Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Je suis soignant

Je suis soignant

Témoignage d’un soignant subissant comme beaucoup les conséquences de l’obligation vaccinale effective ce jour :

Cher lecteur,

Aujourd’hui, 15 septembre 2021, comme des milliers de soignant(e)s, je vais être suspendue dans l’exercice de mes fonctions.

La raison : le refus de me plier à « l’obligation vaccinale » censée s’appliquer le 15 septembre 2021.

« C’est votre choix, il faut en assumer les conséquences », me répondront certains, implacables. C’est tout assumé, qu’on se rassure. Cette lettre n’a d’ailleurs pas l’ambition de faire pleurer dans les chaumières. Juste d’expliquer aux plus curieux d’entre vous ce qui peut pousser un soignant qui aime son métier et ses patients à ne pas obtempérer. Je veux dire, pour ceux qui veulent vraiment comprendre, au-delà des caricatures que l’on trouve ici ou là.

C’est vrai ; tant de foin pour une petite piqûre, franchement … Tout le monde y gagne en plus :

  • Bonne citoyenne, je sauve des vies, et protège mon entourage.
  • Je garde mon emploi, ce qui me permet au passage de nourrir ma famille, de rembourser mon emprunt, etc.
  • Je continue de prendre soin de mes patients, avec qui j’ai tissé une relation personnelle.
  • J’ai même de nouveau accès au restau, au théâtre, … !

Et pourtant, non, je ne compte pas céder à l’injonction de recevoir cette injection. Je ne suis pourtant ni masochiste suicidaire, ni cynique, ni égoïste. Pas même contre le progrès, ni les vaccins.

Alors, pourquoi ?

En tant que médecin, m’appuyant sur mon expérience et celle de bien d’autres médecins et soignants en exercice, je suis bien placée pour observer (non sans une certaine crainte) les nombreux effets secondaires de ces injections anti-Covid, certains pouvant être très graves jusqu’à engager le pronostic vital. Je n’ai pas de statistique à vous présenter mais notre expérience de terrain : nombreux sont les patients qui rapportent des effets indésirables liés aux injections, beaucoup plus nombreux que les chiffres qu’on nous présente. Ces chiffres sont en effet, c’est certain, largement sous-estimés, ce qui se comprend parfaitement quand on voit la longueur du processus de déclaration de pharmaco vigilance et le peu de temps dont on dispose en consultation avec nos patients.

En tant que femme, je crois encore pouvoir disposer de mon propre corps. Du moins, d’en prendre soin. Des suspicions sérieuses existent quant à la possibilité d’infertilité, et de fausse-couche pour les femmes enceintes. Je n’ai nulle intention d’attendre que cela soit formellement établi par les études, pour prendre les précautions nécessaires. Primum non nocere

Par ailleurs, je n’ai pas encore trouvé de réponse satisfaisante aux questions suivantes : si les vaccins protègent des formes graves, que risquent en grande majorité les personnes dites « à risque », pourquoi vacciner les adolescents et les jeunes adultes sans pathologie à risque ? Et pourquoi faire courir le courir le risque d’effets secondaires graves voire létaux à des personnes qui ne courent quasiment aucun risque de Covid grave ? Qu’on leur fiche la paix ! Ils représenteraient un coût potentiel pour la Sécurité Sociale si toutefois ils développaient une forme grave ? Mais jusqu’à nouvel ordre, on traite encore (heureusement …) les fumeurs atteints de cancer. Alors quel est ce nouveau principe qui s’appliquerait pour le COVID ? Quant à l’atteinte de l’immunité collective, le cas d’Israël a montré avec l’apparitions des nouveaux variants qu’elle était illusoire. Vacciner encore plus massivement n’y changera rien.

En bref, pas un argument qui ne résiste à la logique la plus élémentaire. Et l’on voudrait m’imposer ce vaccin en mise en marché conditionnelle dont nul au monde ne peut raisonnablement prédire les effets de moyen – long terme ? Avoir injecté 2 milliards de doses ne change rien au manque de recul sur un organisme. Et le fait que la technologie ARNm existe depuis 5 ou 6 ans ne contredit en rien le fait que cette injection, elle, est tout à fait nouvelle.

Le gouvernement voulait éviter la saturation des lits de réanimation ? Avec l’obligation vaccinale, c’est l’ensemble des services de soin qui vont devoir faire des tris. Si certains établissements se targuent de pouvoir aisément remplacer leur personnel « réfractaire », d’autres vont faire face à une véritable hémorragie. Cela ne semble pas beaucoup inquiéter nos dirigeants. Ils en portent pourtant l’entière responsabilité, avec cette obligation « légale » illégitime. Car tous les soignants ne sont pas prêts de « revenir à la raison », pour reprendre l’expression condescendante de M. Macron.

Outre-mer, les médecins risquent désormais la prison et l’amende pour oser émettre ne serait-ce que des réserves sur le « vaccin ». Je m’empresse donc de publier cette lettre, ne risquant ici que la suspension, qui est déjà effective. Au nom de la justice et de la liberté ; au nom de la santé. Qu’on écoute un peu ceux qui sont sur le terrain, qui se sont battus à votre chevet et ont été applaudis il y a un an, aujourd’hui cloués au pilori pour avoir voulu préserver leur intégrité. Ils ne méritent aucun mépris. Peut-être même qu’on leur prête l’oreille ! En tout cas, qu’on les laisse travailler.

#Jesuissoignant

Partager cet article

27 commentaires

  1. Durant l’été j’ai rencontré plusieurs personnes chrétiennes pratiquantes qui ne voient aucun problème ni à l’usage du passeport sanitaire ni au fait que le gvt licencie des gens sans aucune aide, pour raison d’usage du libre arbitre. Ces gens utilisent leur passeport sanitaire, et enfin, se sentent fières d’être vaccinés, que leurs enfants le soient et ainsi soit de “protéger les autres” soit de “faire avancer la science” soit simplement d’être de “bons citoyens” “qui ne cautionnent pas le désordre”.

    Moi, ce que je n’arrive pas du tout à comprendre, c’est eux.

    Je suis assez dégoûtée du fait que la résistance et l’appel à l’entraide et à la beauté viennent de personnes éloignees de l’Eglise (Louis Fouché ou Juan Branco par exemple me paraissent bien plus soucieux du sort des pauvres et des marginalisés que les évêques ou les prêtres que ça ne gêne pas d’aller au cinéma en utilisant leur passeport sanitaire).

    Où sont les chrétiens? Je ne comprends pas comment une personne ayant une once d’humanité peut utiliser ce passeport???

    • D’autant plus que le MRC5 et le SM102, “symboles” (pour faire simple) sataniques, posent un problème spirituel qui n’est jamais aborder par ceux dont le métier est de sauver les âmes, ceux-ci se contentant d’aborder le plan moral, d’ailleurs fortement discutable, en reprenant la note de Rome. Le corps n’est-il pas le temple du St Esprit ?

    • La position personnelle du pape François, totalement pro-vax, peut expliquer pas mal de choses.

      Néanmoins, à ma petite échelle, je constate autour de moi que les réfractaires au vaccin et au pass sanitaire sont majoritairement des catholiques pratiquants… Cela peut vous redonner espoir…

  2. ou encore comment un Français peut cautionner cette pratique en sachant que les dernières fois qu’on a fait usage de passeports interieurs en France ça a été lors de l’Occupation et, avant, lors de la Terreur?

    Ces gens n’ont-ils aucune fierté?

    Je suppose qu’ils ne lisent que les media du système et sont réellement convaincus d’être de bons citoyens, mais ça fait peur!

    Soutien à tous nos soignants. Dommage que les soignants de l’âme ne soient pas au rendez-vous… oui, dommage.

    Un prêtre m’a dit “je me suis fait vacciner pr pouvoir continuer à aller en ehpad”. Sur le moment cela paraît beau et juste.

    Puis je me suis posé deux questions:

    – pourquoi a-t-il usé de son passeport pour pouvoir aller au cinéma?
    – lors de la Terreur/ Révolution, pourquoi les prêtres réfractaires n’ont-ils pas tenu le même raisonnement “j’ai prêté serment à la constitution civile pour pouvoir continuer à exercer mon ministère”?
    Ce prêtre que j’admirais tant, soudain je me suis dit que cette soumission etait bien dommage pour lui. Il a “juré”. Comment comprend-il aujourd’hui un témoignage comme celui de ce soignant?

    Tout cela est difficile. Merci de cet article.

    • “– pourquoi a-t-il usé de son passeport pour pouvoir aller au cinéma?
      – lors de la Terreur/ Révolution, pourquoi les prêtres réfractaires n’ont-ils pas tenu le même raisonnement “j’ai prêté serment à la constitution civile pour pouvoir continuer à exercer mon ministère”?”
      C’est quand même un peu caricatural de comparer la vaccination au reniement de la foi. Pour votre prêtre, effectivement s’il se fait vacciner pour pouvoir poursuivre son apostolat il ne devrait pas utiliser son pass sanitaire pour des futilités. Il serait plus crédible.

  3. Témoignage intéressant et convainquant. Malheureusement, il n’est pas signé, ce qui restreint sa portée.

  4. Cher ami
    à votre question : ” où sont les chrétiens ” ? je réponds : ils sont autour de nous mais pour la plupart ont-ils encore la Foi ?
    Le Seigneur Jésus l’a prophétisé ( St Luc XVIII 8 ) ” Quand le Fils de l’homme viendra trouvera-t-il la Foi sur la terre ? ”
    le pape François ( mondialiste je crains !!!! – osons voir et dire …!!!! ) culpabilise les non vaccinés en faisant l’apologie de la piqouze
    une autre rhétorique devrait être prioritaire ; la conversion au Christ qui conduit au père au Père et aide à comprendre et vivre la vraie charité.
    nos pays tombent dans le communisme à la chinoise ( je sais de quoi je parle ; comme prêtre Fidei Donum j’ai séjourné 10 ans en Chine …)
    la solution ? l’ Espérance. Dieu permet tout cela pour nous resituer devant le vrai choix ; l’accueil de la vie éternelle
    la Charité pour nous conduire éventuellement au Don Total : le martyre
    Notre Dame des Douleurs priez pour nous …Joie de vivre la Passion de l’Eglise !
    abbé DanielGabriel Roy+

  5. Que tout le monde mette cette bannière “je suis soignant”, par solidarité active auprès des courageux soignants qui ont encore une conscience. C’est important pour eux qu’ils sentent qu’ils ne sont pas seuls ! Nous serions contents nous aussi de nous sentir soutenus si notre tour venait, à moins que… ? Jamais nous ne céderons aux mensonges.
    Force, honneur et udp.

  6. ODE
    Dans les 8 manifestations et les réunions de préparations que j’ai pu observé, j’ai pu rencontrer nombre de chrétiens, et aussi des gens un peu perdus entre new-age et foi chrétienne, mais croyant en un Dieu d’amour.
    Donc tout n’est pas perdu.

    • Comment voulez-vous attrapper le covid pendant les manifs. On marche (exercices physiques), sous le soleil, au moins en ce moment (vitamine D) et on boit l’apero entre amis (pastis selon l’ordonnance de Philippe de Villiers). Et pourtant bien que je recherche le covid depuis 18 mois, il ne veut pas de moi. Si quelqu’un a la recette, hormis la piqûre, je suis preneur.

  7. Au passage, cette observation.
    je n’ai pas pu attrapper le variant delta, ni aucun manifestant que je connais.
    Les personnels de l’hôpital et les infirmières libérales nous ont confirmé qu’il n’y a pas de vague de malades après les manifestations où les gens sont massivement non-vaccinés, sans masque, au coude à coude, criant des slogants, chantant à tue-tête (bonjour les postillons), se faisant la bise, etc…
    Aucun. 0.

  8. À Versailles, paroisse Sainte-Jeanne-d’Arc, pour participer au pèlerinage à Cléry dans une dizaine de jours, le laissez-passer “sanitaire” sera nécessaire pour monter dans les cars, l’annonce en a été faite à la fin de la messe.
    Naturellement, ma famille et moi n’irons pas.

  9. Je comprends que ce soignant n’ait pas signé. Mais les chrétiens ceux du moins qui fréquentent les Messes modernes ne se posent aucune question sur les foetus avortés pour fabriquer cette soupe immonde, et d’ailleurs quand on voit le pape et les évêques qui appellent à la vaccination, où ils sont débiles ou ils sont dangereux. Ca me fait rire quand je les vois muselés pour ordonner un évêque, ils sont prêts pour la dictature. Je ne peux pas dire ce que font des gens normaux car je ne veux pas qu’un jour ils soient punis, mais ils ne font surement ni les préconisations de ces évêques et ils sont plutôt du style de ce soignant. Après la guerre puisque le psychopathe de l’élysée a parlé de guerre, je parlerai. Je soutiens à mille pour cent ceux qui ne se font pas vacciner, je m’en tape du ciné et du restau, d’ailleurs en Angleterre, ils sont au moins honnêtes ils donnent les chiffres des vaccinés qui attrapent de nouveau le covid et des non vaccinés: en gros 70% des vaccinés et 30% des vaccinés, cherchez l’erreur ne [email protected] pas d’Israël. Alors les vaccinés ça vous en bouche un coin?

  10. Ce témoignage de médecin est intéressant. De nombreuses personnes font cette démarche de soutien de la liberté de conscience vis à vis de la responsabilité d’être un bon ministre de notre corps.
    Je pose la question suivante : ce médecin ‘résistant’ prescrivait-il la ‘pilule’ qui ne bloque pas l’ovulation avant d’entrer dans ce non possumus qui concerne son propre corps ? Je connais personnellement un pharmacien qui a refusé de vendre cette ‘pilule’, un abortif absolu en dernier mode d’action, et qui par ce ‘non possumus’ vit très modestement pour ne pas dire chichement ; il sera sans retraite conséquente lors de ses vieux jours. Le passe sanitaire est un acte politique de création d’apartheid, de discrimination sociale, de fondation d’une caste de privilégiés et aussi de création de supplétifs de la police pour vérifier les qr-code. L’heure est nauséabonde.

  11. Je ne comprends pas non plus la soumission de la masse à cette obligation vaccinale déguisée et n’ose même plus dire que je ne suis pas vaccinée…
    Mon fils étudiant en Suisse a reçu une semaine avant sa rentrée universitaire l’information de l’obligation du certificat covid (=pass sanitaire français) pour assister aux cours, alors que 15 jours avant on leur avait précisé que cela ne serait pas obligatoire. Quelle perversité ! Et les responsables sont tout fiers d’annoncer la possibilité de suivre les cours en ligne. Comment imaginer un instant que les étudiants cloîtrés dans leurs chambres depuis 18 mois acceptent une telle mise à l’écart ?

  12. Bravo Madame !

    Si vous aviez été médecin militaire vous auriez été fière d’appartenir à mon ancien régiment : le 1er Hussard Parachutiste.

    Sa devise est : ” Si tu as tout perdu, souviens-toi qu’il te reste l’ honneur ! ”

    Cette devise vous va comme un gant !

  13. Les données européennes et américains sont assez cohérentes pour dire que ces fauxcins anti-covid tuent environ 1 personne piqouzée sur 1000, ce qui est beaucoup plus létal que le covid lui-même, y compris quand on ne soigne pas les vrais malades symptomatiques.

  14. Si on se connecte à ce site officiel de pharmacovigilance européenne :
    https://www.adrreports.eu/fr/search_subst.html#
    et que l’on “scrolle” jusqu’à “COVID-19”, on trouve les 4 “vaccins” officiels de l’UE.
    Pour chacun d’entre eux, on trouve le détail des effets secondaires recensés par tranches d’âge et niveau de gravité jusqu’à “FATAL”.
    Et, en additionnant les statistiques par catégories, on obtient :
    En Europe au :  11/09/21
    Décès avérés :  24 528 (+ 1 276*)
    Effets Secondaires :  2 317 495(+ 127 958*)
    Effets Secondaires Graves :  1 126 869 (+ 49 952*)
    *en deux semaines.
    Et ce sont les statistiques officielles de l’UE qui peuvent pas être traitées de complotistes.

    • Sauf qu’il est précisé sur le site que les évènements indésirables post vaccinaux ne sont pas forcément des complications du vaccin.
      “Les informations présentées sur ce site web ne reflètent aucune confirmation d’un lien potentiel entre le médicament et le(s) effet(s) observé(s).”

      • En vous lisant je suis étonné par votre prétention à ignorer la réalité, soit à évoquer ce que vous ignorez. Peut être émargez vous auprès d’un labo? cela serait en un certain sens rassurant.
        Si vous étiez dans le monde médical, vous sauriez que cette injection à des conséquences dramatiques. A court terme, pour le moyen terme nous voyons déjà que les injectés ne sont pas protégés et peut être plus contaminants que les autres injectés ou non.
        Anecdote: que vous le croyez ou non peu importe
        80 pour cent des personnes hospitalisés sont injectés dans des pays étrangers, bien sûr pas en France, mais pourquoi hospitalisés si l’injection garantit contre les formes graves?
        Je ne citerai pas les conséquences évoquées prudemment par le médecin par crainte des conséquences possibles ?
        Enfin famille de 4 personnes injectées, sur le lieu de travail un membre de la famille contracte le virus auprès d’un injecté porteur asymptomatique, et contaminé toutes les personnes injectées de sa famille.
        Des anecdotes vécues ainsi j’en ai pas une pas deux des dizaines.
        Vous ne les ce l’irez nulle part.
        Je peux voys dire que si les assureurs avaient pris en charge il y a longtemps que les campagnes d’injection seraient arrêtées et les dirigeants de labo en prison.
        Alors votre remarque sur le fait que cela ne reflète pas une confirmation de lien potentiel , elle vaut de l’or
        Merci pour ce moment d’innocence ?

  15. Bonjour ,
    Je suis médecin .
    Mon contrat de travail est suspendu emportant mon rémunération en application de la loi n°2021-1040 du 5/08/2021 en France “le pays de la LIBERTE”.
    Je cherche un bon avocat qui pourrait prendre ma défense en appliquant un prix loyal .

    Cordialement

    H Kump ,pediatre

  16. Je soutiens entièrement ce soignant…..car même si je ne risque plus de perdre mon emploi à 82 ans….je suis contre cette “dictature déguisée” et espère bien que toutes ces “élites” qui ont refusé les traitements existants préconisés par plusieurs Grands Professeur de Médecine seront un jour jugés réellement et pas comme pour l’affaire du “sang contaminé” …..responsable mais pas coupable ! Tout cela pour une affaire de “fric” !

  17. Le Vatican est vacciné au SPUTNIK si je ne me trompe puisque les pass sanitaires du Vatican et de Saint Marin, majoritairement vaccinés au Sputnik ont été exceptionnellement validés par l’UE. Le Vaccin qui fait Peur est le vaccin ARN qui consiste à vous injecter les protéines SPIKe (ou à les faire produire par vos cellules) afin de vous apprendre à les vaincre; Ah que la belle idée! Sauf que certaines cellules deviennent folles et en fabriquent à tout va..Pas grave, on ne fait qu’en mourir..Ils appellent ça un orage de cytokines! Après la pluie le beau temps..au paradis.

  18. De la même manière, si le vaccin ARN devenait seul disponible et obligatoire, je serais désolée de devoir vendre maison et tout et partir dans un pays où les vaccins ne sont pas ARN

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services