Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jean-Marie Le Pen : échec et mat

Voici ce que l’on peut lire dans la revue Europe Echecs :

Ee "La rédaction d’Europe Echecs a souhaité mettre en relief le jeu d’échecs pendant la campagne présidentielle en demandant à de nombreux candidats ce qu’ils pensaient de notre sport. Nous avons constaté qu’en 45 jours, Mr. Nicolas SARKOZY, Mme Ségolène ROYAL ou Mme Marie-Georges BUFFET, pour ne citer que ceux-là, n’ont pas eu le temps de répondre à nos questions. […]

Mr. François BAYROU s’est prêté de bonne grâce à cet exercice. Il nous a également accordé un peu de son temps de campagne afin de réaliser notre photo de couverture. Nous tenons à préciser qu’Europe Echecs n’a pas de ligne partisane et que le choix éditorial de la couverture a été fait uniquement en fonction de l’actualité."

Un de nos lecteurs, amateur de ce sport, a demandé pourquoi il est indiqué dans la revue "excepté le FN". La réponse, sans commentaire :

"Europe Echecs avait effectivement décidé de ne pas solliciter les réponses du candidat du Front National. […] Est-ce que je me trompe en disant que votre question aurait pu être sensiblement celle-ci : Pourquoi ne pas avoir interviewé le candidat d’extrême droite et pourquoi l’avoir fait, par exemple, avec la candidate communiste ? Sachez que Marie-Georges Buffet avait été sollicitée, car c’est durant son mandat de Ministre Jeunesse et Sports (1997-2002) que la FFE avait été reconnue comme Fédération Sportive. Solliciter la candidate communiste relevait donc d’un choix que l’on pourrait qualifier d’objectif pour un magazine échiquéen.

Pieces_echecs Sachez aussi qu’Europe Echecs avait décidé de ne pas prendre un risque particulier […] : celui de ne recevoir pour finir que les réponses du candidat du Front National. Je vous rappelle que seul François Bayrou a pris le temps de nous répondre. Et donc, qu’aurions-nous dû décider si seul Jean-Marie Le Pen nous avait répondu ? Si nous ne l’avions pas publié, bien qu’ayant reçu ses réponses, ce candidat aurait pu légitimement nous demander des comptes. Si nous n’avions publié que son interview (sur 12 candidats), la confusion aurait été totale. Le tollé aurait été considérable, car si Europe Echecs ne s’est jamais soucié de la couleur politique de ses lecteurs, il reste vraisemblable qu’une très large majorité d’entre eux ne souscrit pas aux idées de Jean-Marie Le Pen [sic !]. C’est également pour ne pas avoir à trancher un tel dilemme que nous avions décidé de ne pas solliciter ce candidat."

Michel Janva

Partager cet article

9 commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis désagréablement surpris par la réaction de cette revue qui n’a pas montré un comportement très “sport”.
    Voici le mail que je viens de leur envoyer et je vous encourage de faire de même!
    “Bonjour,
    Je suis lecteur occasionnel de votre revue que j’apprécie particulièrement.
    En période électorale, je trouve pertinent d’interroger les candidats à la présidentielle.
    En revanche, je viens d’apprendre que vous n’aviez pas consulté le Pen pour des raisons qui vous sont propres mais qui ne relèvent pas de l’équité ni de l’objectivité.
    A supposer que vous ne partagiez pas ses idées, ce qui est votre droit, comprenez bien que 20% des Français ont soutenu ce candidat aux dernières élections et que par conséquent vous devez admettre que 1 lecteur sur 5 de votre revue puisse soutenir cet homme politique.
    Je serai déçu d’imaginer que vous ne corrigerez pas cet oubli et que vous publierez prochainement les réponses de le Pen, à supposer bien sûr qu’il vous réponde!
    Bon courage dans la rédaction de votre revue.
    Sportivement vôtre,”

  2. il est probable de même qu’une grande majorité des lecteurs d’europe-échecs ne souscrit pas plus aux idées de bayrou…
    cette exclusion de le pen est une insulte pour ce grand français et les millions d’électeurs qui trouvent en lui le meilleur défenseur de la nation française.

  3. Ah les circonvolutions…
    Je me revois à six-sept ans, ou était-ce huit?, dans la salle de bain. Je ne voulais pas me laver les dents. Depuis quelques temps il n’y avait plus ni mes grands frères ni mes parents et j’y allait seul, aussi avais-je pris la courageuse décision de… faire semblant. Je devais quand même être présent dans la salle d’eau. Puis, imaginant la surveillance omnipotante de maman voire de papa, je songeait à, chaque fois, mouiller la brosse… J’en étais même venu à appliquer, c’est rigoureusement authentique, quelques traces de dentifrice sur cette brosse, au cas où… Et donc je me revois encore comme si c’était hier, le jours où, après avoir mouillé ma brosse à dents, appliqué quelques traces de dentifrice dessus et aller jusqu’à me rafraichir la bouche et puis penser à, les gosses ont de ces idées parfois, me mettre quelques tâches de dentifrices sur les joues… dès fois que peut-être que… une voix d’un coup a distinctement résonné dans ma tête, et a dit : “Yves (je m’appelle Yves), ne serait-il pas plus simple de te brossser les dents en vrai ?” Je vous jure que c’est authentique.
    Depuis je me brosse les dents.
    La FFE aurait encore quelques leçons à prendre, semble-t-il…
    Et non, même chose, je ne voterai pas P2V aux deux tours cette année.

  4. Il m’apparaît grotesque de vous être refusé à interviewer Jean-Marie LE PEN qui, placé au centre de l’échiquier politique (Centre-droit) et très amateur de jeux intellectuels, représentait un personnage idéal à consulter.
    Etant amateur de la théorie des jeux et concepteur de systèmes-experts, je ne peux que regretter votre étroitesse d’esprit et votre manque de conscience morale.

  5. bonjour,
    ils n’ont pas interroge le pen?
    c’est heureux car lui ne fait pas parti de la diagonale “DES FOUS”

  6. Bel exemple de courage intellectuel…

  7. FCPE, SOS Education,Presse Europe Echec…
    Il n’est que de parcourir les fiches du Salon Beige, pour découvrir toutes les occasions où la censure est manifeste et renvoie le Front National et tous ses électeurs à la “néantitude”.

  8. voici un mail pour envoyer à la rédaction
    —> [email protected]

  9. Laissez venir le 22 avril et on verra si “…il reste vraisemblable qu’une très large majorité d’entre eux ne souscrit pas aux idées de Jean-Marie Le Pen [sic !]”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]