Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jean-Marie Le Pen financera la campagne de Marine

Même si le nom de Le Pen et le logo du FN vont disparaître progressivement des affiches de campagne pour la présidentielle, la saga de la famille Le Pen continue et devient difficile à suivre pour les non-initiés :

CqxxwSuWYAAhnMV"Jean-Marie Le Pen s'apprête à (re)mettre la main à la poche pour… financer la campagne présidentielle de sa fille. Il mobilisera pour l'occasion Cotelec (l'ex-Cotisations électorales Le Pen créées dans les années 1980), son association de financement, le créancier historique du Front national. 

Une véritable bouffée d'oxygène pour le parti d'extrême droite qui peine à rassembler les 15 M€ nécessaires à sa course à l'Elysée et les 15 M€ supplémentaires qu'il lui faudra débourser dans la foulée pour les législatives. « Le FN, c'est l'oeuvre politique de Jean-Marie Le Pen », justifie l'entourage du cofondateur du Front. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois depuis leur rupture que le père donne un coup de pouce à la fille. Lors des dernières élections régionales en décembre, Cotelec avait déjà financé la quasi-totalité des candidats frontistes.

La grandeur d'âme n'explique toutefois pas exclusivement l'investissement constant de Jean-Marie Le Pen, 88 ans. Non seulement le financement du Front national figure en toutes lettres dans les statuts de Cotelec, mais en prime, si l'association ne soutenait pas les campagnes politiques, elle serait exposée à de graves difficultés financières. « Elle n'arriverait plus à attirer de prêteurs et Jean Marie Le Pen pourrait perdre beaucoup d'argent », persifle un proche de sa fille. En effet, Cotelec fonctionne un peu comme une banque, grâce aux sommes apportées par des particuliers séduits par le Front. Si ces derniers manquaient à l'appel, l'association se retrouverait à sec. Pour les attirer, les proches du Menhir ont des arguments sur mesure : « C'est mieux rémunéré qu'un livret A avec des intérêts à 3 % et c'est mieux tenu que la Banque de France », explique un de ses lieutenants. Les candidats, eux, contractent un crédit à 5 % auprès de Cotelec pour financer leur campagne. L'opération est donc « tout bénef ». Et sécurisée, puisque avec des sondages au zénith, le FN est assuré — sauf catastrophe — d'être remboursé par l'Etat. « Mais nous dégageons une toute petite marge qui est intégralement réinvestie dans le fonctionnement de Cotelec », jure un fidèle de Jean-Marie Le Pen.

Ironie de l'histoire, cette association ne soutiendra pas les candidats sous étiquette « Jean-Marie Le Pen », que ce dernier envisage de présenter aux législatives. « Et pour cause, il n'est pas du genre à mettre 1 € dans une opération perdante », s'amuse un cadre frontiste. Pour le FN, le soutien de Cotelec (on en ignore encore le montant) est essentiel mais ne suffira pas. « Pour l'instant, nous avons essuyé des refus de toutes les banques, se désole Wallerand de Saint-Just, le trésorier du parti. Si elles persistent à refuser de faire leur boulot, on le dénoncera publiquement et on fera un large appel aux dons et aux prêts. » Le FN tente aussi sa chance auprès d'établissements étrangers, en Amérique du Nord notamment (…)"

Bon alors ? Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen, c'est pareil ou pas ? Rupture ou continuité ?

Partager cet article

10 commentaires

  1. D’aucuns pensent que le conflit entre JMLP et MLP relève d’une mise en scène pour leurrer les gros medias dont la bêtise est infinie…aux frais des contribuables car ils n’ont pas assez de clients pour se rassasier de leur mythomanie.

  2. on comprend mieux la volonté de dédiabolisation des instances du parti, ils ont besoin d’argent!
    mais en renonçant à leurs valeurs ils perdent les élections, les électeurs ne n’acceptent pas ces retournements!

  3. Alors, pour vous aussi le FN est « un parti d’extrême droite »!?

  4. Selon L’UPR :  » Les raisons de l’hypermédiatisation du FN dans les grands médias euro-atlantistes
    Un dernier point, qui n’est pas le moindre : le rapport du CF2R souligne aussi – et c’est exceptionnel dans un rapport d’un cabinet d’intelligence économique – que l’invocation du Front National est l’une des raisons essentielles avancées dans les sphères gouvernementales et de la haute administration pour ne pas défendre nos intérêts nationaux.
    Là aussi, donc, le rapport du Centre français de recherche sur le renseignement rejoint les analyses que fait l’UPR depuis 7 ans : à savoir que le véritable rôle du FN dans la société française est d’avoir pestiféré toute idée de défense des intérêts nationaux. Car ce souci, ô combien essentiel et naturel, est désormais assimilé, dans la tête de 80% des Français, aux fameux « dérapages » continuels du mouvement d’extrême-droite.
    Depuis un tiers de siècle, les Français ont été pris en otage conjointement par les médias « mainstream » et la famille Le Pen, qui leur font croire que défendre notre industrie, notre agriculture, notre diplomatie, nos intérêts nationaux, revient grosso modo à tenir des propos abjects sur la Deuxième Guerre mondiale, à faire la chasse aux immigrés, à fricoter avec des néo-nazis, ou à justifier la torture par la CIA, comme s’y est encore livrée Mme Le Pen voici moins d’un mois. C’est l’un des mérites du rapport du CF2R que de souligner, après l’UPR, cette manipulation capitale qui explique le blocage de la situation et la passivité des Français face à la guerre qui leur est livrée.
    L’extravagante publicité qui est constamment donnée à la SARL Le Pen dans tous les grands médias euro-atlantistes trouve ici l’une de ses principales explications : si le FN n’existait pas pour pourrir toute idée de défense de nos intérêts nationaux dans l’esprit de 80% des Français, jamais les élites moutonnières qui président au naufrage actuel de la France n’accepteraient de laisser sans réagir le pillage de notre pays et jamais les 80% de Français en question ne les laisseraient faire. »
    https://www.upr.fr/actualite/france/rachat-alstom-le-centre-francais-de-recherche-sur-le-renseignement-cf2r-publie-un-rapport-qui-conclut-a-un-scandale-detat

  5. Marine LE PEN dit n’importe quoi vis-à-vis de l’Islam et devient incohérente. Elle considère que l’Islam est « compatible avec la République » !
    Sait-elle que l’Islam est l’application stricte du Coran et s’inspire des Hadiths ? Connaît-elle les versets abrogeants ? Sait-elle qu’il est recommandé de tuer l’infidèle et les mécréants, donc les Chrétiens ? Sait-elle que la vie du Musulman doit s’inspirer de la vie du prophète, guerrier conquérant, marié à une fillette… Sait-elle ce que signifient le Djihad, la Taqiyya, la Dhimmitude ? Sait-elle ce qu’est la condition de la femme en terre musulmane ?
    Sait-elle que le monde est divisé en seulement deux parties, le « Dar al-Islam » ou « domaine de la soumission à Dieu », c’est-à-dire les territoires conquis et le « Dar al-Harb », le « domaine de la guerre » ou les territoires à conquérir ?
    Bien sûr, elle sait tout ça car elle a eu et elle a les conseillers que l’on connaît. Elle sait donc aussi qu’il n’y a jamais eu et qu’il n’y aura jamais « d’Islam des lumières » ni « d’Islam de France » à cause des textes fondateurs non modifiables !
    Marine Le Pen peut-elle citer un seul pays musulman où le Christianisme n’est pas combattu voir anéanti comme en Turquie par exemple ?
    Elle veut donc modifier le Coran ? Prétend-elle aussi modifier les Évangiles avec je ne sais quelles « Lumières » ?
    —————————-
    TF1 – Vie Politique – 18h40 – Émission du 11 septembre 2016.
    L’invitée, Marine LE PEN, se trouve face à Natacha POLONY (vers 47’). Le sujet s’oriente vite vers l’Islam.
    NP : « L’Islam est-il compatible avec la République et l’identité Française ? » (vers 49’)
    MLP : « Est-ce que l’Islam est compatible avec la République ? … C’est aux Musulmans de répondre… Moi je crois que OUI. … Un Islam tel que nous l’avons connu, laïcisé par les lumières, moi je crois que OUI ! »
    MLP : « Il n’y a aucune loi au-dessus de la Constitution et de la loi Française… » (vers 55’)
    http://www.tf1.fr/tf1/vie-politique/videos/vie-politique-11-septembre-2016.html
    —————————-
    Je propose au SB de reprendre cet article.
    Meltoisan

  6. Le nom de Le Pen et le logo du FN vont disparaître progressivement des affiches de campagne pour la présidentielle…
    « Cachez ce sein que je ne saurais voir » disait Tartuffe. Car on est en plein dans l’hypocrisie. Quand on parle d’immigration, il faut oser dire que c’est l’ONU qui l’exige pour tuer la souveraineté des pays. Pourquoi le cacher alors que cette organisation le dit clairement ?
    On retrouve cette opacité avec les noms des terroristes. Ainsi, à propos des personnes arrêtées suite au projet d’attentat à la bombe près de Notre-Dame de Paris, BFMTV, considérant que le prénom « Inès » faisait suffisamment français, a cru bon de le mentionner en occultant les autres !
    https://pbs.twimg.com/media/Cr7h9lZXgAIf8Cu.jpg

  7. @ Philippe Carhon : Pourquoi ce simplisme ? Entre la rupture et la continuité, il y a toute une gamme. La subtilité n’est pas toujours le fort de ce blog.

  8. décevant la réponse sur l’ivg de la candidate ,hier soir sur LCI.

  9. Merci Bruno pour ce rappel ! Ne trouvez-vous pas curieux que TVlibertés n’ait jamais invité Asselineau ?
    Que dans l’appel à l’union des droites, il n’y ait pas l’UPR ?
    Si on veut mettre un frein au plan mondialiste basé sur les Protocoles de Toronto, il n’y a qu’une solution : quitter l’U.E., l’euro et l’Otan. Qui le demande si franchement dans cette Union des droites ? Personne. Il faut pourtant savoir appeler un chat, un chat. Oser dire pourquoi il y a ces guerres au Proche et Moyen Orient, cette immigration, ce mariage gay, ce compteur Linky, ce redécoupage des régions etc….. L’ennemi de la France et de tous les pays européens se trouve être les Nations Unies. Rien de moins.

  10. Pas d’accord avec l’interprétation de « Sophie | 12 sep 2016 12:27:57 »: cela n’a rien à voir avec « Cachez ce sein que je ne saurais voir ».
    Où avez-vous vu la rose du PS sur les affiche de « la force tranquille » de François Mitterrand?
    Sur aucune des affiches collectées par http://www.vivelapub.fr/affiches-electorales-la-guerre-de-limage-1965-2012/ (ou ici http://www.ac-grenoble.fr/mounier/news/1401litsocexpo1.pdf ou ici http://rue89.nouvelobs.com/blog/vivelapub/2012/03/12/affiches-electorales-la-bataille-de-limage-1965-2012-226887 ce sont toujours les mêmes images … peut-être des copiés-collés en cascade) on ne voit le logo d’un parti: recadrage systématique des images (douteux quand on voit le bord blanc qui entoure l’image) ou absence d’un tel logo?
    Chirac en 1995 avait un logo: un pommier!
    Sur l’affiche de Jean)Maraie Le Pen pour 2002, il n’y a PAS de logo FN: c’est normal: le(la) président(e) est le président de TOUS LES FRANÇAIS, contrairement aux députés et sénateurs qui sont élus avec un « étiquette » (fût-ce l’étiquette « sans étiquette »).

Publier une réponse