Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / France : Société

Je ne suis pas un amas de cellules, ne me tuez pas

Je ne suis pas un amas de cellules, ne me tuez pas

La dernière campagne des vegans et autres antispécistes, ces militants qui veulent que l’on ne tue plus les animaux pour se nourrir (mais peut-on tuer une salade pour s’en nourrir ?) et qui considèrent que les animaux sont des personnes comme les humains, ont lancé une campagne choc :

Tout ceci serait parfaitement ridicule si les vegans n’utilisaient pas la violence pour s’en prendre notamment aux bouchers.

Mais cela nous fait penser à une autre campagne, qui susciterait très vite une réaction hystérique de ces mêmes vegans :

Ou celle-là :

Et encore celle-ci plus récente :

Partager cet article

7 commentaires

  1. Je tiens ces militants vegan pour une belle bande de cinglés, pour qui une camisole de force dans une cellule capitonnée me paraît tout indiquée… Mais qui est à la manoeuvre derrière ces gens-là, qui donne les ordres, qui donne de l’argent ? L’expérience enseigne qu’en général, “le bailleur est donneur d’ordres”, comme disent ces coquefredouilles de banquiers…
    Ce qui terrible, dans notre société complètement chamboulée, c’est qu’un artisan-boucher qui voudrait défendre et protéger son commerce (et ses employés !), risque fort de se retrouver embastillé en lieu et place des fascistes vegan !
    Et pour faire une contre-propagande, je pense que nous serions bien avisés de coller des affichettes représentant un foetus (comme vos photos), juste au dessus de la phrase “ne me tuez pas” ! ça va les faire hurler, mais on s’en fout ! nous sommes les combattants pour la défense des tous petits…

    Les humains sont plus importants que les animaux ! La Bible nous donne le droit de “les soumettre” comme il est dit dans la Genèse… Si il est évident que les animaux, en tant que créatures de Dieu elles aussi, doivent être respectés et correctement traités, je refuse de subir les diktats imbéciles des cinglés qui ne rêvent d’éradiquer les humains de la surface de la terre !

  2. Est le mouton? Est-il lui un bout de viande et non pas quelqu’un? Ah, non cela aurait été stigmatisant pour une certaine communauté!
    Il va y avoir du boulot pour les adeptes de cette nouvelle religion, car il va falloir aussi qu’ils vérifient la composition de tous les produits (sauf donc ceux à base de mouton et de cuir de mouton, car le mouton n’est a priori par un quelqu’un mais de la viande) pour savoir s’ils ne sont pas issus d’animaux ayant été tués. Il ne faut pas qu’ils s’arrêtent à la consommation de la viande, stricto sensu, n’est-ce pas ?
    Une autre question : qui procurent des finances à ces adeptes? Parce qu’une campagne d’affichage de ce type, cela coûte cher? Et à qui cela profite en fin de compte? Fermeture des petites boucheries-charcuteries, viandes arrivant toutes préparées et ensachés depuis des usines à l’étranger dans les rayons des hypermarchés, destruction de la gestion de la nature et équilibre entre l’agriculture, l’élevage, etc. Disparition des populations rurales et semi-rurales avec la fermeture des exploitations, des petites entreprises agro-alimentaires, etc. Prolifération d’animaux renards, sangliers, etc. tant pis pour les récoltes. Et j’en passe.
    Et pendant ce temps destruction des petits d’hommes, mais fabrique d’enfants et transhumanisme…
    L’organisation du chaos par la super classe du nouvel ordre mondial qui se fabrique et se sert des “idiots utiles” qu’elle trouve sans difficulté dans un monde qui fut chrétien et qui est désormais sans repères. Une super classe nihiliste qui ne vit que par la haine et le mépris.
    Ah, non dire cela, c’est faire preuve de complotisme !!!!

  3. Je ne comprends pas bien la première photo : est-ce un montage ?
    Le panneau publicitaire de gauche dénonce bien l’avortement, ce qui me paraît en effet étrange pour les vegans dont je sais depuis longtemps qu’ils se moquent de la question…

  4. Je suis d’accord. Et j’en appelle aux marcheurs du dimanche : quand ils foulent l’herbe épaisse des champs arpentés, qu’ils aient une pensée émue pour les dizaines de fourmis, grillons, sauterelles et vers ignoblement écrabouillés par leurs pataugas criminels.
    Et que la Grande Déesse, la Terre Mère, leur pardonne ce crime déicide qui trouble l’équilibre du Grand Cosmos.

  5. Cher Jean Marc, sans vouloir non plus polémiquer, faudrait un jour arrêter de dériver dans ces délires panthéistes qui nous ont donné les écolos, les vegan et autres hallucinés de la planète qui nous pourrissent la vie. Que notre civilisation ait commis des abus indiscutables sur l’environnement est une chose, qu’on laisse prospérer toutes ces théories délirantes qui nous amènent à la divinisation de la planète en est une autre.
    Gardons les pieds sur elle et faisons ce qu’il faut pour la respecter mais n’abondons pas derrière tous ces hystériques chevelus et gavés d’hallucinogénes qui veulent nous interdire de nous substanter de ses ressources comme Dieu nous l’a autorisé.

  6. Jean-Marc, Collapsus a visiblement été découragé de vous répondre, je peux le comprendre.
    Une question simple : si on ne mange pas les animaux, qu’en fait-on ? On les stérilise pour éviter qu’ils ne se reproduisent ?
    Les Végan payent des “maisons de retraites” pour les poules pondeuses : j’imagine le spectacle des ces milliers de vieilles, malades, souffrantes, agonisantes… Le paradis sur terre… A moins qu’on ne leur donne accès à l’euthanasie, pour qu’elles soient vraiment l’égal de l’homme ?
    Vous semblez donner une importance capitale à ce que dit le Pape, mais je vous rappelle qu’il est très rarement en situation d’infaillibilité et qu’on a le droit de ne pas être d’accord avec lui tout en restant Catholique !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]