Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Jean Leonetti voulait voir mourir Vincent Lambert

Sans surprise, le député UMP Jean Leonetti, auteur de la loi sur la fin de vie qui serait parfaite, mais qui est bien loin de l'être puisqu'elle légitime le retrait de l'alimentation des personnes en fin de vie, a réagi ainsi à l'arrêt du tribunal administratif :

"Jean LEONETTI prend acte avec surprise de la décision du Tribunal administratif de Chalons en Champagne.

Il constate qu’une fois de plus dans cette affaire douloureuse l’absence de directives anticipées et de personne de confiance désignée nuit à la sérénité d’une prise de décisions d’arrêt des traitements de survie.

La situation de Vincent Lambert relève de la loi d’avril 2005 qui ne traite pas exclusivement de la fin de vie et la procédure qui a été mise en place par l’équipe médicale est conforme à la loi.

Il semble que le tribunal base sa décision sur le fait qu’il n’y a pas « d’acharnement thérapeutique » et que Vincent Lambert n’a pas de maladie grave et incurable en phase avancée.

Au-delà de cette décision en 1ère instance en référé du Tribunal Administratif, il faudrait avoir une décision sur le fond, car cette jurisprudence pourrait aboutir, si elle restait en l’état, à maintenir par précaution l’acharnement thérapeutique dans les traitements de survie, en l’absence de directives anticipées ou de personne de confiance."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

18 commentaires

  1. L’acharnement thérapeutique combattu par l’acharnement à voir mourir : quelle société !!!!

  2. Espérons que cela fera ouvrir les yeux des gros naïfs qui pensent que la loi Léonetti est une loi sage.
    En réalité, ce n’est qu’une étape.
    Cela fait 150 ans que l’on fait faire aux gens un seul pas dans la direction où ils ne voudraient pas aller. Puis un autre pas. Puis encore un autre. Et nous voici en 2013, ayant parcouru un chemin qui aurait effrayé ceux qui ont fait le premier pas !
    Pauvre naïfs que nous sommes.

  3. Beaucoup font de l’acharnement à tuer!

  4. Nous ne pouvons plus dire “démocratie”
    Les lois sont votées par qui?????quelques personnes aux interdits
    Souvent personnels…. Et pour l’intérêt de qui?????
    La France est bradée dans l’intérêt des lucifériens…..
    Mais il nous reste la PRIÈRE, samedi veille de prière
    À François Xavier……

  5. oui parce que dans cette loi, il faut savoir que s’hydrater et se nourrir sont considérés comme de l’acharnement thérapeutique…. malin jusqu’au bout!
    Nous pourrions donc avancer que chaque jour, nous sommes des millions à vivre un acharnement thérapeutique auto administré!

  6. C’est une imposture totale que d’appeler l’alimentation et l’hydratation de l’acharnement thérapeutique ! Manger et boire n’est pas une thérapie ! Ne pas le faire c’est condamner n’importe quelle personne à souffrir énormément.

  7. Faire mourrir de soif et de faim, c’était ce que faisaient les nazis à Auschwitz par leur bunker de la mort. C’était atroce.
    Les heures les plus sombres de notre histoire vous avez dit ?

  8. L’acharnement pour la mort est irréversible, l’acharnement pour la vie reste ouvert, mais il coûte plus cher, voilà au fond le vrai problème. Pour prendre la “décision sur le fond” qu’il réclame le choix est d’une simplicité évangélique: choisir la vie ou tuer pour économiser de l’argent!

  9. Ce qui me rend fou dans cette affaire… C’est que de cesser de nourrir ou d’hydrater une personne… Ce n’est pas un arrêt “des soins médicaux”. L’eau et la nourriture ne sont pas un médicaments.
    Je trouve ahurissant de parler d’acharnement thérapeutique lorsqu’il s’agit de continuer à alimenter une personne. Cela n’a rien de thérapeutique de se nourrir. C’est un acte fondamental du maintient de la vie.
    Entre ne pas laisser souffrir les gens en augmentant les doses d’antalgiques selon leurs besoin pour ne plus souffrir au risque qu’ils meurrent des effets secondaires de l’antalgie (ce qui est d’ailleurs très aléatoire d’un patient à l’autre) qu’on refusait de leur donner jusque là pour les maintenir en vie dans la souffrance…
    Et tuer directement les gens par l’injection d’un cocktail lythique… Ce n’est pas la même chose.
    Mais le coup de cesser d’alimenter ou d’hydrater une personne et de la laisser mourrir de faim et de soif (Parce qu’en réalité son état n’impose pas d’injections antalgiques susceptibles de provoquer la mort au-delà d’un certain seuil…), c’est de la pure barbarie!
    Laisser mourrir les gens de faim et de soif? Elle est où la dignité là-dedans?
    Comment parler de défendre la dignité humaine quand il s’agit de les faire mourir comme des animaux dont on se débarassent parce qu’ils coûtent plus cher à maintenir en vie qu’ils ne rapportent?
    Quelle honte! Et on osera parler d’éthique!

  10. c’est marrant,enfin presque , eux qui prétendent lutter contre les nazis veulent faire exactement ce que faisaient les nazis et bien d’autres du même acabit: staline, lénine, mao, pol pot ect

  11. Voilà ce que déclarait Leonetti à Libération en 2011:
    Allez, grattons un peu. Est-ce parce qu’il est franc-maçon qu’il est monté si vite ? «Eh, bien non», répond, sans sourciller, Jean Leonetti qui rechigne aux confidences. «Je ne le suis pas, mais dans ma famille, c’est vrai beaucoup l’ont été. Mes grands-parents, mon père, mon frère.» Mais alors, pourquoi pas lui ? «C’est une longue histoire. Mon frère voulait l’être, il avait mon père comme parrain pour entrer. Mon frère est de gauche, chevènementiste, et la loge, plutôt de droite, n’a finalement pas voulu. Ce qui a mis très en colère mon père qui a décidé de se mettre en veilleuse. Je me suis dit que je ne serais pas maçon tant que mon père n’y retournerait pas. Il est mort depuis.»
    http://www.liberation.fr/societe/2011/09/03/le-politique-malgre-lui_758731
    Il prétend donc ne pas en être, mais il ne fait nul doute qu’il en est TRES très proche. On en revient toujours là. Maurice Caillet, dans son livre “J’étais Franc-Maçon” (dans lequel il raconte sa conversion au catholicisme) révèle que lors du vote de la loi Veil sur l’avortement, si les députés de gauche ont voté pour à l’unanimité, une centaine de députes dits de droite ont également voté pour, tous franc-maçons sans exception.

  12. Michel Janva le souligne très bien dans son article :
    Vincent Lambert s’est vu refuser toute nourriture pendant 31 jours au printemps dernier
    – – C’est dit dans un commentaire, cette pratique avait cour dans les camps de concentration, serions-nous de nouveau dans cette idéologie ? Il est vrai que manolo-le-chimique fait des siennes, qu’il y a des « arrestations préventives », la question se pose : sous quel régime somme-nous ?!

  13. Espérerait-il être nommé à la tête d’une commission décidée par Hollande, ce qui montrerait la “capacité de consensus du président” ?”

  14. Comment un médecin (le docteur Kariger) qui a prêté le serment d’Hippocrate peut-il être autant acharné à vouloir décider de la mort, de la manière la plus atroce, d’un être humain ?
    Cet entêtement relève-t’il d’un orgueil démesuré ou d’une confusion mentale ?
    Qu’attendent les parents pour sortir leur fils des griffes de ce “médecin” et pourquoi ne pas l’attaquer en justice personnellement?
    Incompréhensible…
    Serment d’Hippocrate (lire attentivement le 3ème et 4ème paragraphes):
    « Au moment d’être admis à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.s
    Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.
    Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.
    J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.
    Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me le demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.
    Admis dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu à l’intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs.
    Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.
    Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission. Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés.
    J’apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu’à leurs familles dans l’adversité.
    Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré et méprisé si j’y manque. »
    Je propose aux lecteurs du SB d’adresser ce serment au CHU de Reims à l’intention du docteur Kariger avec un courrier d’accompagnement poli et courtois pour le rappeler à ses devoirs :
    https://www.chu-reims.fr/services

  15. Aucun malade ne peut manger et boire par lui même !
    Il faut que quelqu’un fasse les courses, prépare le repas et le lui apporte
    Si on décrète que d’apporter à boire et à manger est de l’acharnement c’est l’extermination de la planète.
    On ne nourrira plus les bébés ni les enfants ni les vieillards et comme nous sommes tous un jour ou l’autre malade, il ne restera rapidement plus personne !
    Dans cette affaire on peut constater des médecins qui n’en sont plus et un conseil de l’ordre des médecins qui mérite au minimum une dissolution

  16. Il n’est pas scandaleux qu’on soit autorisé à ne pas alimenter ou hydrater des malades en fin de vie. Si vous êtes mourant, que vous n’en avez plus que pour 24h et que par ailleurs toute alimentation vous fait souffrir, c’est inhumain de vous faire souffrir pour vous donner une alimentation qui ne vous sert à rien.
    Tout est affaire de cas par cas : il faut trouver je juste équilibre entre fin des souffrances et mort d’inanition. La loi ne peut tout décider, parce que chaque cas est différent…

  17. @flos
    Outre le fait que vous ne savez pas si un malade en a pour 24h ou… 10 ans ! L’alimentation ne fait en aucun cas souffrir.
    Il n’y a rien d’inhumain à donner une alimentation c’est simplement NORMAL
    L’alimentation ne sert pas à rien elle permet de vivre
    Vous n’avez jamais du souffrir de la faim et de la soif pour dire cela car ce sont des souffrances atroces !
    Si vous vivez avec l’alimentation c’est que votre heure n’est pas venue.
    Enfin même si certaine souffrances peuvent paraitre terribles elles sont très certainement inférieures à celle de l’Enfer !
    Ne soyez donc pas pressés !

  18. Vincent Lambert est en sursit.Je ne crois pas du tout en l’honnêteté du tribunal . Une foi la loi Hollande adoptée , je vous parie que sa femme fera appel de cette décision et qu’elle gagnera son procès.
    Elle sera l’héroïne du premier épisode de ce feuilleton mortifère .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services