Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Jean-Michel Aphatie peut-il expliquer les causes de l’incompétence des journalistes ?

Parce que lors de sa chronique sur RTL, il a dépassé l'imagination, en donnant son analyse sur la cause du manque de prêtres.

Partager cet article

19 commentaires

  1. C’est juste du Apathie dans le texte. C’est un sectaire qui a un avis sur tout et qui se pose en conscience des Français. Il n’a simplement pas compris qu’on ne veut plus de ses leçons. Nous avons un cerveau et nous comptons bien le réutiliser à plein régime sans lui.

  2. Jean-Michel “Anti-pathique” s’est rendu célèbre sur Canal + par le clash avec Nicolas Dupont-Aignan
    http://www.dailymotion.com/video/xq4oij_dupont-aignan-guillotine-apathie-et-denisot_news
    C’est sûr que bon nombre de prêtres pourraient avoir une vie matérielle plus décente avec ce que touchent tous ces journalistes bobos dotés par ailleurs d’une niche fiscale depuis Jospin .
    Mais tous ces donneurs de leçons du Système sont loin de ressembler à saint Martin (fêté le 11 novembre) qui avait, d’après la légende, partagé son manteau pour le donner à un pauvre.

  3. On savait JMA plus futé que ça. Là il déçoit en disant autant de sottises. Je connais des prêtres habillés en rouge. D’autres qui sont célibataires heureux. D’autres qui se contentent de 950 euro par mois. Maintenant, JMA est-il prêt à faire un don ? à donner à la Conf. des évêques ses éventuelles chemises rouges ? à verser un denier du culte conséquent. Nous l’avons échappé belle, JMA n’est pas prêtre mais journaliste, que nous connaissions plus inspiré. Et de surcroit il porte des habits sombres. Heureusement qu’il a plus que 950 euro par mois, le pauvre.

  4. Il a raison. D’ailleurs, avant, il y avait plein de prêtres. Ils faisaient fortune, portaient des chemises à fleurs et multipliaient les conquêtes.

  5. @Centurion
    Dans l’armée romaine, les soldats ou légionnaires n’étaient propriétaires que de la moitié de leur équipement. Saint-Martin, en donnant la moitié de son manteau ou plutôt de sa cape, avait, en fait, donné à un pauvre tout ce qu’il possédait.

  6. Je ne connais pas cet Apathie, mais à mon avis vous faites erreur : il ne doit pas être journaliste mais humoriste.
    Il faudrait suggérer à Sophia Aram de le prendre comme chroniqueur.

  7. Que M Apathie vienne à la Manif Pour Tous… il verra des prêtres en couleur LMPT et heureux !

  8. Apathie, c’est celui qui considère Soljenitsyne comme un écrivain de rien du tout : http://www.youtube.com/watch?v=dMUvHMWORF4&hd=1
    A partir de là, il ne faut plus s’étonner de rien du tout…

  9. Simple témoignage d’un prêtre ayant trente-cinq ans de sacerdoce.
    La question du salaire n’a jamais été un problème pour moi au long de mon chemin vers le sacerdoce : je savais que ce serait peu, voire insuffisant, mais cela ne m’arrêtait pas dans ma recherche de l’imitation du Christ, même si à l’époque j’aurais sans doute formulé les choses autrement. J’ai été successivement l’un des plus pauvres prêtres français et l’un des plus riches : quand j’étais pour six ans fidei donum au Zaïre, je ne recevais rien de mon diocèse de Belfort (à part les cotisations sociales, mutualisées au sein de la CEF) ; puis comme aumônier militaire d’Alindien avec des primes embarqué et Outre-Mer pendant un an. A présent comme pensionné de l’armée, je suis entre deux et c’est bien comme cela. Je pense que si un jeune est arrêté par la question de l’argent, c’est une bonne chose parce que cela montre qu’il n’a pas la vocation.
    A propos du célibat, on le prend en même temps qu’on décide d’être prêtre à la façon de Jésus. L’expérience montre que c’est une grâce féconde, non seulement pour la disponibilité matérielle, mais avant tout pour la disponibilité du cœur.
    Quand à l’habit noir, quelle blague ! Il y avait bien plus de prêtres quand la soutane était obligatoire, qu’à présent où la majorité des prêtres néglige la loi de l’habit ecclésiastique.
    A mon avis la crise des vocations est due, au contraire, au mépris général des prescriptions de l’Eglise.
    Abbé Bernard Pellabeuf

  10. Il fait partie des amuseurs publics avec sa façon d’aboyer après ses “invités” et de leur couper la parole comme un malpoli. Il doit admirer sa vivacité d’esprit et se réécoutant mais souvent hélas il croit faire preuve d’a propos alors qu’il n’écoute même pas son interlocuteur et suit sa pensée toute arcboutée à essayer de déstabiliser.
    Il est comme tous les journaliste, il croit posséder la science infuse sur tout.

  11. Cet homme dont l’avis n’intéresse que lui même ne mérite que le mépris.
    Parler de lui c’est lui faire trop d’honneur.
    Les employés de la mairie de Paris qui ramassent les crottes de chien se posent ils des questions sur l’avis de ces crottes ?

  12. Apathie est à canal + parce qu’il est socialiste .(final)

  13. Que voulez vous que ces tristes personnages qui peuplent nos antennes et s’imposent à nous chaque jours et cela depuis des années pour certains ! puissent nous apporter en matière de réflexions et d’intelligence? ils ont été choisis justement pour enseigner la doxa socialiste du régime avec tous les préjugés criminels contre le christianisme sortis des loges.

  14. Il y a longtemps que je n’écoute plus ces journalistes engagés, incompétents . Les olibrius de l’écran. Greg

  15. Apathie a son style, il confond souvent l’impertinence du ton avec la pertinence du fond, si bien que ses “avis” relèvent dans 90% d’un café du commerce très nunuche; je précise que j’écoute ces “avis” depuis la rentrée, à peu près chaque matin… bref, c’est très superficiel et c’est sûrement fait pour ça.
    Ce qui me gêne davantage que le fait d’avoir entendu une idiotie supplémentaire de la part de qui est payé pour en dire, ce qui me gêne vraiment c’est d’avoir trop souvent entendu ce type de sophisme dans la bouche de catholiques “de base”, voire dans la bouche de responsables de tel ou tel symposium diocésain. A tel point que je ne serais pas étonné si on venait m’assurer que M. Apathie a fréquenté les milieux ci-dessus évoqués: il ne fait que redire, avec un ton qu’il imagine impertinent, des idioties qui se rabâchent ailleurs avec la conviction “d’être ouvert”.

  16. Le janmi qui cultive son accent est l’un des + mauvais enquêteur (on ne peut parler de journaliste), c’est une des personnes qui tirent RTL vers le bas. Jamais on ne peut entendre l’accusé, pardon l’invité lorsqu’il n’est pas de gôche. Tout ce que l’on apprend c’est ce que pense ce nullard bizarrement encensé par les radios ou TV. Y a que les auditeurs qui ne l’aiment pas. Combien gagne t-il cet exonéré fiscal ?

  17. Ah pour sa ils nous polluent la télé pire que sous Mr Sarkozy eux qui se plaignait toujours,chercher l’erreur?

  18. Jean-Michel Aphatie possède une carte de presse. Juridiquement il est donc journaliste.
    Professionnellement il ne l’est pas.
    C’est un guignol qui cherche a se faire mousser.

  19. Pour être journaliste, il faut être con et sans vergogne, c’est une condition nécessaire, mais pas suffisante. Il faut aussi se préparer à accepter une vie extrêmement dure, le truquage de débat ; et puis, vous êtes mal payés, 9500 euros. Peut-être qu’il ne faut pas en parler, mais c’est quand même un critère, quand, toute votre vie, vous êtes au-dessus du seuil de pauvreté, quand vous êtes jeune, bah vous n’hésitez pas à vous engager pour vendre père et mère. Et pour symboliser tout ça, cette tristesse au fond, parce que c’est triste comme perspectives, bah vous avez un costume cravate toute la journée. »
    « Il faut changer tout ça. Le journaliste, ça sert à quoi aujourd’hui ? Au XIXe siècle*, on a fait le journaliste parce que l’on pensait faire de l’information partout, mais ça c’est terminé. Donc, autant permettre à un journaliste de se casser. Il faut regarder ces dogmes journalistiques, les revisiter et les abandonner s’ils ne servent à rien. Et puis réfléchir à permettre au journaliste de mieux vivre dans la société, et peut-être lui permettre de porter quelques valeurs. Je ne sais pas, s’il a envie de dire la vérité, il dit la vérité. Ou est le problème ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]