Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jean-Christophe Fromantin se réjouit du résultat du référendum sur l’aéroport Notre Dame des Landes

Le député-maire de Neuilly Jean-Christophe Fromantin se réjouit du résultat positif (55,17%) du référendum sur l’aéroport Notre Dame des Landes :

"Animateur en 2013 d’un travail approfondi sur l’aménagement du territoire et sur les enjeux pour la France, il avait conclu à la nécessité de positionner des infrastructures portuaires et aéroportuaires au plus près des huit métropoles-pivots qui structurent le territoire national.

« Il est indispensable pour un développement équitable de nos territoires de positionner chaque Français à moins d’1h30 d’une métropole connectée au monde (…) c’est un enjeu essentiel pour le développement et la compétitivité de nos territoires et pour tirer profit au maximum de la richesse de nos atouts » rappelle le Député des Hauts-de-Seine et promoteur du mouvement « 577 pour la France ».

En 2025, avec plus de 4 milliards de consommateurs à travers le monde et compte-tenu de l’explosion des échanges internationaux et de la fragmentation des systèmes de production, il serait inconcevable que des territoires comme l’ouest de la France ne réunissent pas les meilleures équipements pour tirer profit de ces évolutions. L’ambition affirmée récemment par le Conseil régional des Pays de la Loire de développer le Grand Port maritime de Nantes-Saint Nazaire va également dans ce sens."

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

23 commentaires

  1. “l’explosion des échanges internationaux” est due aux délocalisations. On a accepté un système qui permet de profiter d’une main d’œuvre esclave au dépend des populations pour le plus grand profit de la haute finance. Si vous avez une passion pour les chaussures, ne rêvez pas en construire une usine en France.
    Ce qui est surprenant, d’un côté on nous dit qu’il y a un gros problème de réchauffement climatique dû au CO2, alors que de l’autre on fait tout pour encourager les transports, facteur de CO2. C’est ainsi que l’Africain trouve du poulet européen moins cher chez lui que celui de sa ferme voisine. Et le traité transatlantique que veut mettre en place cette même oligarchie planétaire, augmentera lui aussi ce gaz. Il y a quelque part une arnaque.
    En 2010, le professeur d’université de Berlin Ottmar Edenhofer confirma bien que la politique climatique n’était pas une politique environnementale mais une politique de redistribution des richesses mondiales au travers la politique climatique. En taxant les occidentaux, on favorise les délocalisations. Pour Christiana Figueres (en février 2015) « Ceci est la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’intentionnellement nous nous donnons la tâche durant une période définie, de changer de modèle économique de développement, en créant un transfert de richesse. »
    Le GIEC reconnait lui-même que depuis 17 ans, ’il n’y a pas eu de réchauffement
    https://www.contrepoints.org/2013/02/26/116205-le-giec-reconnait-17-ans-sans-rechauffement
    Mais il y a une raison encore plus vicieuse, celle de soumettre l’industrie à quelques multinationales seulement ! Les grosses entreprises telles que par exemple les Ciments Lafarge bénéficient de quotas gratuits au dessus de leur besoin. C’est donc un permis à polluer qu’ils obtiennent mais aussi une immense machine à cash puisqu’elles revendent le surplus aux environs de 6 € la tonne aux plus petites entreprises. Le cimentier Lafarge a par exemple gagné 11 millions d’€ grâce à la revente de son quota surévalué. Les estimations sont bien entendu influencées par les lobbies privés qui assiègent les responsables de l’U.E.. Ce qui est évidemment faux, c’est d’entendre des multinationales se servir de l’excuse de la taxe carbone pour licencier ou délocaliser.
    https://www.youtube.com/watch?v=SP5MYeBdxiE
    On oublie de dire que l’’excès de CO2 dans l’atmosphère fertilise les déserts : L’étude parue le 25 avril 2016 dans Nature Climate Change montre qu’en 33 ans la Terre a gagné 18 millions de km2 en surface verte grâce au CO2.
    http://www.maxisciences.com/co2/l-039-exces-de-co2-dans-l-atmosphere-fertilise-les-deserts_art30110.html
    http://phys.org/news/2016-04-co2-fertilization-greening-earth.html
    Il permet aussi de cultiver de la spiruline. Ce qui résoudrait le problème de la faim dans le monde entier. Mais c’est évidemment pas l’intention des mondialistes. La spiruline (Spirulina platensis) est une cyanobactérie d’eau saumâtre, très riche en protéines et nutriments essentiels (sauf en vitamine C). Préconisée comme complément alimentaire pour toute la famille, c’est la référence pour les sportifs, les femmes, la croissance des enfants, pour soutenir un régime, éliminer des carences, ralentir le vieillissement cellulaire, complémenter les végétariens…
    https://www.youtube.com/watch?v=7NGKn4yTC24

  2. Dans ce pays on ne fait un referendum que lorsqu’on est sur de la “bonne” réponse …

  3. Souvenez vous : Montréal 1970….l’aéroport Mirabel….une belle catastrophe économique et écologique ….aujoud’hui totalement abandonnné….. On se contente d’y tourner des films pour Hollywood…J’espère que la mégalomaniej aeroportuaire n’est pas une maladie contagieuse…….quand au Peak Oil ? qui peut nous en parler un peu pour pousser la réflexion plus loin que le bout de la piste ?…

  4. C’est étrange la presse tant locale que nationale n’appelle pas cette fois à revoter comme pour le Brexit. c’est sans doute que ce vote était très démocratique et nullement biaisé en le limitant sciemment à la Loire-Atlantique.

  5. M. FROMANTIN ne connait pas le dossier. Maire de NEUILLY, ce ne sera pas sa ville qui devra régler les dépassement et surtout les investissements d’infrastructures indispensables et non budgétées.
    Ce projet est aberrant et n’est pas budgété, le contrat avec VINCI nécessitera des dizaines d emillions de ”ralloges” budgétaires de la part des collectivités térritoriales, et cet aeroport va être construit sans les voies d’accès permmetant un accès facile et rapide.
    Le FN s’est rononcé contre, mais également de grands entrepreneurs régionaux comme Michel GONNORD : ce n’est pas endéplaçant un éeropot de 50 km que l’on crée des besoins ou des clients, et que l’on attire des compagnies. L’exemple du TGV, déficitaire depuis le début, en est la preuve.
    De plus si tous les habitants des deux régions qui devront payer entre 5 à 6 milliards d’infrastrures (entre BRETAGNE et Pays de la Loire) pour permettre un accès normal à cet aeroport dit du Grand Ouest, et destiné à remplacer les ‘ ou 5 déjà existants, avaient pu voter, le projet ne srrait pas passé, tellement il ne correspnd pas à leurs besoins.
    On a donc fait voter un département, après un débat faussé : le président de la Commission nationale du débat public chargé de présenter les arguements pour ou contre de manière impartale, a faussé les arguments des contre en les focalisant sur le seul environnement, et en éliminant les questions des infrastructures. Il a été pris la main dans le sac de la compromission : Mediapart a révélé qu’il était personnellement lié à l’un de sarchitectes du projet.
    Enfin je vous joins le texte publié contr ece projet par l’un des grands patrons des Pays de la Loire, M. GONNORD ancien dirigeant du groupe Fleury Michon, emblématique.
    Yves GONNORD
    Président d’honneur de Fleury Michon le 21 juin 2016
    Pourquoi je suis contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes
    En préambule je précise que, voulant me tenir hors des débats polémiques politiques et idéologiques, mes propos concernent uniquement les aspects économiques de ce projet.
    7 raisons principales expliquent mon opposition à ce projet d’aéroport à NDDL.
    1- Les partisans de NDL affirment qu’un nouvel aéroport international est une condition indispensable au développement international de notre région.
    Pour moi c’est une analyse complètement erronée qui ne veut pas voir la réalité. En effet NDDL (comme Nantes-Atlantique actuel) ne deviendra jamais un aéroport international où arriveront et décolleront des lignes long courrier intercontinentales. Pour une raison toute simple : le potentiel actuel et futur de notre région ne sera jamais suffisant pour rentabiliser les vols internationaux des compagnies aériennes. Seuls 3 aéroports en France ont ce potentiel : Roissy, Orly et Nice.
    Un exemple concret c’est Lyon-Satolas (qui a souvent été cité en exemple par les promoteurs de NDDL) : malgré une zone de chalandise 3 fois supérieure à celle de notre région, cet aéroport n’a pas réussi à faire venir des lignes régulières long courrier !
    2- La nouvelle LGV Rennes-Paris va venir ponctionner des voyageurs au détriment du trafic aérien entre Nantes et Paris-Roissy (et bien entendu entre Rennes et Paris-Roissy). Nous avons l’exemple des nouvelles lignes TGV Bruxelles/Paris et Strasbourg/Paris qui sont venues supplanter les lignes aériennes entre ces villes.
    3- Le dynamisme et la forte croissance du trafic de Nantes-Atlantique est indéniable mais ceci est du essentiellement aux compagnies low-cost qui représentent plus de 50% du trafic actuel de Nantes-Atlantique. A cela il y a une raison : la taxe aéroportuaire par passager est l’une des plus faibles de tous les aéroports français (environ 3,50€/passager). Comme les aéroports de Toulouse et Bordeaux, qui sont également dans les 3 plus fortes progressions de trafic avec Nantes.
    4- Avec la construction de NDDL, le concessionnaire sera confronté au poids énorme de la dette (plusieurs centaines de millions €) qui l’obligera à fortement augmenter la taxe aéroportuaire. Quelle sera la réaction des compagnies low-cost ? Il y a un grand risque qu’elles réduisent leur trafic à NDDL, voire même qu’elles partent ailleurs. Et l’autre risque c’est que la Région et le Département de Loire-Atlantique compensent par de l’argent public qui viendra encore alourdir nos impôts.
    5- La saturation prochaine de Nantes-Atlantique : je n’ai aucune compétence dans ce domaine, mais si je me réfère à des données officielles sur les aéroports ce ne sera pas le cas avant au moins trente ans. Par exemple l’aéroport de Genève qui est un aéroport très ancien avec une seule piste, a enregistré en 2015 près de 16 millions de passagers !
    6- Alors pourquoi s’acharner à ne pas vouloir réaménager Nantes- Atlantique ? Des études très sérieuses d’architectes indépendants démontrent que c’est possible, et à un coût 3 fois inférieur à celui de NDDL.
    A ce propos, je suis écoeuré par la falsification des chiffres qui nous sont fournis par les promoteurs de NDDL ! Par exemple, on nous affirme que NDDL ne coûtera pas plus de 550 millions d’euros, en oubliant de nous parler des coûts concernant les aménagements annexes, dont les accès routiers et ferroviaires. Sans avoir fait polytechnique, on peut estimer le coût total de NDDL supérieur à 1 milliard d’euros !
    7- Enfin, quid d’AIRBUS ? Je viens d’apprendre qu’AIRBUS exige que la piste (et ses aménagements de navigation) soient conservés. Là encore, on nous occulte ce problème !
    A la question : « Votre position ne vient-elle pas aussi que vous voulez défendre les intérêts des Vendéens dont l’aéroport Nantes-Atlantique est beaucoup plus proche que ne le serait NDDL ? »
    Bien entendu, mais les arguments économiques que j’ai mis en avant n’ont rien à voir avec cette question. La position officielle de la Vendée est « Oui à NDDL, sous une condition : qu’il y ait des voies d’accès rapides à NDDL depuis la Vendée, avant l’ouverture de NDDL ». Or tout le monde sait que pour construire de nouvelles routes c’est un délai incompressible d’au moins 10 ans, compte tenu des enquêtes publiques et des expropriations !
    En conclusion : je n’hésite pas à attribuer, non pas un carton jaune, mais le carton rouge à ceux qui prônent un tel investissement qui ne se justifie pas sur le plan du développement économique.
    Yves Gonnord, le 21 Juin 2016.
    Avec ce projet de NDDL, ce seont la dette publique et donc les impôts qui décolleront, destination échec économique. Les contribuables et les entreprises paieront la facture de la mégalomanie intéressée de qq barons locaux et régionaux.

  6. Après lecture de ces commentaires, tout cela est bien beau MAIS il serait bon de connaître ce que va coûter aux contribuables l’abandon de la construction de cet aéroport.
    Les Constructeurs seront indemnisés de toute façon AVEC ou SANS aéroport ! Alors combien cela va coûter aux contribuables ? Mesdames, Messieurs les journalistes faites votre travail et n’ayez pas peur de donner les chiffres !
    D’autre part si la construction est décidée en haut lieu : pourquoi attendre encore l’Automne ?
    Ne serait -il pas judicieux de ne pas laisser les troupes CONTRE se refaire une santé ?

  7. VINCI a du payer la campagne politique de quelques élus. En échange, il leur est donné ce chantier. Mais à l’heure où on ne fait que de nous parler de réchauffement climatique et de la pollution due aux transports, était-il vraiment nécessaire d’aller encore une fois bétonner des terres cultivables alors qu’il suffisait d’améliorer l’aéroport préexistant ?
    Cela dit, si c’est le choix de ce département et qu’il en assume les conséquences financières, pourquoi pas. Mais que les habitants ne viennent pas dire après qu’ils ont trop d’impôts fonciers ou sur l’habitation….

  8. A Atlas
    Vous n’y pensez pas. La spiruline qui ne coûte presque rien à produire, on peut s’en nourrir presque exclusivement si on y ajoute de l’eau. Les mondialistes ne veulent surtout pas en entendre parler. Elle va à l’encontre de leur plan et surtout leur désir de réduire la population mondiale à moins d’un milliard d’habitants, si on en croit le Georgiaguidestones franc-maçonnique et l’agenda 21:
    https://www.youtube.com/watch?v=w_h2dLLLIww

  9. Depuis 2005 en France, un referendum à 55% se doit d’être annulé.
    Halte à la mégalomanie de nos dirigeants: ils veulent toujours plus gros: pour quoi faire? Voir le grand Paris, le grand Versailles parc etc…. Relire la fable de La Fontaine: La grenouille qui veut se faire plus grosse que le boeuf…..

  10. J’ai eu l’occasion de faire un allez retour Nantes-Nice.
    Mon impression concorde avec les témoignages recueillis auprès d’utilisateurs plus habituels :
    Il n’y a pas un chat dans l’aéroport de Nantes existant!
    De qui se moque t on?
    Et après, il faudra un TGV Notre Dame des Landes Paris.
    Du dégât en perspective dans le paysage…

  11. @em
    automne, pour des raisons d’engagements écologiques pris dans le dossier: défrichement à la fin des périodes de nidification et de reproduction des espèces présentes sur le site.
    @P.Gannat : j’ai interrogé par courriel nos élus régionaux et départementaux sur le cout de l’indemnisation à Vinci si NDDL ne se faisait pas en leur procurant copie du contrat publié au JO: aucune réponse à ce jour.
    Sur le site officiel du référendum, cette seule précision : “Les modalités de calcul de l’indemnité versée par l’État en cas de résiliation et de rachat de la concession sont définies dans le contrat. L’État, comme le concessionnaire, déclarent ne pas disposer d’un ordre de grandeur de cette indemnisation éventuelle” lu ici https://nddl-debatpublic.fr/
    Beaucoup de gens ont surtout voté pour que la ZAD dégage, réaction à la chienlit des queues de manifestation violentes et récurrentes à Nantes, réaction au paysage surréaliste le long de la route de Blain à la Paquelais: voitures épaves, tranchées, ordures.
    Et les réactions des opposants historiques entendues à la radio ne sont pas faites pour apaiser les tensions, puisqu’ils ne veulent pas dégager la ZAD et affirment qu’ils “résisteront”.

  12. ridicule, cet aéroport. Situé au Nord de Nantes, il se situera alors non loin de l’aéroport de .. Rennes qui est un grand aéroport. quel intérêt alors ? Il y en a un de trop !!

  13. Il y a bien une belle gare TGV contre l’autoroute du Nord (A 1) paumée au milieu des betteraves du côté d’Amiens !
    Vous allez me dire qu’une gare TGV coûte moins cher qu’un aéroport, c’est vrai, mais cela illustre bien l’utilisation à des fin électoralistes des deniers publics…
    Il faut noter aussi qu’en matière de mondialisation et d’échanges internationaux (ou même seulement interrégionaux), avec nos français qui ont gardé la nostalgie de la p’tite ferme de grand-père, avec ses 3 vaches, 3 biquettes et une dizaine de poules, eh ben c’est pas gagné…
    Le commerce aujourd’hui, se fait avec des fermes de 1000 vaches (je comprends que cela puisse choquer) et des porte-conteneurs embarquant 6 à 8 000 boîtes (conteneurs de 20 pieds) sillonnant toutes les mers du globe !

  14. A Clovis
    De même que pour les referendums de la dictature européenne, ne pourrait-on pas faire rejouer les équipes de l’euro 2016 ? Jusqu’à ce que la France gagne ?

  15. Vinci est une multinationale qui est détenue à plus de la moitié par des institutionnels étrangers, sans compter les 4% du Qatar.
    A chaque fois qu’un Français circule sur les 4 300 km d’autoroutes en concession sur les réseaux d’ASF, d’Escota, de Cofiroute et d’Arcour, il nourrit en grande partie l’étranger.
    Il devient aussi complice d’une manière très mondialiste de traiter l’être humain. Le 23 mars 2015, l’ONG Sherpa a déposé plainte contre Vinci Construction Grands Projets et sa filiale qatarie, pour travail forcé, réduction en servitude et recel, sur des chantiers au Qatar notamment ceux de la Coupe du Monde. C’est ainsi que Vinci se permettait de conserver les passeports des travailleurs immigrés.
    Son implication dans la construction des premiers 43 km de la route à péage Moscou-Saint-Pétersbourg à travers la Forêt de Khimki, pose aussi problème. 75% de la population s’oppose au projet tel qu’il est décidé. On y parle de nombreuses violations des droits humains, avec des journalistes et des militants arrêtés, agressés, voire tués. En avril 2013, la mort du journaliste Mikhail Beketov a révélé, dans un journal local, les soupçons de corruptions qui pesaient sur les responsables du projet. En novembre 2008, il a été sauvagement agressé, puis laissé pour mort.
    Au Cambodge Vinci est accusé d’infractions à la charte éthique et d’escroqueries, de non-respect du code du travail, de harcèlement professionnel, de discriminations et d’anomalies de gestion et de comptabilité.
    On pourrait continuer la liste, ne serait-ce que pour prouver que laisser les multinationales et la finance au-dessus des états, c’était l’asservissement systématique des peuples. C’est pourtant ce que le traité transatlantique espère mettre en place, avec une justice indépendante favorable à ces sociétés.
    Bref, ceux qui se positionnaient contre l’aéroport Notre Dame des Landes, s’opposaient dans le même temps à cette emprise mondialiste. Difficile de ne pas leur donner raison.

  16. Folie des grandeurs….
    Comme si le “Grand Ouest” de la France avait besoin d’un tel aéroport… pour concurrencer les plus grands du monde (but plus ou moins avoué). débile. Même celui de Lyon, pourtant 2ème agglomération française est petit par rapport aux grands aéroports européens… même petit par rapport à Nice.
    A Nantes, il n’y a pas un tel potentiel !!
    Nantes Atlantique suffit amplement, au besoin de quelques aménagements (il y a de l’espace autour !!!)
    Ah oui, à em : arrêter cette folie couteraient infiniment moins cher que de poursuivre (comme dit Gannat, ce sera surement 1 milliards d’euro, un pur délire). Et, s’il y a un coup, je propose même que tous ceux qui ont soutenu ce projet (politiques, coteries diverses) payent de leurs PROPRES POCHES. ça leur apprendra à voler les français !

  17. @Godefroid de Couillons
    On ne peut affirmer ce que vous dites en se basant juste sur un horaire précis et juste pour un voyage occasionnel.
    Vous n’avez pas pris votre avion aux heures de pointe et n’habitez pas près de l’aéroport toujours aux heures de pointe (matin midi et soir)?
    Si l’aéroport était vide, pourquoi y a t-il autant de places de parking et d’hôtels ?

  18. Irishman semble être pour les milles vaches vivant dans une étable immense, et se nourrissant de maïs…..
    Il oublie que tous les laits ne se valent pas. Leurs qualités nutritionnelles dépendent, en partie, de ce que mangent les ruminants. Plus elles passent de temps dans les champs, meilleure est la qualité de leur lait et moins elles contribuent à la pollution. Au contraire, si les vaches sont nourries en étables avec du maïs ou du soja, parfois sans jamais voir une prairie, la qualité du lait se dégrade, contribuant aux maladies cardiovasculaires et à l’obésité.
    Malheureusement, les aides de l’U.E. favorisent ce mode d’alimentation néfaste. Bien entendu, pas question d’indiquer sur les litres de lait vendus s’ils proviennent de vaches de pâturages…. Cela nuirait à la concurrence parait-il….
    Il y a pourtant une relation linéaire entre la part d’herbe dans la ration des vaches laitières et la teneur en oméga 3 du lait. Les oméga 3 ont de puissantes fonctions anti-inflammatoires, et font donc partie des bons acides gras. Les oméga 6 par contre contiennent de forts principes inflammatoires. Mais voilà, par sa richesse en acides gras oméga 6 et sa pauvreté en acides gras oméga 3, le maïs est toujours un facteur de dégradation des qualités de la matière grasse laitière. Très carencé en protéines, le maïs doit être complété par une légumineuse ; en général, le soja, dont le bilan en acides gras est également désastreux.
    D’autre part, les vaches nourries à l’herbe produisent jusqu’à un tiers de moins de méthane, qui est un puissant gaz à effet de serre. Comme quoi le réchauffement climatique on s’en fout, cela ne sert qu’à ramasser une taxe.
    A côté de çà, les gens mangent de la viande, des œufs (issus d’animaux élevés au maïs/soja eux aussi) et de très nombreux aliments à base d’huile de palme qui participent également à l’inflammation généralisée… Ne pas donc s’étonner si jeune, vous avez le diabète, de l’obésité ou certains cancers. D’où l’achat de lait bio par de plus en plus de gens.
    Autre folie humaine, la vache à hublot !
    https://www.youtube.com/watch?v=Yc0wmyyguzw
    Pauvre vache, elle est vraiment devenue une martyre : naissance d’une relation homosexuelle, enlevée de sa mère dès son arrivée, mise sans mâle toute sa vie, sous antibiotique et médicaments pour soigner les effets du maïs sur leur estomac etc….

  19. @em
    Aux heures de pointe NDDL si ce projet se fait sera également plein ainsi que ses parkings.
    . On ne construit plus d’hôtels à Nantes Atlantique et on n’agrandit plus les parkings, puisque tt le monde serine que l’aéroport va migrer. Logique.
    La distorsion par rapport au réel se lit dans les mots de M. FROMENTIN : il répète de Neuilly les éléments de langage de la cellule com. de VINCI, en rajoutant le grand port de St Nazaire.
    Mais là encore sur ce port, il ignore tout du dossier :St Nazaire ne sera jamais rentable par rapport aux ports modernes, parce que c’est sur Nantes un port de fonds d’estuaire qui s’envase et qu’il faut dèsenvaser à grands frais. La solution, que ne connait pas M. FROMENTIN, spécialiste du port de Neuilly et de qq autres de plaisance, serait de bâtir un port de l’avant estuaire, sur l’eau. Coût certes énorme, mais moins que NDDL et beaucoup plus utile sur un siècle : d’ici là NDDL aura soit fait faillite, soit plongé la Région et la demi douzaine de collectivités territoriales participatrices de la dette et caution du projet, vers une situation de mise en tutelle pour incapacité financière.
    La dette va décoller, les impôts également : mais de braves gogos de droite excités par le chiffon rouge de la ZAD (elle a servi à cela, et à masquer les vrais arguments du NON, économiques, techniques et financiers) se seront fait berner et hurleront à la hausse de la fiscalité dans qq années en disant que c’est de la faute au Ps de la Loire atlantique, sauf que tte la droite classique Reps et centristes de la Région était pour le OUI derrière B. RETAILLEAU , ce qui a fait la victoire du OUI.
    Quand on ne réfléchit pas en votant, on paie. Logique et finalement assez sain. MAis le vrai prix sera celui payé par l’emploi : car emprunts + endettement + impôts + Taxes = chômage et désinvestissement.

  20. Ayant fait un cours séjour en Guadeloupe pour raisons familiales, j’ai constaté que les 37 vols hebdomadaires partaient de Paris et passaient au-dessus de Nantes; pourquoi les gens de L’ouest doivent-ils faire 500 km aller prendre leur avion et refaire 500 km pour repasser au-dessus de Nantes? Il faut fermer Orly et développer les aéroports en région. Les vols pour l’Afrique doivent partir de Lyon ou Marseille. Pour l’Ouest ils doivent partit de l’Ouest au moins en partie! Mais en France on ne raisonne que pour Paris.

  21. trop de TGV, trop d’autoroutes, trop de terrain d’aviation , font que la France perd des millions d’hectares de bonne terre st ne saura plus se nourrir, être autarcique.
    A qui profitent ces choses souvent inutiles ou ruineuses ?

  22. Et l’aéroport d’Angers/Marcé dans tout ça ?
    Encore une belle gabegie.

  23. Bonjour Sophie !
    Merci pour votre réponse ! J’aurais dû préciser que je ne suis pas forcément d’accord avec ces “usines à vaches”… Mais elles existent en Europe, et nous font une redoutable concurrence. Oui, il y a plus de chance de trouver du lait de qualité chez nous, mais notre problème, c’est qu’on ne sait pas vendre notre qualité !
    Dans les années 80, lors d’un repas officiel entre Mitterrand et la reine Béatrix des Pays-Bas, notre président “socialiste” vantait la qualité des fromages français par rapport à ceux de son illustre et royale voisine de table ; celle-ci acquiesca poliment et ajouta :”Mais nos fromages, M. le Président, nous les vendons”…
    Je suis sûr qu’il est possible de trouver un juste milieu entre qualité et productivité, et un bon réseau de… vendeurs !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services