Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jean-Frédéric Poisson explique ses différences sur la laïcité et le “mariage” homosexuel

Dans une longue interview au site Atlantico, Jean-Frédéric Poisson précise ses positions sur la loi de 1905 et la laïcité, sur son programme économique, sur le mariage pour tous et sur son positionnement par rapport à l'Union européenne. Le Salon Beige vous propose un focus sur les 1er et 3ème points :

Le premier débat réunissant les sept candidats de la primaire de la droite et du centre a mis en lumière certaines différences entre vous et les autres candidats appartenant tous au parti Les Républicains. Sur la question de l'interdiction du burkini et de l'interprétation de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l'État, quelle est votre position précise ?

Jean-frederic_poisson_brt1_01_01Je pense que la France a fait collectivement fausse route dans l'interprétation de cette loi. La loi de 1905 est d'abord une loi de négociation et de garantie de liberté religieuse. Elle a accouché dans la violence, et l'on entend régulièrement que si les chaînes d'information en continu avaient existé à l'époque, elle n'aurait certainement pas été votée. Cela étant dit, elle garantit les manifestations de liberté religieuse dans l'espace public. Dans la loi de 1905, l’État est neutre, mais l'espace public ne peut pas l'être.

La laïcité à la français stipule clairement que l’État ne reconnaît et ne finance aucun culte, mais qu'il garantit par ailleurs la possibilité pour chaque citoyen de croire ou de ne pas croire. Enfin, ceux qui croient doivent pouvoir l'exprimer pacifiquement dans l'espace public de la manière qu'ils souhaitent, sous réserve que cette manifestation de croyance ne vienne pas troubler l'ordre public.

Cela signifie que celui qui veut porter une kippa, un voile, une croix, une colombe, doit pouvoir le faire tranquillement sans être ennuyé par quiconque. C'est la raison pour laquelle je pense que le fait de vouloir commencer à interdire sans motif particulier – simplement sur la base d'une suspicion de provocation – nous fait entrer dans une logique de police du vêtement, qui n'est pas l'esprit de la loi. Je ne veux donc pas qu'on en vienne à interdire des libertés fondamentales.

C'est pourquoi je ne comprends pas que certains arrêtés anti-burkini aient été pris cet été dans des communes françaises, sauf dans les cas (temporaires) où les maires de commune ayant constaté des troubles à l'ordre public à l'occasion de manifestation de cette nature décident d'interdire momentanément le port de ces vêtements. Quand les troubles à l'ordre public sont constatés et qu'à titre curatif les maires veuillent rétablir l'ordre de manière efficace, je peux le comprendre. Mais l'interdire par principe dans la loi, je ne l'accepte pas.

Sur la question du mariage pour tous, plusieurs de vos concurrents semblent hésiter, ou ont même changé d'avis sur le sujet. Quelle est la position que vous défendez personnellement ?

JFP-Logo-Primaire2016Je défends l'abrogation pure et simple de la loi.

C'est pour moi une question de principe : je considère que la loi Taubira rompt avec le principe d'organisation de notre société qui inscrit dans le droit la différence des sexes. Si vous souhaitez un exemple, il n'y a qu'à regarder la loi sur la constitution des listes électives en matière de parité. Si ce n'est pas l'incarnation dans le droit d'une différence des sexes, je ne sais pas ce que c'est.

La loi Taubira affaiblit selon moi l'institution matrimoniale dans la mesure où le mariage devient un simple contrat, alors que c'est aussi – en plus d'un contrat – une institution.

Troisièmement, cette loi a un impact très négatif sur les enfants dans la mesure où elle prive un certain nombre d'enfants de l'accès à leur filiation biologique masculine et féminine. Or, se construire personnellement en ignorant ses racines est affreusement compliqué. Je ne suis pas en train de dire que les couples homosexuels sont incapables d'éduquer les enfants qu'ils élèvent, ce n'est pas le sujet. Le sujet, c'est l'image que l'on donne de l'accès à sa filiation dans une société moderne. Les conséquences de la loi Taubira sur les mères porteuses sont telles que, mécaniquement, un jour ou l'autre, vous irez vers la légalisation des mères porteuses. C'est impossible autrement. Tant que ce mariage figurera dans le droit français, vous ne pouvez pas vous en sortir.

Je ne vois donc pas comment je m'accorderais avec la possibilité d'un principe qui est aussi mauvais. Certains de mes concurrents souhaitent réécrire la loi, ce qui signifie en substance s’accommoder du principe. Je comprends beaucoup mieux la position de Bruno Le Maire ou de Nathalie Kosciusko-Morizet qui n'ont jamais changé d'avis et qui ne sont pas défavorables au principe de cette loi. Les autres ont changé bien souvent d'avis, sur la filiation ou le principe du mariage en tant que tel, et je ne peux le comprendre."

Partager cet article

11 commentaires

  1. http://www.primaire2016.org/les-regles/
    Les règles
    Pour une compétition juste il faut des règles claires. Tous les candidats qui participent à la primaire s’engagent à les respecter et à soutenir le candidat désigné à l’issue du scrutin.
    Monsieur Poisson a t il accepté cette règle ?
    Il doit nous le dire avant le vote !
    [Bien sûr qu’il a accepté. Ce sont les règles.
    En revanche, il a déclaré de pas s’être engagé à soutenir un candidat entre les deux tours de la primaire…
    Ensuite, il a y soutien (avec zèle), soutien (du bout des lèvres) et soutien (comme Chirac avec Giscard).
    Croyez-vous que Juppé, va soutenir Sarkozy si ce dernier gagne, que Fillon soutiendra Sarkozy ou que Sarkozy soutiendra Juppé ?
    Mais là n’est pas la question. Le but est ce premier tour des primaires. Faire peser les idées défendues par JFP. S’il fait 1%, croyez-vous que Sarkozy ou Juppé en tiendront compte ?
    Cela ne vous empêche pas de voter NDA ou MLP au premier tour de l’élection présidentielle…
    PC]

  2. Il ne devrait même pas y avoir de débat sur le mariage gay, pour la bonne et simple raison que cette expression est contraire, non seulement au principe de loi naturelle, mais également à l’honnêteté intellectuelle. Mariage vient du latin “matrimonius”, (de mater, la mère), il définit donc une union qui rend possible la maternité. A partir de là, parler de mariage gay est de la supercherie intellectuelle, point barre. L’expression ne sert qu’à justifier la destruction de la cellule familiale traditionnelle, et surtout, à donner à ces soit-disant marié le droit d’adopter, ce qui est purement scandaleux et odieux. Un enfant n’est pas un droit, ni une marchandise, c’est un petit être qui nous est confié par Dieu pour qu’on l’aime, veille sur lui et qu’on le fasse grandir. La GPA revient à légaliser l’esclavage (la vente d’être humains), ce qui est franchement dégueulasse. Et ces mêmes gens parlent de droits!!!

  3. Il y a de quoi s’interroger :
    Il n’y a pas si longtemps, le simple fait de porter une croix, médaille religieuse catholique ou autres ……, faisait l’objet de réprimandes !! Pourquoi n’est-ce pas le cas pour les signes religieux des musulmans actuels ????
    La Laïcité dans l’espace public sent-t-elle le rance ??? Ou les immigrés ont-t-ils le droit à des faveurs que les Français n’ont pas eu ????
    Ce n’était pas : « caché se sein que je ne saurais voir », mais un simple bijou facilement dissimulable alors que là !!
    Ce que l’on voudrait faire accepter aux Français ce sont des signes ostentatoires.
    Faudra expliquer ce revirement !!!!!!!………..
    En ce qui concerne les autres sujets évoqués, cela semble plus logique.
    Nul n’est parfait………

  4. À propos des primaires et de JF POISSON : Choqué !
    ————————-
    « L’instant est historique : pour nos enfants et petits-enfants, ne laissons pas passer la grâce qui nous est offerte. » écrit Alain Toulza dans son article « Catholiques et “valeurs républicaines » du 15 octobre dernier posté à 13h57 (voir référence en bas de page) :
    ————————-
    Eh bien oui, en effet faisons appel au discernement, « ne laissons pas passer la grâce qui nous est offerte » : Mais celle de quitter cette organisation néfaste qu’est LR/UMPS qui a ruiné la France depuis des décennies et rejoignons les vrais patriotes, ceux qui aiment la France et ses racines, n’est-ce pas, Monsieur POISSON ?
    Un proche était sur le point de participer aux Primaires de droite et du centre à gauche au fond du couloir et, pour ce faire, de signer la déclaration LR quand il a lu cet article d’Alain Touza : Écœuré, il a décidé de ne pas y participer. J’espère que l’article aura le même effet sur de nombreux lecteurs.
    Cet article propose en effet de faire semblant, de faire comme si on ne comprenait pas, de renoncer à ses convictions, de ne pas rester debout, de signer en se pinçant le nez, … La HONTE ! Pourquoi pas la Taqiyya pendant qu’on y est ?
    Oui, de signer tout en se préparant à dire « désolé mais ce n’est pas ce que j’avais compris… » : Signer la dénaturation du mariage, le travail du dimanche, le libéralisme forcené, l’UE, l’islamisation et l’immigration à marche forcée, l’apprentissage de l’arabe, la GPA, l’IVG de confort gratuit, l’euthanasie, la théorie du genre, le dénigrement permanent du christianisme, l’abandon des racines, de notre histoire, le TAFTA, l’entrée de la Turquie dans l’UE, l’absence de référendums, de proportionnelle, donc de légitimité, la gestion à coups de 49-3, d’ordonnances …en deux mots, la dictature douce et le totalitarisme sympa ! ».
    Voilà ce que sont « les valeurs républicaines de la droite et du centre » qu’ils sont prêts à partager !
    Quant à la fausse « alternance » pour laquelle ils seraient prêts à s’engager « afin de réussir le redressement de la France », cela fait aussi des décennies qu’elle a lieu et que la France s’engage de plus en plus dans la décadence et la médiocrité.
    ————————-
    Référence :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/10/catholiques-et-valeurs-r%C3%A9publicaines.html
    ————————-

  5. La prise de position de JF Poisson sur la Laïcité est intègre, mais peut-être manque-t-elle de réalisme.
    Quand une religion envahit l’espace public,et adopte publiquement des positions pas seulement exigeantes vis-à-vis de soi-même, mais surtout intolérante vis-à-vis des tiers, elle est contraire à l’ordre public qui exige que je sois respecté, et pas seulement par l’Etat, dans mes croyances et opinions.
    Dans ce sens, Le prosélytisme et le sectarisme islamique est un trouble à l’ordre public.

  6. @meltoisan
    Absolument pas d’accord avec vous. Je suis fidèle au FN depuis 30 ans et j’irai voter à la primaire pour JF Poisson , pour les valeurs qu’il représente, sans états d’âme.
    Je signerai comme quoi je partage les valeurs de la droite et du centre, pour la bonne et simple raison que j’estime être plus vraiment de droite que 5 candidats sur 6 .
    Après, je ferai ce que ma conscience me dictera. J’aurai encore le choix, et j’eusse aimé que ce fut le cas aussi pour Poisson, mais il a brûlé ses vaisseaux.

  7. Politiquement parlant, ce qui est important maintenant, c’est de faire émerger Jean-François POISSON de l’anonymat.Il ne faut dédaigner aucun moyen: plateau de télévision, primaires, articles et interviews dans les blogs. Cet homme est d’un courage exemplaire, il ne redit pas les idées des autres et il sait argumenter. Il a une sorte de génie. On voit qu’il a une formation philosophique. Comme le dit Marion Maréchal (elle aussi excellente), la France n’a pas besoin d’un employé de banque mais d’un homme (ou une femme) qui pense avant d’agir.
    Je dis tout de suite:”POISSON PRESIDENT”

  8. Et, dernière ” perle ” de monsieur Valls …
    Perle qui en dit long … perle qui a des relents de 1905 …..
    ” La laïcité n’est pas dirigée contre les musulmans “.
    Chic ! au nom de l’égalité, nous allons pouvoir construire des crèches dans les halls de mairies !!!! et remettre les Crucifix dans les salles de classe !
    Vite !!! attrapons cette occasion au vol !

  9. Ce qui me gène, c’est d’ être obligée de signer le pacte républicain pour avoir accès à l’isoloir …
    Mais bon , si je le fais dans le même esprit que certains musulmans qui ont le droit de mentir dans certaines situations …alors allons y !

  10. @ étymologie .
    Expliquez moi pourquoi lors de la Manif pour Tous contre le mariage pour tous, il a été demandé aux prêtres de cacher leur Croix ? alors que j’ai fait un bout de chemin avec des femmes musulmanes voilées ?
    Cela m’a beaucoup choquée !

  11. Monsieur Poisson dit
    “a loi de 1905 est d’abord une loi de négociation et de garantie de liberté religieuse”.
    La loi de 1905 une loi qui a la volonté de soumettre la religion catholique à l’Etat.
    Monsieur Poisson connait-il le statut des congrégations religieuses?
    Sait-il que le Ministère de l’intérieur continue de prendre des décrets sur l’approbation, le changement de domicile ou la dissolution des congrégations religieuses? que les membres de ces congrégations font l’objet d’un renseignement au ministère de l’intérieur?
    que pense-t-il de l’obligation pour les églises de se constituer en associations?
    La loi de 1905 (modifié peu de fois) est une loi anti-catholique et les Papes LEON XIII et Pie X l’avaient bien compris.
    leurs exhortations au clergé de france pour qu’ils tiennent bon, les encycliques et autres écrits antérieurs et postérieurs à 1905 sont d’une clarté et toujours d’actualité.
    Voici ci-après quelques clés de lecture
    – leon XIII
    Au milieu des consolations (23 décembre 1900 sur les congrégations religieuses)
    [ http://w2.vatican.va/content/leo-xiii/fr/letters/documents/hf_l-xiii_let_19001223_au-milieu-des-consolations.html ]
    En tout temps – 29 juin 1901 En tout temps http://w2.vatican.va/content/leo-xiii/fr/letters/documents/hf_l-xiii_let_19010629_en-tout-temps.html
    – Saint PIE X
    Vehementer Nos (11 février 1906)
    http://w2.vatican.va/content/pius-x/fr/encyclicals/documents/hf_p-x_enc_11021906_vehementer-nos.html
    extraits:
    ” Fausseté du principe de la Séparation
    Qu’il faille séparer l’Etat de l’Eglise, c’est une thèse absolument fausse, une très pernicieuse erreur. Basée, en effet, sur ce principe que l’Etat ne doit reconnaître aucun culte religieux, elle est tout d’abord très gravement injurieuse pour Dieu, car le créateur de l’homme est aussi le fondateur des sociétés humaines et il les conserve dans l’existence comme il nous soutient.
    Nous lui devons donc, non seulement un culte privé, mais un culte public et social, pour l’honorer.
    En outre, cette thèse est la négation très claire de l’ordre surnaturel; elle limite, en effet, l’action de l’Etat à la seule poursuite de la prospérité publique durant cette vie, qui n’est que la raison prochaine des sociétés politiques, et elle ne s’occupe en aucune façon, comme lui étant étrangère, de leur raison dernière qui est la béatitude éternelle proposée à l’homme quand cette vie si courte aura pris fin.
    Et pourtant, l’ordre présent des choses qui se déroulent dans le temps se trouvant subordonné à la conquête de ce bien suprême et absolu, non seulement le pouvoir civil ne doit pas faire obstacle à cette conquête, mais il doit encore nous y aider.
    Cette thèse bouleverse également l’ordre très sagement établi par Dieu dans le monde, ordre qui exige une harmonieuse concorde entre les deux sociétés.
    Ces deux sociétés, la société religieuse, et la société civile, ont, en effet, les mêmes sujets, quoique chacune d’elles exerce dans sa sphère propre son autorité sur eux.
    Il en résulte forcément qu’il y aura bien des matières dont elles devront connaître l’une et l’autre, comme étant de leur ressort à toutes deux.
    Or, qu’entre l’Etat et l’Eglise l’accord vienne à disparaître, et de ces matières communes pulluleront facilement les germes de différends qui deviendront très aigus des deux côtés.
    La notion du vrai en serra troublée .et les âmes remplies d’une grande anxiété.
    Enfin, cette thèse inflige de graves dommages à la société civile elle-même, car elle ne peut pas prospérer ni durer longtemps lorsqu’on n’y fait point sa place à la religion, règle suprême et souveraine maîtresse quand il s’agit des droits de l’homme et de ses devoirs. Aussi, les pontifes romains n’ont-ils pas cessé, suivant les circonstances et selon les temps, de réfuter et de condamner la doctrine de la séparation de l’Eglise et de l’Etat.”
    (…)
    Injustice et périls des dispositions de la loi examinée en détail
    Associations cultuelles
    (…)
    “Contrairement à ces principes, la loi de séparation attribue l’administration et la tutelle du culte public, non pas au corps hiérarchique divinement institué par le Sauveur, mais à une association de personnes laïques.
    A cette association elle impose une forme, une personnalité juridique et pour tout ce qui touche au culte religieux, elle la considère comme ayant seule des droits civils et des responsabilités à ses yeux. Aussi est-ce à cette association que reviendra l’usage des temples et des édifices sacrés. C’est elle qui possédera tous les biens ecclésiastiques, meubles et immeubles; c’est elle qui disposera, quoique d’une manière temporaire seulement, des évêchés, des presbytères et des séminaires! C’est elle, enfin, qui administrera les biens, réglera les quêtes et recevra les aumônes et les legs destinés au culte religieux. Quant au corps hiérarchique des pasteurs, on fait sur lui un silence absolu!”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]