Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Pays : Etats-Unis

Jean-Frédéric Poisson : “Du point de vue de nos intérêts, il valait mieux Trump que Clinton”

Jean-Frédéric Poisson est interrogé par Gabrielle Cluzel pour Boulevard Voltaire :

Vous êtes le seul candidat à la présidentielle, avec Marine Le Pen — et donc le seul candidat républicain —, à avoir exprimé votre soutien à Donald Trump. Quelle est votre réaction après sa victoire ?

Jean-frederic_poisson_brt1_01_01La satisfaction de voir arriver à la tête des États-Unis un futur président qui ne va pas s’occuper des affaires du monde entier ! Sans hubris, comme disaient les anciens. Avec l’élection de Donald Trump, nous avons la formidable opportunité de retrouver sur la scène internationale la place que nous avons perdue. À la fois par faiblesse et sans doute par crainte, nous étions, ces dernières années, beaucoup trop liés aux États-Unis, trop atlantistes. Du point de vue de nos intérêts, très clairement, il valait mieux que Trump soit élu plutôt que Clinton.

Par ailleurs, c’est la victoire de l’inattendu sur le préfabriqué ! Et ça, c’est extrêmement frais. Les peuples ne marchent plus, ils expriment leur liberté, ils veulent qu’on s’occupe d’eux, ils veulent qu’on leur parle vrai, même si c’est cash, même si c’est de mauvais goût, même si c’est déplacé ! Et dans le cas de Donald Trump, ça l’était complètement.

En attendant, le fond du discours politique a convaincu les Américains, parmi les plus modestes, parmi ceux dont on avait fait d’office des électeurs d’Hillary Clinton, parce qu’étant désabusés, délaissés et appauvris, il devaient forcément voter démocrate et non républicain. Pas de bol, c’est le contraire qui s’est passé ! La victoire de Donald Trump dans certains États du Nord, dans l’Ohio, dans les Grands Lacs ou en Pennsylvanie montre bien qu’il a parlé, aussi, à des Américains percutés par les chocs industriels que les deux mandats de Barack Obama n’ont absolument pas aidés ni soutenus. Et Trump prouve, par ailleurs, que pour sortir d’une crise, il faut un discours clair, même avec des aspérités, un discours qui revient à l’essentiel (…)

Une de vos consœurs, tout à l’heure, me parlait de victoire du « populisme », mais le populisme est un mot inventé par les élites pour se protéger de la critique qui vient du peuple. 50 % des Américains ne sont pas des abrutis profonds !

Vous êtes attaqué par les médias, vous êtes hors système… Vous sentez-vous un peu le Trump des primaires de la droite ?

Il y a quelques points de ressemblance, mais de là à transposer de façon analogique… Maintenant, il est vrai que je ne suis pas du système – cela s’est vu, d’ailleurs, lors du dernier débat – et je porte dans l’espace public des convictions « râpeuses », que je maintiens, quoi que cela me coûte par ailleurs. Par ailleurs, je ne viens pas de l’establishment, ma vie n’est pas faite de grandes écoles, de cabinets ministériels, de passages à la Cour des comptes, etc. Et je suis un homme de droite assumé car chrétien social.

Comme lui, je m’efforce de parler aux gens auxquels personne ne parle, et de traiter des sujets que personne n’aborde, ou à les traiter d’une façon différente des autres : je pense à l’accueil de la vie, je pense à l’Europe, à la politique familiale, à la Syrie… C’est vrai, aussi, qu’à l’instar de Donald Trump, j’ai été égratigné par les médias(…) et, d’autre part, dès l’origine, comme lui, nous avons mis la priorité en termes de communication sur les réseaux numériques (…)

Et puis si nous avons des points communs, nous avons aussi des divergences : je ne suis pas américain, ni milliardaire, ni producteur de télévision, ma femme n’est pas issue de la télé-réalité ! Et je crois avoir un fonds philosophique – spirituel, je n’en sais rien, cela lui appartient – plus solide que le sien.

Par ailleurs, si je comprends que, dans la politique, il y ait un enjeu de communication qui pousse à dire les choses de façon parfois abrupte et anguleuse — pour ne pas dire brutale — afin d’être compris, ce n’est ni mon style, ni ma vision du débat politique (…)

Et puis j’ai suffisamment d’expérience pour savoir qu’en dehors des sujets de principe sur lesquels on ne peut pas varier, les choses sont plus complexes qu’il n’y paraît. Quand on est pragmatique, on est nuancé. Et il m’arrive d’avoir besoin d’un temps de réflexion, de maturation, parce que… je ne sais pas. On m’a demandé l’autre jour : « Voulez-vous sortir de l’euro ? » Eh bien, je ne sais pas ! Je revendique le droit de ne pas savoir et de le dire."

Partager cet article

16 commentaires

  1. Qu’est ce que ça fait du bien de lire ces lignes où le bon sens figure partout ! Et avec lui la réalité des faits…
    A la primaire, amis et frères chrétiens et catholiques, il faut voter JF Poisson ! C’est d’ailleurs le 20 novembre la date de la fête du Christ-Roi ! Montrons notre force, et le bien-fondé de nos convictions !

  2. Poisson est un grand slalomeur: une porte à gauche, une porte à droite!
    Pas très convaincant!

  3. Bigre, il parle sans langue de bois; c est le type d interwiew qu on n avait pas entendu depuis très longtemps. C est très rafraîchissant et cela nous change du prêt-à-penser , tres convenu. On ne reconnaît pas chez lui cette trace debilie et indêlébile de l ENA ; c est réconfortant !

  4. “La satisfaction de voir arriver à la tête des États-Unis un futur président qui ne va pas s’occuper des affaires du monde entier !”
    J’ai toujours eu l’impression que les USA s’occupaient surtout de leurs affaires, contrairement à nous qui obéissons à la gauche.
    La volonté de la France de faire la guerre au Kosovo ou en Lybie, sans compter l’Afrique pour de bonnes ou mauvaises raisons, montre que les USA ne sont pas les seuls : JF Poisson a une vue très partielle des choses.
    “nous avons la formidable opportunité de retrouver sur la scène internationale la place que nous avons perdue.” JF Poisson veut donc faire la même chose que les USA. Mais pour cela il faudrait que la France en ai les moyens. Personnellement “la scène internationale” n’est pas ma préoccupation première.
    “À la fois par faiblesse et sans doute par crainte, nous étions, ces dernières années, beaucoup trop liés aux États-Unis, trop atlantistes.” : il oublie volontairement une autre raison : par idéologie commune de gauche favorable aux états du Golfe. Nous n’avons pas collaboré avec le conservateur GW Bush, mais avec le gauchiste B Obama qui a eu le soutien de la quasi totalité des politiciens français à commencer par N Sarkozy.
    Cela dit, je pense que Trump est une bonne chose pour le monde, mais attendons de voir.

  5. “je ne viens pas de l’establishment, ma vie n’est pas faite de grandes écoles, de cabinets ministériels, de passages à la Cour des comptes”
    N Sarkozy non plus. Et ce n’est pas une réussite pour autant.
    En revanche, comme les autres politiciens du “système”, JF Poisson nous parle beaucoup de lui.

  6. « Vous êtes attaqué par les médias, vous êtes hors système… » Mais comment Gabrielle Cluzel (Boulevard Voltaire) peut-elle sortir une telle énormité ?
    Bien sûr JF POISSON est dans le système, jusqu’au cou ! Pour ne pas y être, il aurait dû, car c’était un devoir, ne pas participer à cette mascarade que sont les primaires dite de la droite et du centre … mais pas, et surtout pas … des Chrétiens !
    N’a-t-il rien appris quand Christine BOUTIN s’est cassé les dents et s’est fait ridiculiser à plusieurs reprises à cause de sa proximité avec l’UMP, le système ?
    Je l’aurais écouté s’il avait parlé en son nom en dehors du système mais là, il n’a aucune excuse et quoi qu’il dise, il sert au mieux d’alibi pour prouver que ce n’est pas le système et au pire d’idiot utile qui y croit encore. Il n’aurait jamais dû s’enfermer dans ces primaires américano-ridicules. Maintenant, c’est trop tard !

  7. Au moins Monsieur POISSON est un honnête homme, ce qui le différencie radicalement des six autres candidats de la primaire !
    Moi, je vais me déplacer pour l’aider.

  8. Nb : à JF Poisson qui avait dénoncé le “sionisme” d’H Clinton, H Clinton était très proche des Frères musulmans, comme B Obama.
    L’article passionnant et très bien documenté (“USA : Le jour d’après” : Olivier Hanne/Thomas Flichy de la Neuville/Gregor Mathias) publié hier dans le Salon beige sur les positions de D Trump montre que s’il y a un politicien américain qui n’est pas du tout anti israélien, c’est bien D Trump, ce qui devrait donc l’inquiéter.
    Le communiqué de félicitations de B Netanyahu avait l’air de venir du fond du coeur, après 8 années de B Obama, tout aussi opposé au “sionisme” que JF Poisson.

  9. D’accord avec valere | 10 nov 2016 12:56:38 : j’ai lu la notice Wikipedia de D Trump, certes partiale : c’est un spécialiste de la godille et on peut s’attendre à tout.

  10. Irishman, La fête du Christ Roi est le dernier dimanche d’octobre, pas le 20 novembre …. à moins que ce que je fête tous les ans dans ma paroisse depuis 40 ans soit du bidon ??

  11. Monsieur sd vitange,
    Vous semblez bien partial dans votre jugement à l emporte pièce. On sent que vous êtes d accord avec JF poisson mais vous cherchez à le discréditer coûte que coûte ….
    Vous allez voter Fillon ? Ou peut être Marine? Et que pour cette dernière il ne faut surtout pas d alliance des idées… comme le pipotot l exige d elle:-)
    Bref soyez sincère et dite nous votre vraie pensée personnelle.
    moi je vais à la pêche le 20 pour voter poisson.

  12. Cher monsieur Meltoisan?
    Ne pensez vous pas que Fn du pipoto est lui, complètement un parti du système ?
    Bien à gauche,qui pense que l islam est compatible avec nos valeurs, laïciste, contre la liberté scolaire, jacobin, etc….

  13. Cherche candidat ideal ,indépendant des partis(droite molle passif trop important;front national programme économique trop confus philippot trop laique dans le mauvais sens du terme)très riche et ayant des médias et des chaines télé à disposition,ayant ses signatures d’anges irréprochables.
    Dimanche on nous parlait du bon grain mélangé à l’ivraie,mais certains dormaient…

  14. Tous les catholiques doivent voter pour poisson afin de rendre visible le poids des catholiques !
    Dieu punira très sévèrement ceux qui gaspillent leurs talents en restant chez eux !

  15. donc nous avons bien compris:
    les six autres prétendants sont tous des candidats hautement respectables et à qui,quel qu’il soit, nous pouvons signer un chèque en blanc…?

  16. Parmi les 7 candidats à la primaire, JF Poisson est le seul dont les convictions n’ont jamais varié en fonction des événements. C’est quelqu’un de solide sur qui on peut compter. Je voudrais le remercier parce que je vois en lui un authentique chrétien très inspiré par la doctrine sociale de l’Eglise.
    Il a raison de parler de lui quand l’occasion se présente, mais il n’est pas imbu de sa personne. C’est quelqu’un de discret,d’ailleurs fort apprécié de ses collègues, à la fois pour sa rigueur et son ouverture d’esprit. Il faut bien qu’il fasse connaître ses idées: les médias du “système” ne lui donnant pas souvent la parole…sinon pour le critiquer.
    Il n’a pas écrit aux évêques de France et sa lettre n’a pas été publiée dans “La Croix” mais tous les catholiques de France et de Navarre ne devraient pas hésiter à voter pour lui. Les bonnes idées c’est lui qui les a souvent eues le premier, il est comme le “levain dans la pâte” qui agit sans faire de bruit…
    Quel que soit le résultat des primaires, et de la présidentielle,merci à vous M. Poisson qui mettez vos convictions et vos compétences au service du redressement de la France.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services