Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Jean-Pierre Maugendre poursuivi pour avoir défendu la morale catholique

Jean-Pierre Maugendre poursuivi pour avoir défendu la morale catholique

Comme l’explique le communiqué ci-dessous, notre ami Jean-Pierre Maugendre, président de l’association Renaissance catholique, vient d’être mis en examen simplement pour avoir défendu la doctrine catholique sur le mariage. Nous avions assez dit, je crois, que la loi Taubira n’était nullement, comme le disait la propagande, une loi qui “donnait des droits à certains sans en retirer à personne”. Dès 2013, il était évident que cette loi ne donnerait en réalité aucun droit aux homosexuels (qui pouvaient, comme nous tous, épouser une personne du sexe opposé), mais en retirerait à beaucoup: aux enfants d’abord, privés du droit d’avoir un père et une mère, mais aussi aux femmes rapidement contraintes à l’esclavage des mères porteuses, aux élus et aux fonctionnaires, privés du droit d’agir selon leur conscience, et aussi à nous tous, qui risquions de nous trouver menacés dans notre liberté (et notre devoir) de professer la vérité sur le mariage humain. Nous y sommes. Il est désormais clair, même pour les moins attentifs, que le lobby LGBT ne défend nullement les droits légitimes des personnes homosexuelles, mais veut faire taire par l’intimidation et la menace tous les dissidents – le tout, bien sûr, à grands renforts d’argent public (les révolutionnaires post-soixante-huitards sont devenus des fonctionnaires de la Révolution)! Souhaitons que tous les catholiques de France se réveillent à l’occasion de ce procès et comprennent la gravité des enjeux. Souhaitons que nos évêques se portent aux côtés de “l’accusé” (dont la mise en examen, pour un tel motif, est un honneur). Souhaitons que tous les Français attachés à la loi naturelle comprennent la nature de ce totalitarisme sournois, vigoureusement hostile à toute conscience et à toute loi supérieure. Et souhaitons enfin que ce soit le procès de trop qui manifeste à tous le fanatisme et le sectarisme du lobby! En tout cas, Jean-Pierre Maugendre peut compter sur nos prières et notre soutien. J’allais ajouter: évidemment. Car ce n’est pas seulement son droit que Jean-Pierre Maugendre va défendre devant la justice, mais aussi le nôtre – et, ce qui est plus important encore, celui de l’Eglise.

Guillaume de Thieulloy

Directeur du Salon beige

 

En ce mercredi 24 février Jean-Pierre Maugendre a été mis en examen, comme directeur de publication du site internet Renaissance catholique, par le juge d’instruction pour « provocation à la discrimination à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle ». Ceci fait suite à une plainte, avec constitution de partie civile, déposée par l’association Stop homophobie le 30 juillet dernier.

Il est reproché à Renaissance catholique d’avoir publié sur son site, le 13 juin 2019, un article intitulé : L’Eglise du Dieu vivant : la colonne et l’appui de la vérité (1 Tim 3 ,15) tenant « notamment les propos suivants : « Les autorités civiles ne doivent pas établir d´unions civiles ou légales entre deux personnes du même sexe, qui clairement imitent l´union du mariage, même si de telles unions ne reçoivent pas le nom de mariage, puisque de telles unions encourageraient le péché grave pour les personnes concernées et seraient cause d´un grave scandale pour d´autres (cf. Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Considérations à propos des projets de reconnaissance juridique des unions entre personnes homosexuelles, 3 juin 2003) ».

Le texte incriminé était signé des cardinaux Burke, patron de l’Ordre de Malte, Pujats, archevêque émérite de Riga, et des évêques Peta, archevêque de Sainte-Marie en Astana, Lenga, archevêque émérite de Karaganda et Schneider évêque auxiliaire de Sainte-Marie en Astana.   L’association Stop homophobie fait partie de cette constellation d’associations dont la vocation est d’assurer « la veille en temps réel sur les réseaux sociaux et internet » et de lutter « contre les discriminations liées au sexe, au genre ou à l’orientation sexuelle ». Elle intervient en milieu scolaire et professionnel sur ces problématiques et mène des actions judiciaires. Cette association est largement subventionnée par la puissance publique, en particulier la région Ile-de-France dirigée par l’élue ex-LR Valérie Pécresse. Le site de la région Ile de France, sous le titre, « La lutte contre l’homophobie, une priorité pour la Région solidaire » mentionne Stop homophobie parmi les associations bénéficiant régulièrement de fonds publics – 1,1 millions d’Euros entre 2016 et 2020 pour 71 associations-.

Notre avocat sera maître Jérôme Triomphe, bien connu des défenseurs de la vie humaine innocente. Nous espérons vivement qu’au-delà de la mise en cause de notre modeste association de nombreux catholiques :

laïcs, prêtres et évêques comprendront que ce procès sera, en fait, celui de la liberté de l’Eglise à proclamer son enseignement moral, à la lumière de l’Evangile et à rappeler ses exigences, dans une société sécularisée.

Avec l’aide de Dieu nous ne nous déroberons pas ! En ce temps de carême nous confions cette intention à la prière de nos amis, connus ou inconnus. Nous savons que demain, malgré le triomphe apparent des méchants, brillera sur ceux qui se tiennent au pied de la croix la lumière de Pâques.

 

Partager cet article

32 commentaires

  1. Ce qui est accusé est au delà de Renaissance Catholique et de JP Maugendre, c’est la doctrine catholique et la liberté d’en parler.
    Voire le texte de la Bible elle même, Sodome, la condamnation de l’homosexualité en Epitre aux Romains (1,26-28).
    Intéressant (si l’on peut dire!) de voir jusqu’où iront-ils, …, et ce que fera, ou pas (?) l’épiscopat pour défendre la vérité et la liberté de le dire…

  2. Soutien total et merci.

  3. C’est effarant, cela ne leur suffit pas de singer le mariage il voudraient encore nous obliger à approuver !

  4. Rappelons, pour mémoire, même si cela peut paraître douloureux, que la majorité des “Catholiques” (??) ont voté pour Macron en 2017.

    • Peut-être et ils ont été des idiots utiles mais cet imposteur n’a été élu qu’avec 18% des inscrits c’est dire la légitimité de ce personnage. Mais croyez-vous qu’en 2022 si nous avons le même scénario ils ne revoteront pas le même abruti? J’en connais qui se disent catholiques, il est vrai conciliaires jusqu’au bout des ongles,ils gobent comme des grenouilles toutes les inepties de cette clique d’incapables

    • Rappelons, pour mémoire, que l’élection fut massivement truquée sans que personne ne trouve à y redire…
      Que les comptes de campagne de Macron n’auraient jamais du être approuvés…
      Que la presse oubliant toute forme de déontologie a soutenu Macron à 100% avec une propagande digne de l’ex URSS et sans que le CSA y trouve a redire…

      Du coup on voit les USA faire la même chose et dans des proportions hallucinantes. Biden l’imposteur semble parti pour 4 ans alors qu’il a fraudé au delà de l’imaginable…

  5. Critiquer une loi c’est être dissident. Comme en Corée du Nord. C’est la dictature de l’Etat de droit.

    • Oui mais uniquement parce que l’Assemblée Nationale ne représente pas le peuple Français (règles électorales ne permettant pas cette représentativité). C’est un parfait scandale.

      L’Assemblée est légale mais illégitime ! Alors, on fait quoi d’ici la prochaine fois ?

  6. Cette mise en examen survient au moment où une nouvelle campagne de communication contre les abus sexuels dans l’Église est lancée :
    https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/pedophilie-de-l-eglise/abus-sexuels-dans-leglise-une-commission-recueille-la-parole-des-victimes_4317039.html

    De là à penser à une action coordonnée, il n’y a qu’un pas.

    • et qui est encore en train d’en parler ? l’épiscopat comme s’ils n’avaient pas d’autres chats à fouetter? ils feraient mieux de s’occuper des âmes de leurs fidèles au lieu d’inventer des trucs abracadabrantesques style nommer une nonne à la CEF

  7. Duport met le doigt sur le point essentiel : ces gens-là veulent nous forcer à les APPROUVER.
    Leur totalitarisme veut régler nos consciences.
    Le seul fait qu’on puisse ne pas approuver leurs façons d’agir leur paraît une injure mortelle, une discrimination épouvantable, une atteinte à leurs droits fondamentaux.
    Et curieusement, on trouve exactement le même phénomène concernant l’assassinat prénatal et la contrefaçon du mariage.
    Dans les deux cas, on a commencé par des pleurnicheries larmoyantes réclamant la tolérance et on finit par interdire toute objection de conscience : plus le droit de contester, plus le droit de ne pas être d’accord ! Il faut nécessairement applaudir ces actions. Et comme dans les congrès staliniens : gare au premier qui cesse d’applaudir, il sera vite soupçonné de déviationnisme.
    Cela commence par le scandale de l’école prétendue “neutre” qui impose aux gamins de 10, 12 ans, de façon totalitaire, la propagande idéologique des associations “Planning familial”, “SOS homophobie”, etc. (associations par ailleurs financées par nos impôts : nous avons ainsi le privilège démocratique de devoir payer les gens chargés de nous cacher dessus).
    Cela continue par ce procès.
    Si nous n’y mettons pas bon ordre, l’étape suivante sera de nous ôter nos enfants et de nous euthanasier de force…
    Malgré tout, une question demeure.
    Pourquoi ces gens-là tiennent-ils tant à ce que nous les applaudissions ainsi ?
    Pourquoi sont-ils si sensibles à toute réprobation ?
    N’est-ce pas parce que, au fond d’eux-mêmes, ils ne sont pas si sûrs que cela de la bonté de leurs actes ?
    Et parce que nos objections trouvent un écho inquiétant – pour eux – jusque dans leurs consciences ?
    Quoi qu’ils fassent, ils ne pourront jamais abolir la loi naturelle.
    Le moindre rappel de cette loi inscrite dans notre nature exercera toujours un puissant attrait sur l’intelligence humaine.
    (Comme me le faisait remarquer un défenseur de la vie : les enfants sont, spontanément, contre l’avortement. Et il faut vraiment tout l’art diabolique des spécialistes de la propagande de mort pour les faire changer d’avis, par l’effet manipulateur des conférences de “sensibilisation” dans les collèges et lycées prétendus “neutres”.)
    Ce procès est, à l’évidence, un aveu de fragilité.
    Ces gens-là n’imposent leur idéologie que grâce à la pression constante d’un pouvoir totalitaire mobilisant les écoles, les médias et des centaines d’associations subventionnées pour relayer la propagande officielle.
    Si cette pression cessait pendant seulement quelques années, plus personne n’adhèrerait à leurs dogmes !
    Ils le savent très bien.
    Malheureusement, nous autres, catholiques, n’avons pas suffisamment conscience de leur fragilité.

    • entièrement d’accord avec vous, hélas ; j’ajouterai que ça peut aller plus loin encore : dire non à un homo insistant, cela deviendra de “l’homophobie”, pas une peur irraisonnée de la chose, mais une opposition active, et là, attention !
      comme considérer que des petits chaussons roses ou bleus sont une action contre l’avortement : un réveil des consciences, quelle horreur

    • En effet ils réclament la tolérance ce qui veut dire pour eux votre approbation… Or la tolérance implique la désapprobation ! On ne peut tolérer que celui avec qui on n’est pas d’accord.
      En fait ils sont foncièrement intolérant.

  8. Ré sis tons!

  9. Bravo à Guillaume de Thieulloy pour cette excellente synthèse qui rétablit bien des vérités

  10. Au moment même où un Président fait repentance et soumission de façon ridicule pour des faits de guerre en Algérie noyés parmi des milliers d’autres plus atroces commis par l’Algérie,

    Au moment même où un ancien Président est mis en examen, lequel a trahi les Français en niant un référendum, ce qui est bien plus grave,

    Au moment même où un Gouvernement veut condamner une association pacifique qui veut sauver la France et son identité alors que des gamins se font assassiner lâchement dans nos banlieues,

    Au moment même où un Gouvernement montre depuis un an son incompétence dans la gestion d’une crise causée par une pandémie,

    Tout ce que trouve à faire un Gouvernement des Juges, c’est de mettre en examen un brave homme pour défendre les enfants et les familles.

    Trop c’est trop !

  11. En plus, l’arrivée de biden leur donne des ailes.
    Ce qui me surprend, c’est que ces agitateurs sont incroyants. Que leur importe donc que l’église proclame que l’homosexualité est un péché ?

  12. Malheureusement ils ont complètement détourné le cerveau de la plupart des jeunes de 13 à 20 ans et des adultes . Seuls quelques-uns résistent, on les trouve dans les milieux tradis parce que là on apprend à réfléchir et quand on dit qu’ils sont pire que les bêtes, ils montent au créneau et vous font des leçons de morale, j’ai beau leur dire que je n’ai jamais vu deux taureaux forniquer ensemble, ils n’entendent pas

    • ceci est inexact, veuillez m’excuser: on trouve des défenseurs vaillants de la vie dans de nombreux milieux, en particulier chez les charismatiques, et de très nombreux aussi en dehors de l’Eglise. C’est sur un forum totalement a-religieux que j’ai trouvé les plus magnifiques élans pro-vie.

      • Gaudete, ODE, j’ai bien peur que vous ayez tous deux raison; ou plutôt, cela me réjouit.

        D’une part, il faut que les “tradis” ne se croient pas trop supérieurs sinon, ils vont finir par ressembler aux seuls détenteurs de la Vérité.

        Car c’est aussi dans les chemins de traverse qu’on peut observer de belles conversions. L’histoire de l’Église en est remplie, à commencer par Paul de Tarse.

        Parmi les Tradis, je trouve que certains, heureusement peu nombreux, sont excessifs et sectaires. Ceux-là me désespèrent.

        D’un autre côté, les charismatiques sont quelque peu gnangnan et ennuyeux, les chants d’André Gouzes se ressemblent tous, les gestes des fidèles semblent inspirés de ceux d’un chauffeur de salle,

        Alors je ne choisis pas. Quand je trouve une petite église ouverte au bord du chemin, j’y pénètre et je suis rarement déçu.

  13. “Heureux les persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux! ” Courage donc et continuons à proclamer la vérité (ce qui est justice) quitte à être persécutés. Le confort, c’est fini. Nous avons à souffrir maintenant. Et bien soyons de vrais chrétiens, capables de déposer nos vies. Et ce n’est pas facile! Mais Jésus n’a jamais dit que nous serions bienheureux d’un claquement de doigts. Cela pourrait être plus confortables et joyeux dans une époque favorable mais nous n’y sommes pas. Courage donc!

  14. Tout mon soutien et mes prières, sachant que la Lumière brillera au terme de toutes ces graves dérives !

  15. MVT
    ces personnes feront moins les fières dans la seconde qui suivra leur dernier soupir!

    • “ces personnes feront moins les fières dans la seconde qui suivra leur dernier soupir!”

      Mais dès le dernier soupir, le mot “seconde” n’aura plus de sens !

  16. Les homos sont dans l’erreur, nous le savons tous. La vérité que j’écrirai Vérité est détentrice d’une force irrésistible, insurmontable et incontournable. Elle a le temps pour allié, elle est patiente, déterminée, opiniâtre et n’est jamais statique. Tel le sable dans la main, elle s’échappe quand on veut la contenir et l’emprisonner. La loi naturelle qui est un des vecteurs de la Vérité sait toujours prendre sa revanche le moment venu.
    Donc patientons, leurs excès finiront par se retourner contre eux car ils se croient maîtres du terrain qu’ils croient conquis à jamais et ils baisseront tôt ou tard leur garde. Les partisans de l’avortement croyaient ainsi le débat clos et c’est loin d’être le cas, leurs opposants n’ont pas dit leur dernier mot.

  17. La condamnation de Renaissance Catholique, et donc de la morale catholique, serait un formidable signe d’approbation de la pédophilie, à partir du moment où il serait interdit de condamner toute “orientation sexuelle” quelle qu’elle soit, donc de condamner en particulier toute union entre majeur et mineur (consentant ou non)… Les juges en auront-ils seulement conscience ?

  18. On ne faisait pas plus tradi que Paul de Tarse !

  19. Soutien à M. Maugendre.
    Il semble bien que nous allons vers une persécution contre les chrétiens fidèles.

  20. La liberté d’expression, qui est une liberté fondamentale, n’existe plus en France .

  21. Il faut soutenir M. Maugendre, oui! Mais comment? L’Eglise -ce qu’il en reste- ne bougera pas le début du commencement de son petit doigt à ce sujet, trop peureuse de paraître “rétrograde”. Je prierai pour M. Maugendre. Et je ne mettrai jamais un bulletin de vote pour Mme Pécresse!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services