Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jean Castex annonce une fusion entre LREM et LR aux régionales en PACA

Jean Castex annonce une fusion entre LREM et LR aux régionales en PACA

C’est officiel. LR poursuit son chemin vers sa disparition et l’annonce est faite par Jean Castex dans le journal le plus macroniste de Paris, le JDD. La main d’Emmanuel Macron est bien là. Le président de la république aurait transmis à Muselier une liste de candidats qu’il voulait voir élus dont Sophie Cluzel serait 4ème dans le Var :

Dans une interview accordée au JDD ce dimanche, le Premier ministre a annoncé le retrait de la liste macroniste aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La majorité présidentielle répond très favorablement à l’initiative de Renaud Muselier“. Jean Castex a levé le voile ce dimanche dans le JDD. L’actuel président de la Région, Renaud Muselier, aura donc bien le soutien des “marcheurs” aux prochaines élections qui auront lieu en juin.

Cette semaine, sur le plateau de BFMTV, il avait par ailleurs déclaré que “le bon sens voudrait que la majorité présidentielle me soutienne”. C’est chose faite. La secrétaire d’Etat Sophie Cluzel ainsi que “des représentants de la majorité parlementaire” figureront ainsi sur la liste LR. Le Premier ministre y voit “un exemple de la recomposition politique”

Sophie Cluzel attendait visiblement le feu vert pour accepter de rejoindre cette liste : “Oui à une union audacieuse pour notre région”

Lionel Lucca et Nadine Morano condamnent ce ralliement :

«Rompre sans crier gare la ligne politique de son parti qui refuse toute alliance avec le parti au pouvoir c’est “un putsch” politique, un acte de rébellion sur lequel la direction LR doit en tirer toutes les conséquences… », déclare de son côté le maire de Villeneuve-Loubet, Lionnel Luca (…).[source]

L’ancienne ministre et député européenne Nadine Morano a dénoncé de son côté “un accord politique tel le baiser de Judas”. “Ce sera sans moi”, ajoute-t-elle.[source]

Eric Ciotti (LR) parle de coup de poignard dans le dos :

Je le savais, dès avant le premier tour de la présidentielle, ils préparaient leur mauvaise soupe sur le petit feu élyséen dans la mauvaise marmite En Marche a tweeté le Républicain peu de temps après l’annonce officielle du soutien de LREM au candidat Renaud Muselier.

Une véritable trahison pour Eric Ciotti qui dit ressentir “une immense tristesse face à ce coup de poignard dans le dos”. Lui, qui “jusqu’au bout a espéré leur sursaut, celui d’amis qui se perdent. Ils ont osé l’inacceptable”. 

 

La réaction de Thierry Mariani (RN) ne s’est pas faite attendre :

Cette alliance préfigure clairement 2022. Emmanuel Macron propose à Muselier de l’aider à gagner en PACA en 2021 et ce dernier ainsi que Christian Estrosi et toute la “droite” LR macron-compatible se mobilisera en 2022 derrière Macron. Une fusion de listes LREM et LR a aussi été évoquée dans le Grand Est. C’est clair comme de l’eau de roche comme le souligne le JDD :

Les stratèges macronistes n’ont plus aucun doute sur le ‘rôle moteur’ qu’Estrosi et Falco joueront dans la campagne de 2022, et comptent sur la future majorité régionale de Muselier, à large composante macroniste, pour le lier au Président”…

Partager cet article

17 commentaires

  1. Une autre version de l’UMPS en somme !

    • Pas du tout
      LREM c’est l’UMPS , ils ont juste changé le nom

      LR est une coquille vide servant à donner une existence à ceux qui n’ont pas compris que leur place est à gauche chez LREM

  2. UMP + PS = UMPS (concaténation des 2)
    LR + LREM = LREM (dissolution du 1er dans le 2nd)
    Énorme avantage : il ne reste plus qu’un parti à droite.
    C’est bon pour 2022…

  3. Un certain suspens monte autour de la question au nom de laquelle certains seraient prêts à vendre leur propre mère : Que vont faire les électeurs ?

  4. Fondation du club des traîtres, ils ne se cachent plus, le peuple saura qui ils sont, et où ils sont. Cela c’est produit plusieurs fois dans l’histoire des nations

  5. Patrick Buisson avait estimé il y a quelques temps que le candidat de “la droite” (au sens où l’entendent les médias, càd hors RN) serait Macron. Les choses se mettent en place. Pauvre Xavier Bertrand, qui se retrouve le dindon de la “farce”… C’est sans doute pour éviter ça que la seule région où la liste LR risque de se maintenir face à Macron est précisément la sienne. Alors qu’il avait quitté les LR à qui il reprochait d’être trop à droite. L’histoire est décidément cruelle avec les petits ambitieux.

    • Sauf que Macron n’est pas le candidat “de la droite” mais celui des cosmopolites… et le cosmopolitisme est une idéologie de gauche

      Buisson ment car il sait très bien tout cela, il connaît très bien le mouvement des idées. Dire alors que Macron est le “candidat de la droite” est donc non seulement le contraire absolu de la vérité mais extrêmement dangereux puisqu’il accrédite l’idée que Macron serait de droite (trompant alors l’électeur de droite qui pourrait alors voter Macron) alors que Macron en tant que cosmopolite, en tant que libéral est de gauche de A à Z….

  6. La “droite” caniche fait toujours là où la gauche lui dit de faire : dans le caniveau … avec Micron !

  7. Thierry Solère . Le chef de campagne de Fillon. Mais l’a t-il vraiment trahi? Fillon lui-même a instantanément rallié Macron après son échec présidentiel. Pas rancunier pour deux ronds, le mec, le mec. Humilié, ridiculisé, battu, mais content. Macronisé, pour tout dire. Et avec lui tous les idiots utiles de Sens Commun. Heu-reux. Macron, la bête à deux cornes de l’Apocalypse. Leur nouvelle idole.

  8. Nous assistons à l’Explosion de LR qui, comme lors des précédentes campagnes pour les présidentielles a vu ses têtes d’affiches (j’ai failli écrire têtes de cons) s’entre déchirer avec le résultat que l’on sait !

  9. Sire…au secours !
    Revenez gouverner la France pour rendre de nouveau la parole et Ses pouvoirs dans tous les domaines de sa vie habituelle a vos peuples de toutes provinces par la ” Democratie Equitable” reinstauree dans et a partir de Ses Corps sociaux naturels dans les métiers(salaries et entrepreneurs economiques, Familles, élus locaux sur leurs lieus de travail et de vie et par leurs representants de chaque corps social départemental elu par eux a l’Assemblee Regionale et l’Assemblee Nationale. ⁷⁷⁸⁷

    • Je dirais plutôt “assemblées provinciales”

      Quant à “assemblée nationale”, je crois qu’on pourrait tout simplement zapper….

      Une chambre des pairs (et uniquement une chambre) suffirait largement !

  10. De quoi se mêle Casteix ? Après tout , ce n’est qu’une élection régionale , qui est l’affaire des partis au niveau régional. Il n’est pas payé pour celà , mais pour gouverner le pays !

  11. Sauve qui peut !
    L’Etat profond tente de sauver les meubles : les franc macs de LR volent au secours des franc-macs de LREM.
    Contre le peuple.

  12. au moins c’est clair, en paca tu aimes macron, tu votes muselier

Publier une réponse