Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jean-Marie Le Pen, ministre de Sarkozy ?

Extrait du livre  Le Testament du diable du journaliste Azzeddine Ahmed-Chaouch à propos de Jean-Marie Le Pen :

T "Le Pen livre une confidence encore plus surprenante: le programme électoral du président fraîchement élu en 2007 l'a convaincu. Le candidat antisystème a même songé à une possible alliance avec un Nicolas Sarkozy placé très à droite sur l'échiquier politique. "Il y avait peut-être une possibilité d'accord, mais il eût fallu qu'elle soit exprimée. Si le président s'était engagé dans cette voie, qui correspondait dans le fond à l'exposé de son programme présidentiel, s'ouvrait une période qui aurait pu être celle d'une collaboration." […]

A la question "Auriez-vous accepté un rôle si Nicolas Sarkozy vous l'avait demandé ?" la réponse du fondateur du FN fuse : "Oui. Il aurait fallu préciser quand même un certain nombre de choses, car nous avons des divergences qui sont fondamentales avec l'UMP. Tout cela aurait été possible dans le cadre d'une réelle politique nationale. Nicolas Sarkozy aurait pu se considérer comme chef de la République, il aurait pu se trouver au-dessus des partis." En clair, Le Pen aurait pu figurer dans un gouvernement d'ouverture si Nicolas Sarkozy lui en avait fait la proposition."

Partager cet article

14 commentaires

  1. C’est une bonne nouvelle pour Philippe de villiers : s’il rentre au gouvernement, les sympathisants FN ne pourront rien y redire.
    (J’attends les réactions joyeuses d’Olivier M, de pg, de Solange and co !)

  2. N’accordons pas trop d’importance à ces livres (et dernièrement, une émission tardive et réchauffée sur la vie de Le Pen) qui ne sont que de la propagande se mettant en place à l’approche des élections.Sarkozy est très habile qui s’apprête peut-être à faire rentrer au gouvernement De Villiers qui, lui, n’a jamais évidemment fait alliance avec le FN.D’autre part et surtout, n’oublions pas, comme nous l’a expliqué maintes et maintes fois le quotidien Présent qu’aucune alliance n’est possible entre le Front National et le système à deux têtes d’une même “bête” qui seule a l’autorisation de gouverner au service des puissances financières.La BNAI BRITH a formulé une fois pour toutes son anathème empêchant toute alliance et jusqu’à en vomir nous sera ressortie l’affaire des israélites, celle de l’occupation et, tout dernièrement, cette “découverte” d’un document annoté de Pétain sur la déportation ! I N T O X ! Soyons attentifs au fait que seuls les vainqueurs de la seconde guerre mondiale ont le droit d’exercer leur dictature et qu’ils sont prêts à tout pour se maintenir.Tout le reste n’est que baliverne et, à partir du moment où nous avons compris l’histoire, abstenons nous de voter pour nos éternels traitres.

  3. Quand c’est Villiers qui “se rapproche” de l’UMP c’est louche, mais si c’est Le Pen…?

  4. surprenante information…

  5. @ Olivier M, je suis plus en phase avec votre patron Jean-Marie Le Pen que vous ne l’êtes. Rien à ajouter. Sans rancune ? 🙂
    La défense des Français passe avant tout. Maintenant, c’est peut-être une fantaisie de journaliste, tout est possible avec cette catégorie professionnelle.

  6. Je ne trouve pas ca clair du tout pour ma part. Il ne dit en rien qu’il aurait pu être Ministre…

  7. JMLP ne pouvait pas répondre par la négative. Un des principaux reproches que lui font ses détracteurs du camp national est qu’il ne voulait pas du pouvoir.
    la vrai question est : être premier ministre pour faire quoi ?
    Il s’agit de toute façon d’une hypothèse d’école si l’on veut bien se souvenir de la “quinzaine de la haine” lors de l’entre-deux tours de la présidentielle de 2002.
    Beaucoup d’intervenants ont la mémoire courte.
    C’est une provocation pour vendre le livre.

  8. @ SD-vintage: je n’ai rien dit! vous vous trompez d’Olivier (celui de Saumur, belle capitale de la cavalerie et du blanc sec).
    Pour commenter ce livre, j’attendrai de l’avoir lu…

  9. Serait-ce un moyen de préparer les esprit à un futur rapprochement entre sa fille et Sarkozy, sur l’air de “si on me l’avait proposé, je l’aurais fait”???
    Presque 20h… où êtes-vous, Solange et pg? N’avez-vous pas encore ouvert votre ordinateur? Les commentaires sur le FN sont moins amusants sans vous…

  10. Ironie de l’histoire… Où même JMLP se fait avoir par le baratin de Sarko. JMLP: mélange d’un sens politique hors pair, mais si sensible à la flatterie…

  11. S’adapter au contexte ou l’affirmation de la victoire du Système
    Si Marine LePen avait réussi professionnellement, aurait-elle épousé une carrière politique? La réponse est non et c’est elle qui l’affirme dans un papier de VSD du 9septembre. «Avec mon nom qui m’aurait embauchée dans la fonction publique?», se plaint-elle ainsi au journaliste du magazine. En ajoutant, hautaine, qu’elle n’avait pas «envie de se retrouver à Bures-sur-Yvette». Et pourtant, elle s’est farouchement battue pour «s’éloigner» du FN et de son père stigmatisé, diabolisé, trop ringard, «mais la politique l’a rattrapée», dit-elle. Où il faut entendre par politique, la vie médiatique et le bling bling, la garantie des revenus, un confort assuré via le financement public des partis politiques et la certitude de ne jamais vivre à Bures-sur-Yvette. Encore fallait-il savoir profiter de la coquille frontiste, de sa marque, de son logo et de son propre nom en se détachant ostensiblement de l’idéologie sulfureuse qui habitait la structure jusqu’à sa mainmise sur l’appareil. Les compromissions avec le lobby juif (http://www.liguededefensejuive.net/spip.php?article1870), les larmes de crocodile devant un père attendri qui avait encore vilainement fauté ou “dérapé”, ses caresses dans le sens du poil des invertis qui sont nombreux dans son entourage immédiat, son accord avec l’évolution sociétale adoptée par la maçonnerie, ne sont en effet que peu de choses devant l’ignoble perspective de vivre en martyre, un jour peut-être, à Bures-sur-Yvette. La politique lui apporte tant. L’argent, bien sûr, mais aussi une certaine complicité qu’elle entretient avec des militants «new look» qui ne déraperont jamais. du 9septembre nous apprend à ce propos qu’elle vient d’acheter une belle villa dans les environs de Perpignan avec son «très proche» (Europe1 dixit), ou son partenaire comme disent les langues modernes, Louis Aliot. On peut donc faire confiance à ce loulou lorsqu’il évoque la nouvelle spécificité du Front National à la sauce marinière. Interviewé sur Europe1 le 20septembre dernier, en compagnie du politologue Dominique Reynié tout heureux d’avoir désormais affaire à un frontiste soft et châtré, Louis Aliot confirma la mue du FN opérée par sa concubine. «Est-ce que Marine LePen transformera le parti? » demande le journaleux. Ben oui! «Le contexte a changé. Marine Le Pen a sa manière de faire avec la politique qui est celle d’aujourd’hui. Nécessairement la politique s’adapte au contexte. Nous ne sommes plus en face des mêmes problèmes. Le FN s’adapte à la réalité de la société d’aujourd’hui.» Le Front ne mènerait d’ailleurs plus que deux combats selon le porte-parole mariniste: la lutte contre l’Europe et l’enracinement. Bien, mais quid de l’inversion des flux migratoires, de la nocivité communautaire, de la corruption généralisée, de la pornographie ambiante, de l’avortement et de la politique familiale, de la primauté des valeurs sur les intérêts d’une ou de quelques castes, de la survie du peuple français indigène? Rien et c’est bien la raison pour laquelle le professeur Dominique Reynié s’est empressé de répondre, à une époque où l’avenir des retraites angoissent tant de familles, que les “gesticulations” des nationaux en Suède comme en France sont inutiles étant donné que l’Europe ne fait plus d’enfants et que par conséquent le phénomène migratoire décuplera dès demain… Que peuvent véritablement répondre à cela les Aliot-Marine, eux qui refusent la réalité selon laquelle la France vraie est avant tout une Nation blanche et qui considèrent l’avortement et l’homosexualité comme des pratiques socialement établies et indéboulonnables? Avec Marine Le Pen, un char du Front national à la Gay Pride, c’est possible!
    François-Xavier ROCHETTE.

  12. @vers le haut
    Il faudrait citer vos sources, François-Xavier ROCHETTE ecrit dans l’hebdo Rivarol. S’agit-il du “copier-coller” d’un article.
    Rivarol, comme chacun ne le sait pas, tire à boulets rouges sur Marine Le Pen chaque semaine.

  13. @ Olivier M, je faisais allusion à des débats que nous avons eu il y a peu, à propos de Christian Vanneste, et il y a plus longtemps à propos de Philippe de Villiers, sur la trahison que constitue une alliance avec des gens en désaccord avec vous sur certains points.
    Il n’y a pas que Jean-Marie Le Pen qui s’est fait berner, mais la majorité de l’électorat Front National, et plus de 50 % des Français. Le discours était beau, mais l’orateur un habile menteur. D’un autre côté, les Français ont montré qu’ils étaient prêts à voter pour quelqu’un avec un discours fort, même si au final ce n’était qu’un discours, et qui décrivait la réalité telle qu’elle était, ce qui est finalement bon signe.
    Bures-sur-Yvette est une charmante bourgade, et il faudrait cesser de dénigrer cette campagne où il fait si bon vivre, repeuplée par les rurbains. J’en profite pour saluer tous les bureaux et les burettes.
    Intéressant l’article de la Ligue de défense juive, qui généralement ne sont pas des tendres. Les choses bougent, et je perçois un peu d’espoir. J’espère ne pas me tromper

  14. oui FX Rochette dans RIVAROL, le meilleur de tous les hebdomadaires.

Publier une réponse