ont vécu (et que vous ne connaissez peut-être pas vous-même: vous allez les découvrir ensemble, quelle richesse inattendue). Faites-lui connaître les métiers de ses aïeux: maréchal ferrand peut-être, scieur de long, ou plus prosaïquement brassier. Parce qu’il saura d’où il vient, parce qu’il aura appris à se situer dans la chaîne humaine à laquelle il appartient, parce qu’il aura pris l’habitude de fréquenter les lieux qu’ont connu ses ancêtres, il sera solidement ancré pour toute son existence.
    C’est parce qu’il se sentira riche de tout ce patrimoine qu’il pourra, éventuellement, s’enrichir de la diversité de ses condisciples ou de ses voisins et surtout se convaincre que la richesse personnelle n’est nullement limitée à une question d’argent.

  8. Pauvre Nicolas, vous n’avez rien compris… Si ODE est triste, c’est qu’elle, on la prive de la culture de ses ancêtres, via une substitution de population, via des changements culturels énormes, alors que le petit Arabe a deux pays, ce qui n’est pas normal (avoir deux parents étant normal, vous comprenez pourquoi l’Eglise catholique défend le lien indissoluble du mariage).
    Mais c’est très intéressant votre comparaison: effectivement, ODE est veuve, car on lui a tué son mari pour faire de la place à d’autres.

  9. @ Ode, Nicolas vous insulte en disant que vous êtes jalouse alors que vous avez le sens de la justice et de vos droits et des droits des vôtres, ce qui est à votre honneur.
    Vive l’égalité !

  10. C’est ainsi que Nicolas soutient l’application de la sharia en France et dans le monde, milite pour que la mentalité des égyptiens musulmans s’applique un jour en France, et fréquente le NSDAP pour s’enrichir de l’autre dans les différences de son altérité en vérité et en charité.
    En Tunisie, la loi interdit à un musulman de devenir chrétien, avec le soutien de la majorité de la population : quelle richesse !
    Nicolas aurait préférer Daladier, homme de dialogue, à Churchill, nationaliste borné (et sioniste).
    Nicolas s’appelle désormais Mohamed, preuve de sa tolérance

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]