Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jean-Frédéric Poisson sera candidat à l’élection présidentielle de 2022

Jean-Frédéric Poisson sera candidat à l’élection présidentielle de 2022

Président du Parti chrétien-démocrate, Jean-Frédéric Poisson annonce sa candidature dans Valeurs Actuelles :

[…] Le Parti chrétien-démocrate, dont le nouveau nom devrait être dévoilé à l’occasion de sa convention nationale du 3 octobre 2020, a défendu pour les municipales le principe d’union autour de projets locaux partagés par différents partis, expérimentation qui s’est effectivement révélée décevante sur le plan quantitatif car nos listes ont été percutées au premier tour par une abstention importante. Mais je continue de penser que cette méthode est la seule qui puisse nous permettre de renverser la vapeur à court terme. Les raisons de nos échecs répétés sont historiques, sociologiques, philosophiques, et relèvent aussi d’une forme de soumission intellectuelle.

Existe-t-il un candidat qui pourrait incarner le rassemblement de toute la droite face à Emmanuel Macron en 2022?

La droite doit se consacrer à cette mutation intellectuelle : le temps n’est plus où la personne du chef suffit à rassembler. Il est nécessaire de travailler sur un projet commun fédérateur et de trouver quelqu’un capable de le porter et de l’incarner. Je fais très clairement partie de ceux qui peuvent le faire.

Vous pourriez être candidat à l’élection présidentielle?

Je serai candidat et l’annoncerai de manière solennelle et officielle au mois de septembre prochain.

Quel est le sens de cette candidature?

Pour le bien de la France et des Français, Emmanuel Macron ne doit pas être réélu en 2022. Il faut donc construire un projet alternatif, qui a vocation à s’adresser à tous les conservateurs et qui serait articulé autour d’une idée de l’homme compatible avec la vision que nous avons de la société. Personne à droite aujourd’hui ne peut porter cela. C’est le sens de ma candidature, motivée par l’état du pays. […]

Vous situez votre candidature sur le plan intellectuel, mais, politiquement, comment exister entre LR et le RN?

On ne fait pas une campagne en se positionnant par rapport aux autres partis politiques, mais en portant un projet qui concerne tous les Français.

La gauche gagne quand même des mairies grâce aux alliances d’appareils…

Pendant une présidentielle, on s’adresse aux Français directement, sans filtre. Je suis persuadé que les choses que je porte depuis longtemps, avec d’autres, sont susceptibles d’intéresser un grand nombre d’entre eux, qui n’ont plus pour les partis politiques une très grande appétence.

Le Rassemblement national ne fait-il pas exception? Certains à droite le considèrent justement pour cette raison comme un obstacle à la victoire contre Macron. Assuré d’être très fort au premier tour grâce à l’identité de sa candidate, et paradoxalement quasi assuré des’incliner au second pour la même raison. Pensez-vous que l’union de tous les électeurs de droite derrière une même candidature, la vôtre en l’occurrence, soit possible même si Marine Le Pense trouve sur la ligne de départ?

Et pourquoi pas ? Si la présidentielle avait lieu dimanche prochain, sans doute Marine Le Pen attirerait-elle un grand nombre d’électeurs; mais d’ici deux ans, tout peut arriver. Prenez cet exemple : deux jours avant les municipales, la présence d’un candidat de l’union de la gauche lors de l’élection présidentielle était inimaginable. En trente-six heures, l’électeur de gauche a changé de monde. Je sais qu’il y a un message conservateur à porter que personne d’autre ne porte de façon aussi complète et cohérente, et qui trouve un écho certain dans le peuple de France. Je fais d’abord campagne pour faire exister nos idées; se mettre en situation de les faire gagner, ce sera le rôle de la campagne électorale que la singularité de mon expérience politique me met en responsabilité de mener. Le constat est en effet clair: je suis à même de pouvoir incarner le message et la volonté de conquête des conservateurs. […]

Partager cet article

29 commentaires

  1. Je crains que JFP n’ait pas le charisme suffisant pour assumer un tel rôle de fédérateur de la droite. Son refus de se désister en faveur du RN au 2° tour des présidentielles de 2017, même s’il est en droit d’être réservé sur la personnalité de sa présidente, atteste de son manque de courage pour nager à contre-courant, franchir le Rubicon, affronter les médias dominants et le système. Ça me paraît éliminatoire.

    • Il fera 0,3%. Candidature vaine et (pardon pour lui, c’est un brave homme et même un homme brave) stupide. Jamais je ne voterai pour lui ! Ce qui serait utile, ce serait d’assister et d’aider solidement Marion et Philippe de Villiers, Zemmour aussi s’il accepte d’entrer dans l’arène, qui eux ont la carrure (surtout Marion). C’est épuisant de voir reparaître à chaque élection ces inutiles qui se font balayer pour prouver…quoi? Que la seule lutte contre l’avortement ne fédère pas les Français ?

      • Avec Jean-Frédéric Poisson, nous avons enfin un candidat cohérent, constant dans ses convictions pour la France et les français, et qui ne peut pas être soupçonné de Macron-compatibilité !

      • MArion a dit de nombreuses fois qu’elle ne se présentait pas. Ph de Villiers dit depuis 2010 qu’il va se présenter…

    • Poisson ne pouvait pas se désister… il n’était même pas candidat au 1er tour! Il était un des candidats à la primaire, puis il a soutenu Fillon qui avait gagné cette primaire.
      Ensuite… il a adopté une posture respectueuse de la liberté de conscience de chacun: un adulte normalement éclairé n’a pas à recevoir de consigne de vote.

      • Effectivement se désister n’était pas le terme approprié, disons qu’il s’est abstenu de conseiller de voter RN. Et il n’empêche qu’il a soutenu Fillon qui lui s’est bien désisté pour Macron à 20h02. Donc indirectement Poisson a soutenu Macron… Dupont-Aignan a été plus cohérent dans ses choix.
        Et si en effet un électeur normalement constitué reste libre de son choix, rien n’empêche un candidat à la candidature de dire ce que lui va choisir.

        • Contrairement à d’autres candidats à la primaire, JFP a tenu parole : il a soutenu le candidat vainqueur de la primaire. Alors oui c’est une qualité de n’avoir qu’une parole sur laquelle les autres doivent pouvoir compter. NDA ne peut pas en dire autant…

      • Bonjour Ermot. Tout à fait. Ce n’ai pas ce qu’a fait Christine Boutin lors du second tour Chirac-Le Pen. Alors qu’elle avait dit en réponse à une question sur une consigne de vote au second tour qu’un Boutin ne lui appartenait pas. Son communiqué du soir du 1° tour était très bien. Mais après elle a soutenu Chirac. Serait-ce pour financer sa campagne ? Bien à vous.

    • Il n’était pas question de désistement au 2nd tour des présidentielles. JFP a courageusement appelé à NE PAS VOTER MACRON.
      Il n’a pas peur de s’afficher à la marche pour la vie ou aux manifestations contre le mariage homo.

    • Comment aurait-il pu se désister alors qu’il n’était pas candidat au 1° tour ?

  2. Je voterai pour lui sans hésiter.

    • Eh bien vous serez à peu près le seul. En période de pré-guerre civile c’est un peu dommage…

      • Bien d accord mais il faut reconnaitre qu il est le seul à parler du societal chretien , ce qui fait sa spécificité par rapport à NDA . Mais au lieu de se présenter, il ferait mieux de s inclure dans le mouvement des patriotes toutes tendances confondues. Et etre republicain et chretien, ça ne peut pas faire bon menage tres longtemps. Le Sillon s y est essayé , il y a perdu son âme .

    • Cela servira de marche pied a Macron pour un 2ème mandat. Merci….

  3. Collapsus, je crois que FP étant éliminé au second tour, il n’avait pas à se “désister” pour l’un ou l’autre, et à l’instar de F.FILLON, à se permettre d’insulter ses électeurs en laissant croire qu’ils avaient à suivre la moindre consigne de vote.
    Je ne suis pas certain que ce soit un manque de courage de sa part : nous le savons désormais, MLP ne gagnera jamais et fera gagner Macron si elle ne cède pas sa place en 2022; et s’afficher officiellement en sa faveur serait un suicide de la part de celui ou celle qui demain pourrait peut-être, lui ou elle, reformer derrière lui une vraie “sympathie conservatrice”

    • Poisson n’était même pas candidat au 1er tour! Il était un des candidats à la primaire, puis il a soutenu Fillon qui avait gagné cette primaire.
      Je suis tout à fait d’accord avec vous, Marine Le Pen fera encore gagner Macron si elle se présente. Aura-t-elle enfin assez d’humilité pour l’accepter et se retirer?

      • Bonjour Ermort. Tout à fait. Mais le second tour sera-t-il vraiment Macron-Le Pen ? Ne risque-t-il pas d’être plutôt Melanchon-Le Pen ? Est-ce qu’en se retirant le duel du second tour serait il alors avec le 3ème candidat ? Bien à vous.

  4. Enfin une candidature résolument conservatrice portée par un homme aux convictions solides et qui ne les abandonnera pas pour un plat de lentilles !

  5. Candidature appropriée et cohérente.
    Une voix différente qui porte les valeurs universelles.
    Bravo et merci

  6. Ignorons pour le moment le problème des abstentionnistes et des votes blancs et nuls.

    Si l’on ajoute les voix de CHEMINADE, ASSELINEAU, LASSALLE, DUPONT-AIGNAN, FILLON et LE PEN au 1er tour des Présidentielles 2017, on arrive à 48,32% des exprimés.

    Or Marine LE PEN a recueilli 33,9% des votes exprimés au second tour.

    Si on se réfère à cette élection, il aurait fallu que POISSON se soit présenté, qu’il ait recueilli 1,8% des voix des exprimés sans en prendre aux précédents et que toutes les voix sans exception des candidats précités ainsi que les siennes se soient reportées sur LE PEN.

    À part la crue réalité des chiffres, vous pouvez toujours débattre dans le vide.

    La seule solution à court terme, c’est votez, votez bien et encouragez votre entourage à le faire et faites campagne sans attendre pour l’union à droite.

    Pour moi, mais le temps restant semble un peu court, le candidat idéal serait un général, catholique et de droite.

    À suivre…

  7. M. Poisson a de très bonnes propositions, avec lesquelles je suis d’accord à 90%. Cependant, ses chances de pouvoir se présenter s’il réunit les 500 signatures requises lui permettent d’espérer 2 ou 3% au 1er tour.
    Dans les années 70, le Programme commun de la Gauche scellait une alliance purement électorale sans qu’aucun dew 3 signataires ne renonce à ses spécificités. Et, hélas, ça a fonctionné.
    Si tous les partis de droite s’asseyaient enfin autour d’une table pour procéder de la même façon en s’engageant seulement à réaliser un VRAI programme de gauche, en mettant de côté les ego surdimensionnés et les querelles de clocher, la droite la plus bête du monde une chance de reprendre la main…

    • Un vrai programme de gauche, oui…votre lapsus involontaire reflète parfaitement la réalité. La « droite » (sic) fait et fera toujours une politique de gauche. Et Poisson, quoi qu’on dise, est plus proche de Fillon (premier ministre de Sarkozy, vous vous souvenez, non? Frère trois points notoire aussi, mais ça ne gêne pas Poisson semble-t-il ?) que de Marion ! Alors son gentil engagement sans trop de danger sur la défense de la Vie, c’est un peu court. Il faudrait peut-être s’occuper des alaouaquebarres, au lieu de brasser l’air avec des bons sentiments de catho bien élevé qui plaît à belle-maman. Mais ça, les banlieues, les flics assassinés, les pompiers flingués, les passants égorgés, ce n’est pas son rayon

      • Faites-vous offrir “l’Islam à la conquête de l’Occident” et “Notre sang vaut moins cher que leur pétrole” au lieu de cantonner JF Poisson à la “défense de la vie”…

      • Avec JF Poisson nous avons une chance unique de voter pour un candidat qui incarne l’ensemble de ce que la DSE peut inspirer à un homme politique chrétien. Faire des alliances contre nature est contre productif, l’expérience nous l’a suffisamment prouvée pour que l’on tente une énième fois une alliance foireuse. L’essentiel n’est pas de battre, mais de combattre. JFP incarne une ligne cohérente, équilibrée, véritablement conservatrice. J’espère qu’il rassemblera et convaincra largement autour de lui. Sa constance et son respect de l’adversaire en fait un homme à la stature digne d’un Chef d’État ! En 2022, je vote Poisson 🇨🇵🙂!

        • Citation : « Sa constance (à JF Poisson) et son respect de l’adversaire en fait un homme à la stature digne d’un Chef d’État ! En 2022, je vote Poisson ».

          Faites ce que vous voulez mais assurez-vous que les 2 ou 3% qu’il aura obtenu soient bien reportés sur le bon candidat au second tour. Voir mon message ci-dessus concernant la dure réalité des chiffres !

          Ce qui compte, c’est le second tour ! Sans sectarisme ni division car le diviseur, c’est le diable ! On s’en rend compte depuis des décennies…

    • Oups !…
      … la droite la plus bête du monde aura une chance…

  8. Intéressant débat. Avec toujours ce calcul mortifère: “ce candidat porte exactement ce que je désire, mais je voterai pour untel que je méprise et qui fera l’inverse, parce que j’estime qu’il peut gagner contre tel autre qui… fera comme untel et le dit.”
    Pour éviter de parler dans le vide, voici les propositions défendues [https://lepcd.fr/propositions-sommaire/]
    Merci les trolls de NDA (qui s’est fait jeter aux européennes pour sa trahison et cherche à se refaire une virginité); rappelons la proximité entre JFP, ‘Marion’ – qui l’invite dans ses locaux – Ph de V et bien d’autres au voisinage du RN; le pb du RN est bien aujourd’hui sa présidente, qui manque de vision large et enracinée: une ligne directrice est proposée, la voulez-vous ou préférez-vous la botte LR-EM-PS ?

Publier une réponse