Jérôme Cahuzac veut revenir à l’Assemblée nationale

L'homme qui a menti dans l'hémicycle veut y retourner. Légalement, il en a le droit. Démis de ses fonctions le 19 mars, Jérôme Cahuzac a
théoriquement jusqu’au 19 avril pour récupérer le siège laissé à son
suppléant Jean-Claude Gouget.Rien ne l’en empêche sur le plan judiciaire – « il n’a pas été condamné, il n’est pas inéligible », rappelle Claude Bartolone – mais l’ensemble de la classe politique s’y oppose. Et le peuple aussi.

29 réflexions au sujet de « Jérôme Cahuzac veut revenir à l’Assemblée nationale »

  1. Saint-Plaix

    Euh…
    Vos remarques sont très pertinentes, mais vous avez oublié un facteur fondamental…et qui va dans le même sens:
    Les frères:. non plus!…
    Et à l’Assemblée Nationale…Ils ne sont pas franchement minoritaires!

  2. meunier

    Petite vengeance de Mr Cahuzac, lâché par ses ‘amis’ ?
    Sa simple réapparition sur les banc fait vaciller le régime. C’est sa seule monnaie d’échange contre une peine clémente (voire une amnistie).

  3. Carlos

    Quand on commence à batifoler avec la fille adoptive de Michel Drucker, il ne faut pas s’étonner de voir sa propre femme s’en offusquer ! D’ailleurs elle a pris une avocate ! Qui ? Et bien la soeur de Jean François Copé ! Alors que l’autre a comme nouvel avocat Jean Veil, le fils de Simone Veil et aussi l’avocat de Strauss Kahn, pour ses problèmes intimes d’en dessous la ceinture ! Et le conseiller financier de Cahuzac n’est-il pas Dreyfus, un ami personnel de Carla Bruni ? Tout ce petit monde sioniste, gagnant leur argent on ne sait pas trop comment, devrait conseiller Hollande et sa maitresse avant que le fisc ne s’aperçoive qu’ils vivent ensemble mais ne déclarent pas de patrimoine commun ! Ce qui leur évite aussi de payer des impôts supplémentaires.
    Bien entendu, on est en droit de se demander si l’argent caché de Cahuzac ne viendrait-il pas de largesses des firmes pharmaceutiques quand il était conseiller de la santé sous Rocard ! Car les sommes sont bien trop importantes pour ne provenir que d’un salaire honnêtement gagné !

  4. C.B.

    Dans l’article en lien
    “Ce ne serait pas une bonne chose, ni pour lui, ni pour le pays.” dit Claude Bartolone, à France Info.
    Voire… L’indemnité parlementaire est au moins aussi avantageuse que son indemnité ministérielle à laquelle il peut prétendre encore pendant six mois. Son retour dans l’hémicycle montrerait clairement que la moralité et la légalité sont choses sans lien.
    Ce que ne dit pas Claude Bartolone, c’est aussi que ce ne serait pas bon du tout pour le P.S. mais peut-être les loges ont-elles besoin (pour des raisons qui m’échappent: parce qu’elles ont des moyens de faire pression sur lui? et que par conséquent il sera volens nolens leur serviteur zélé?) qu’il siège dans l’hémicycle.

  5. G

    “s’il ose y retourner, nous irons manifester !!”
    Vous n’avez pas compris que c’est le PS qui, entre deux maux, a choisi le moins pire. S’il ne retournait pas à l’Assemblée, il y aurait une élection partielle où le candidat du PS n’aurait aucune chance d’être élu.
    Mais il sera à l’Assemblée, “l’œil de Caïn” du PS.

  6. Clem

    Nous voilà rassurés, après son passage à vide pendant lequel il aurait pu “commettre l’irréparable”. Même pas encore condamné, il se préoccupe de sa réinsertion professionnelle. Un modèle de citoyen, moi j’vous l’dis !
    Si tous les repris de justice en prenaient de la graine, la France irait si mieux !!!

  7. Pitch

    Au contraire, c’est TRREEES BIEN.
    Qu’il retourne sur les bancs de cette chambre pourrie y montre bien l’atmosphère qui y règne.
    Et s’il peut en plus faire tomber quelques ex-copains, qu’il ne se gêne surtout pas !

  8. Pierre-François Ghisoni

    Le président de l’Assemblée établit une différence entre le légal et légitime. L’homme politique qui a menti peut redevenir député (ça, c’est légal). Mais il ne le devrait pas (ça c’est légitime).
    Alors, pour la même affaire, quid si le président a menti ? Est-il toujours légitime ?

  9. joseph

    Vite une loi pour empecher cela !!!
    “Toute personne qui … n’aura pas le droit de …”
    Quand nos contemporains comprendront-ils que s’appuyer sur le légal pour définir ce qui est juste n’est qu’une attitude de pharisien !
    Le mépris est légal, la haine aussi …
    L’intelligence humaine est bcp plus habile qu’une loi et fini toujours par trouver comment la contourner : Il faut changer les coeurs, pas ajouter encore d’autre lois, promouvoir le Bien et la Vérité plutôt que vouloir “interdire le mal” : un minimum de loi est nécessaire mais y recourir face à chaque problème est une illusion idolatre
    Par ailleurs, plus de loi veux dire plus de police pour les faire respecter : Qui gardera les gardiens ? Seules nos consciences bien formées nous permettent de choisir le Bien et rejeter le Mal. A chaque fois que nous choisissons le Bien alors le Mal recule…

  10. Marek

    A ma connaissance, ce Cahuzac est le premier politicard républicain à avouer, à se dénoncer, à reconnaître sa faute. D’accord il y a mis le temps, d’accord il aurait pu nous éviter ses leçons de morale, mais il l’a fait. Les autres, et ils sont légion, continuent à se pavaner devant les étranges lucarnes.

  11. Jean Theis

    Ce serait bien qu’il revienne à l’Assemblée qui connaîtrait alors des disputes sans fin et bruyantes entre ceux qui le soutiendraient et ceux qui se prétendraient scandalisés.
    Espérons que les braves cathos qui avant-hier pleuraient d’émotion devant sa conversion ont appris quelque chose.

Laisser un commentaire