Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jean Royer, RIP

R Jean Royer, qui souffrait de la maladie d'Alzheimer, est décédé cet après-midi. Il s'était retiré de la vie politique nationale en 1997 après la fin de son dernier mandat à l'Assemblée nationale, où il avait siégé pendant quatre décennies (député non inscrit). Deux ans plus tôt, il avait été battu aux municipales dans sa ville de Tours, qu'il dirigeait depuis 36 ans, par le socialiste Jean Germain, le maire actuel.

En 1973, il était entré au gouvernement de Pierre Messmer comme ministre du Commerce et de l'Artisanat. Il avait fait voter une loi, toujours en vigueur, qui soutient les petits commerces et réglemente l'ouverture des grandes surfaces. Début 1974, il avait brièvement dirigé le ministère des PTT. Après la mort du président Georges Pompidou cette même année, Jean Royer s'était présenté à l'élection présidentielle et avait fait face à des opposants aux méthodes de terrorisme intellectuel, que nous connaissons toujours. Il a recueilli 3% des voix. En effet, il s'était notamment rendu célèbre pour sa lutte contre la pornographie et contre l'avortement.

Jean Verdon, Conseiller régional honoraire, Membre du Bureau Politique du Parti de la France, communique :

"Avec beaucoup de tristesse, j’apprends le décès de Jean Royer. Toute sa vie politique a été marquée par l’amour qu’il avait pour sa ville et  pour son pays. Même si j’ai siégé sur les bancs de l’opposition à la mairie de Tours, je n’oublierai pas les valeurs communes qui nous rapprochaient : le combat pour la vie et la défense de la famille. A ses proches, j’adresse toutes mes condoléances et celles du Parti de la France".

Partager cet article

10 commentaires

  1. En ce 25 Mars, que MARIE, la pureté même, accueille cet homme courageux qui n’a pas craint de s’attaquer aux maux de notre société sans peur des blessures.
    UDP et Condoléances à sa famille pour ce maire qui a tenté de préserver sa ville des salissures pornographiques et qui a combattu l’avortement.

  2. c’était un grand homme, un français digne,qui était courageux

  3. Pour l’avoir connu personnellement, il était le dernier véritable gaulliste, fidèle catholique et grand défenseur de l’indépendance et de la souveraineté de la France. Au revoir Monsieur Royer.
    Tourangeau 35

  4. Bonsoir,
    J’apprends alors que je viens d’assister à la Messe de l’Annonciation le départ de Jean Royer vers un monde meilleur!
    Je l’ai connu personnellement dans les années 80. Et je m’aperçois que je le connaissais mal. Je me rappelle une anecdote : un jour, je le croisais à Tours. On se salua, puis il sortit son portefeuille, l’ouvrit et me fit lire une petite note : c’était une note sur Jean-Paul II!
    Son départ me laisse interrogatif par rapport à l’engagement du chrétien en politique…
    Sans me tromper, je pense que Jean Royer souhaitait et souhaiterait que de nombreux chrétiens s’engagent en politique.
    Rendons lui cet hommage!
    Antoine Bordier
    Président de La Nouvelle France
    Conseiller National de l’UMP
    Ancien candidat aux primaires

  5. En effet. J’ai eu le bonheur de le rencontrer et d’avoir une longue conversation avec lui. Il avait été député du RPF : de Gaulle l’avait investi pour Tours et lui avait donné le pas sur Debré, ce que ce dernier ne pardonnât jamais à Jean Royer…

  6. – Monsieur Antoine Bordier puisque vous citez votre nom,commment pouvez-vous parler de monsieur Jean Royer,lui rendre l’hommage qu’il mérite pour l’éthique qu’il avait et afficher votre appartenance à un parti qui a renié les valeurs qu’il défendait.Quelle incohérence de votre part ,qu’attendez-vous pour démissionner de l’ump?.
    – Condoléances à la Famille de Monsieur Jean Royer qui fût un Grand Homme Politique.

  7. C’était un homme courageux, respecté et respectable.
    Son combat contre la pornographie est resté célèbre, qui prendra le relais ?….
    Union de prières et condoléances à sa famille.

  8. Tout en respectant la mémoire de Jean Royer il faut pointer qu’il n’aura pas économiquement servi les petits commerçants.
    C’est au contraire de ce que l’on croit c’est pourquoi il est utile d’en préciser le contour.
    Les départements, les communes avaient à l’époque un fort pouvoir de décision et donc d’opposition à l’ouverture délirante des grandes surfaces, ceci sous la pression de l’opinion des électeurs.
    Les lois Royer successives, de plus en plus permissives ont encadré ces ouvertures en leur donnant, par force de loi, une autorisation systématique. Dès lors c’est était fait du petit commerce.
    On s’en rendra compte bien entendu beaucoup plus tard.
    De nos jours plus de 80 % de la totalité de la distribution alimentaire est faite par 3 centrales d’achats liées.
    Ceci comprend les hypermarchés et autres magasins mais aussi le “food service” qui correspond à la fourniture des hôpitaux, cantines et autres restaurants.
    Plus de 32 % de la même distribution non alimentaire textile-bazar est faite par les mêmes.
    Jean Royer a servi de prétexte, le savait-il ?

  9. J’étais à la messe d’enterrement à la cathédrale de Tours,constat:aucun représentant du gouvernement actuel,ou secrétaire d’état,heureusement un trés beau sermon du cardinal J.Honoré

Publier une réponse