Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / L'Eglise : L'Eglise en France / Non classé

“Je ne suis pas devenu prêtre pour être l’ayatollah des règles sanitaires”

“Je ne suis pas devenu prêtre pour être l’ayatollah des règles sanitaires”

Valeurs actuelles publie un article montrant le ras-le-bol de certains prêtres face à cette dictature sanitaire :

L’interdiction de se rassembler dans les lieux de culte afin de vivre sa foi a ébranlé une partie des catholiques. « Les messes étaient diffusées sur Zoom, mais je n’arrivais pas à suivre, il n’y a guère que pour Pâques que j’ai assisté à l’ensemble de la messe… », admet un jeune fidèle. « Depuis un an, c’est dur à vivre pour les pratiquants, la blague commence à être longue… », soupire une autre fidèle des Yvelines (…)

Un prêtre constate, quant à lui, une vraie lassitude chez ses paroissiens : « Les familles sont en souffrance et en ont assez des incohérences. D’autant que, pour un chrétien, préserver à tout prix la vie ici n’est pas une fin en soi. » Il assume de ne pas forcer les fidèles à respecter toutes les règles : « 80 % ne portent pas le masque, je ne refuse personne dans mon église, même l’idée de condamner des chaises me dérange. Je ne suis pas devenu prêtre pour être l’ayatollah des règles sanitaires, n’en déplaise au gouvernement. »

Oui mais voilà, la médiatisation excessive (mais volontaire) de l’incident de la paroisse Sainte Eugène-Sainte Cécile à Paris est passée par là. La peur du gendarme aussi, mais pas dans les banlieues ou les zones de non-droit, où trafics en tous genres et violence peuvent tranquillement continuer en toute impunité.

Tout cela risque de diviser davantage les catholiques et aggraver chez eux la suspicion permanente et la crainte de la délation zélée (voir ici).

Le Salon beige appelait solennellement, par la voix de son directeur, à un halte au feu !

“(…) L’Eglise de France étant engagée dans un combat d’une importance capitale pour la défense de la dignité humaine (…), il est évident que nos adversaires ont tout intérêt à nous diviser. Mais rien ne nous oblige à leur obéir. Rien ne nous oblige à renchérir (…)

Alors, oui, le bon sens exige de dire : Halte au feu ! Non, l’abbé Guelfucci n’est pas un assassin. Non, ce n’est pas une tragédie que son église ait été pleine pour la vigile pascale. Et oui, le Saint-Sacrement est plus important qu’un morceau de tissu sur le museau !”

Certains évêques ont sans doute réagi trop vite dans l’espoir, une fois de plus, de calmer les velléités laïcardes du gouvernement et des médias. En vain, puisque Vingt Minutes a publié un article à charge contre Mgr Aupetit (et d’autres) accusé de ne pas avoir respecté les gestes barrière lors d’une messe. Faut-il que cet éminent évêque soit placé en garde à vue ? Et que dire de cette vidéo du pape François alors que le port du masque est obligatoire en Italie ?

Voici l’analyse d’Odon de Cacqueray de l’Homme Nouveau :

Le plus surprenant dans cette affaire, c’est que l’on a une réaction extrêmement rapide. Le fait d’aller aussi vite n’est pas forcément le plus adapté. Une procédure canonique pour les faits mis en cause, me paraît complètement disproportionnée quand on voit l’ensemble des prêtres qui professent des hérésies à longueur de journée. Certains, dans le diocèse de Paris, ne sont jamais poursuivis par l’archevêque. Cette démesure dans la réponse semble être une volonté de donner des gages pour que la polémique se calme le plus vite possible. C’est à mon avis, malvenu et va peut-être produire l’effet inverse puisque la presse s’est déjà emparée de cette procédure canonique pour dire « vous voyez bien que le prêtre a fait quelque chose de mal puisque son évêque le poursuit devant les tribunaux canoniques » (…)

Je pense qu’il y a en partie un retour de boomerang. Ils ont encore réagi trop vite et ils ont donné le bâton pour se faire battre. Il y a une mauvaise communication de crise sur cette affaire-là. Cela concerne bien sûr le diocèse de Paris, mais pas seulement le diocèse de Paris puisque Monseigneur de Moulins-Beaufort a dû faire face aux mêmes difficultés. Des messes ont été dénoncées par certains fidèles comme ne respectant pas les gestes barrières.

J’ai oublié de dire également qu’une communauté religieuse dans le sud avait eu les mêmes difficultés avec des fidèles verbalisés à la sortie de la Vigile pascale. Selon les différents échos qui me parviennent, les prêtres tremblent un peu pour le dimanche à venir, de voir arriver des personnes un peu zélées qui viendraient prendre des photos ou trouver un moyen d’embêter les prêtres sur  l’application de leurs consignes sanitaires. Oui, cela se retourne un peu contre l’archevêché de Paris, mais cela se retourne aussi contre tous les prêtres qui sont en grande majorité, de bonne volonté. Ils ne souhaitent pas mettre en danger leurs fidèles et appliquent dans la mesure du possible, des mesures prophylactiques pour empêcher l’épidémie de se développer.

La tribune du Salon beige Halte au feu ne disait pas autre chose :

C’est toujours un mauvais calcul. Et on le voit déjà dans cette « affaire Saint-Eugène » : les médias ayant flairé l’odeur du sang commencent à évoquer d’autres églises qui n’auraient pas respecté à la lettre des mesures sanitaires que personne ne comprend plus. Ce sera sans fin : ces nouveaux curés vont se faire lyncher par d’autres confrères qui, eux-mêmes, seront victimes du même processus quelques jours plus tard. Et, en l’occurrence, il me semble évident que Mgr Aupetit, opposant courageux à l’euthanasie et à la loi ni bio ni éthique, figurera dans les prochaines « victimes collatérales » puisque l’on pourrait dire de la vigile pascale qu’il a célébrée à Saint-Germain l’Auxerrois pratiquement tout ce qui a été dit de celle de Saint-Eugène.

Partager cet article

40 commentaires

  1. François vit au Vatican qui, comme chacun sait, est un Etat souverain dont il est le chef…
    Ecrire que François s’assoit sur les règles en vigueur en Italie est donc particulièrement à côté de la plaque…

  2. Puissent ces excès réveiller la fierté des catholiques et les forcer à se rebeller et se positionner comme une force civile et politique. Assez de cette République qui nous dicte tous nos actes dans des domaines spirituels qui ne sont pas de son ressort alors qu’elle se délite de jour en jour dans le marigot des abandons et compromissions. Qui sont-ils ces Castex, Darmanin et consorts pour prétendre nous imposer leur convictions laïcardes et maçonniques ? N’attendons pas que nos évêques rendus à l’ennemi pour leur grande majorité nous donnent le signal de la réaction pour prendre notre destin en mains.
    Relire l’excellent “Quand les catholiques étaient hors la loi” de Jean Sevilla pour nous inspirer de l’exemple de nos aïeux, alors que nos adversaires à l’époque étaient vraiment d’une autre trempe que nos demi-solde d’aujourd’hui.

    • je ne connais pas beaucoup de catholiques qui assumeraient d’être hors la loi dans ma paroisse tradi
      si vous ymignez que la révolution partira de la région versaillaise, vous vous trompez
      tout le monde porte bien sagement le masque sur le parvis, qui doit être évacué rapidement
      l’écrasante majorité se dit “tant que j’ai ma messe, je me plie prudemment aux règles sanitaires, même si je ne suis pas d’accord”
      c’est facile de s’énerver sur le SB, de sortir de grandes tirades sur la Répulique et les Francs-Maçons
      beaucoup moins lorsqu’il s’agit de tenir tête à des policiers tout contents de verbaliser le petit bourgeois solvable

      • Il me semble que Versailles n’est pas le centre du monde et heureusement. Je suis un provincial et ma petite paroisse tradi comme vous dîtes (80 à 100 personnes le dimanche), qui n’est pas la vôtre apparemment, n’a pas porté une seule fois les masques depuis le début des confinements (à part 2 à 3 personnes âgées). Et je ne crois pas que ce soit la seule d’après ce que j’entends autour de moi ou ce que je lis sur le SB.
        Et si la police devait débarquer, eh bien nous paierons nos amendes même en râlant. Ou nous tenterons une procédure judiciaire pour le principe, qu’importe.
        Le danger semble minime et assumable par rapport à la prison et même aux balles qu’encouraient les rebelles à la confiscation des biens de l’Église, vous ne croyez pas ?

        • Je suis bien d’accord, Versailles n’est pas le centre du monde et heureusement.
          Vous interpellez les évêques, le gouvernement etc. Fort bien. Je dis que nous n’avons rien à attendre d’iceux.
          J’affirme que la gravité de la situation, et notamment les conséquences funestes sur le bien-être psychologique de nos enfants et des personnes fragiles exige que notre rébellion se fasse connaître hors de nos zones de confort et immédiatement. Les grands discours, nous verrons plus tard.
          Ne faut-il pas prendre le risque de faire fermer les églises en désobéïssant massivement et unanimement?

          • “Ne faut-il pas prendre le risque de faire fermer les églises en désobéïssant massivement et unanimement?”
            ah parce que s’opposer à l’obligation du masque c’est plus important que la messe ??? vous avez le sens des priorités …
            je suppose que vous préférez faire la grève de la faim plutôt que de porter un masque au supermarché ou à la boulangerie, et que vous préférez démissionner de votre emploi pour ne pas porter le masque …

        • Oui, bien vu. Pareil que Collapsus. Il y a une église de type versaillais au centre de ma ville du sud. On y met des poët-poët de gel hydroalcoolique à la place de l’eau bénite. Là où je vais, c’est à peu près comme chez vous : une centaine de personnes à la messe du dimanche et un vieux couple masqué. Avant-hier dimanche, je pensais que le curé ferait allusion aux événements de Saint-Eugène. Que dalle. Je me demande s’il était au courant. Bon, et Macron dans tout ça? Peut-on le comparer à Néron, Robespierre, Djerzinski, Combes, et consorts? Poser la question c’est déjà y répondre. Bien entendu, un commissaire de police zélé peut faire une descente, relever votre identité, vous coller une amende, et vous emmener au poste finir la journée. Mais une fermeture généralisée des églises qui sont en France, ou même d’une seule église, qui peut imaginer le petit Darmanin capable d’un tel exploit? Revenons sur terre, mes bons amis, et honorons le Bon Dieu dignement, sans masque, et plus tard nous le verrons face à face, s’il le veut bien.

          • @ Marcos
            “(…) Peut-on le [macron] comparer à Néron, Robespierre, Djerzinski, Combes, et consorts?”
            Non, à un hybride de Caligula et de Néron, c’est largement explosif.
            Ceci dit, la question à poser au ministre darmanin est de savoir si les musulmans seront mis au même régime que les Chrétiens, ou c’est le deux poids deux mesures qui s’impose ? La réponse est dans la question : dans ma bonne ville de Province j’ai croisé une cohorte de fidèles massés les uns contre les autres de la religion d’amour, de tolérance et de paix, masques baissés, se diriger vers leur mosquée où ils prieront tête-à-cul, en rangs serrés.
            En ce qui me concerne, je soutiens sans conditions les prêtres qui ne se comportent pas en ayatollahs de la bienpensance. J’ai du mal à comprendre le diocèse plus prompt à obéir à des mesures sanitaires totalitaires plutôt qu’à revendiquer le bon droit à l’accomplissement du devoir envers le Seigneur.
            Ces deux poids deux mesures envers deux religions sont inacceptables et c’est ce que la hiérarchie chrétienne devrait dénoncer auprès de ce gouvernement.

  3. et si les évêques au lieu de s’aplatir faisaient un front commun pour ne plus respecter ces directives débiles pondues par des débiles et des assassins on s’en porterait bcp mieux et Mgr Aupetit au lieu de vilipender et ce prêtre et les fidèles des petites chapelles ferait mieux de dire aux larbins de service comme ce pasteur au Canada: dégagez de mon église gestapo, nazis et d’autres aménités du même style et les gardes-chiourmes sont repartis la queue entre les jambes sans doute ont-ils eu peur de se faire lyncher! et le pasteur a pu terminer son sermon mais faut-il avoir du courage on ne peut pas dire que ce soit la vertu première de la CEF. Si les gens se levaient devant cette tyrannie, il y a fort à parier que les flics changeraient le fusil d’épaule et resteraient bien à l’abri dans leurs commissariats

    • arrêtez de pointer les evêques du doigt, ils ne sont d’aucun secours en France (dans leur écrasante majorité)
      “si les gens se levaient devant cette tyrannie…”
      le faites-vous? êtes-vous prêt à vous faire verbaliser, à contester systématiquement les avis de contravention, à aller en GAV 4h etc.
      les gens c’est d’abord vous et moi
      là encore, les “si tout le monde s’y mettait” fleurissent sur tous les sites
      facile de lancer des incantations derrière son clavier ou sur les parvis d’églises
      quand il s’agit d’aller manifester dans la rue, d’un seul coup, on se trouve d’autres priorités
      essayez du côté des Patriotes de Philippot
      même si les idées du personnage sont critiquables, Philipot a au moins le grand mérite de dénoncer clairement la destruction de la France
      Finasser sur le contenu des programmes présidentiels est hors-sujet par les temps qui courent

    • Les évêques font un front commun … contre le populisme. Mgr Aveline, évêque de Marseille, a été reçu par le pape. On prépare sa venue en France pour orienter les campagnes électorales. Car de quoi ont-ils parlé? Eh bien, de la lutte contre le populisme. Récemment le pape avait fustigé Marine Le Pen. Mgr Aveline a enfoncé le clou : “la ville de Marseille est d’une très grande pauvreté (…) Comment lutter contre les populismes qui profitent de la pauvreté pour faire le contraire de la fraternité.”
      (source : riposte catholique)

  4. Ne faut-il pas envisager d’identifier les mouchards qui se faufilent dans les églises et de leur appliquer le châtiment qu’ils méritent ?
    On n’entend pas parler des réunions du Grand Orient ni de celles de la Grande Loge : Les gestes barrières y sont-ils respectés ?
    Qu’attend la police pour y aller contrôler ?
    Même question pour les “agapes” qui clôturent ces réunions.

  5. Il faudrait déjà qu’Odon de Cacqueray s’abstienne de parler de mesures prophylactiques pour empêcher l’épidémie de se développer !
    Pour cela il faudrait déjà qu’il y ait une épidémie ce qui n’est pas le cas loin de là !
    Ensuite il faudrait que les soit disant mesures aient une quelconque efficacité ce qui n’est pas non plus le cas.

    Le Pape a bien raison de ne pas porter de masque il est par contre regrettable qu’il soutienne une “vaccination”
    qui n’en est pas une et ne dénonce pas l’attitude criminelle de ceux qui empêchent la prescription de soins.

    Quant à Mgr Aupetit en tant que médecin il sait parfaitement tout ce que je viens de dire et sa soumission à la dictature est un scandale !

    • Jorge Berglio ne porte pas de masque et, en même temps, parle de négationnisme vaccinal à affronter.
      Cet homme est du sérail mondialiste (voir le partenariat financier récent avec Rothschild et consorts; qui se chiffre en milliards)

    • “l’attitude criminelle de ceux qui empêchent la prescription de soins.” pourquoi des soins ? vous vous contredisez, pourquoi faudrait il soigner alors que selon vous la pandémie n’existe pas ?

  6. Ayant perdu un membre de ma famille du covid , je ne comprends pas les réfractaire aux masques dans les églises. Une paroissienne de ste Cécile disait à la télévision : “On ne se présente pas devant notre Seigneur avec un masque “, le Seigneur sait très bien ce que nous vivons ici bàs et il me semble qu ‘il n’a jamais demandé de se mettre volontairement en danger ( exception faite pour ne pas renier sa foi…on y viendra peut-être me direz-vous …). Le Seigneur omniscient voit avant tout dans les coeurs et ce n ‘est pas un simple masque qui y changera quelque chose … Ce qu ‘il risque de se passer c’est la fermeture des églises et à mon avis c’est ce que certains souhaitent , ne leur laissons pas ce plaisir …Nous avons besoin d’assister à la messe , les catacombes c’est pour plus tard …

    • Tout à fait d’accord. Je ne comprends pas cette opposition frontale de nombreux catholiques au port du masque. Pour reprendre une formule connue: qu’aurait fait Jésus à ma place? Je pense qu’il aurait probablement porté le masque, à la fois par obéissance et par charité pour protéger les autres.
      Malheureusement, je connais des personnes à la santé fragile qui craignent d’assister à une messe tradi car les risques de contamination y sont plus élevés en raison de l’absence fréquente de port du masque…

      • Déjà parcequ’il est prouvé que ledit masque ne sert strictement à rien, ensuite parcequ’on n’a pas à cacher son visage devant Dieu.

      • C’est donc la preuve que Dieu n’existe pas !
        Il n’aurait tout de même pas poussé dans son omniscience l’incompétence crasse jusqu’à nous créer sans masque !

        Et mettez des gousse d’ail à votre porte ça chasse le Covid !

        Et regardez vos humeurs, elles sont troubles, j’y vois un mauvais présage !

    • Toutes mes condoléances pour votre perte, mais la Covid avec sa létalité de 0.3% reste de l’ordre de grandeur d’une méchante grippe (voir ici : https://www.who.int/bulletin/volumes/99/1/20-265892/en/ )

      Le pire est que tous les traitements viables ont soigneusement été écartés, notamment l’ivermectine utilisée avec succès dans plusieurs régions du globe.

      Le port du masque n’a aucune efficacité prouvée (les chiffres avant / après le montrent bien, d’ailleurs). Il fait partie d’un ensemble de lois arbitraires faites pour soumettre la population et lui imposer le “Great reset” à marche forcée. Ce n’est pas un délire de complotiste, ce sont ceux qui en sont à l’origine qui en parlent le mieux : voir le WEF, Attali, la fondation Rockefeller, ID2020, etc.

      Les gouvernements cherchent à imposer un maximum de restrictions aux fidèles et plus ils les accepteront, plus ils en auront d’autres (vaccin + masques + confinement + couvre-feu + bientôt passeport sanitaire si nous ne bougeons pas).

      • Comment expliquez vous que les mesures sanitaires strictes ont été décidées par des dirigeants aussi différents que Xi Jiping et Jo Biden, Macon et Poutine, Johnson et le pape François ?

        • Déjà sur le fond, ce ne serait pas à moi de l’expliquer, ce serait à eux de justifier de la disproportion entre les mesures liberticides prises et la gravité de la maladie. L’histoire nous le montrera, quand les conséquences économiques voire politiques arriveront (une guerre civile ne me surprendrait pas).

          Ensuite, pour nuancer vos propos , je dirais que ces mesures ne sont pas également strictes suivant les pays (Russie, certains états des USA comme le Dakota, le Texas, etc.)

          Enfin, outre que certains dirigeants sont des mondialistes notoires (y compris malheureusement le pape François), les pays ont agi en fonction de multiples influences : l’OMS qui écarte systématiquement des traitements efficaces comme l’ivermectine et met en avant des modélisations apocalyptiques, le FMI qui pousse à prendre des mesures contraignantes sinon pas de prêts bancaires, les grands médias qui terrorisent la population en évoquant ce sujet en permanence depuis plus d’un an (d’ailleurs en France la mortalité est dans la normale depuis début mars, cf. les courbes sur l’INSEE, et les médias arrivent à nous vendre un confinement). Les récalcitrants ont de graves ennuis (tentative de révolution en Biélorussie, disparation puis mort du président en Tanzanie, et dans un autre pays africain dont j’ai oublié le nom).

  7. Au “professeur Tournesol” de ce forum:
    “ah parce que s’opposer à l’obligation du masque c’est plus important que la messe ??”
    en ce moment précis de l’Histoire, j’estime sincèrement qu’il est plus qu’urgent de nous opposer fermement à la dictature sanitaire
    évidemment cela ne se résume pas au masque mais celui-ci est effecrtivement le symbole de notre soumission
    avez-vous entendu parler du doublement des idées suicidaires en 2020?
    je ne comprends pas bien: vous, sur qui ou quoi comptez-vous pour que cette situation dramatique prenne fin?

    • « cela ne se résume pas au masque mais celui-ci est effecrtivement le symbole de notre soumission », voilà une interprétation bien idéologique. Le port du masque permet de protéger les autres, tout comme le respect code de la route permet de protéger les autres. Respecter les limitations de vitesse, est-ce un symbole de soumission à une dictature routière ?…

      • Le port du masque ne permet de protéger personne, ni vous ni les autres.
        Personne, absolument personne n’a jamais prétendu cette absurdité totale qu’il pourrait protéger de quoi que ce soit à part de limiter la poussière ou limiter les contaminations au sein d’une pièce stérile.
        Y compris tous les malfaisants qui vous le disent aujourd’hui alors qu’ils PROCLAMAIENT PUBLIQUEMENT LE CONTRAIRE, à juste titre, il y a un an !
        Rien que cela devrait suffire à comprendre !

        • a part vous, tout le monde à compris que l’inutilité des masques proclamée il y a un an c’était une façon de répondre à la polémique sur le manque de masque et l’impréparation totale des autorités.
          Les mêmes qui refusent de porter le masque se plaindraient s’il n’y en avait pas et en mettraient un si c’était interdit.

          • N’importe quoi !
            S’il le disaient à l’époque c’était parce que c’était vrai et c’est toujours vrai.

            Ceux qui refusent le masque en mettraient un si c’était interdit ?
            S’ils sont suffisamment intelligents pour en comprendre l’inutilité totale on se demande bien pourquoi l’interdiction d’une chose inutile leur en donnerait envie d’en mettre !

    • Vous voulez faire interdire la messe et fermer les églises dans toute la France voire le monde ? Priver des millions de fidèles de nourriture eucharistique, des sacrements, au risque qu’ils meurent en état de péché ? Tout ça pour un morceau de tissu ????
      Nous n’avons pas le droit d’instrumentaliser et mettre en danger l’Eglise pour un combat politique !
      Les premiers chrétiens ne se rendaient pas aux messes en hurlant leurs intentions dans un mégaphones. Soyons au moins aussi intelligents qu’eux.

      • Les pouvoirs politiques ont déjà interdit l’assistance aux messes à plusieurs reprises dans divers pays.
        En France, elle serait encore interdite s’il n’y avait pas eu de multiples recours d’associations religieuses tradis ou conservatrices.

        La soumission à ces règles arbitraires ne fait qu’amener de nouvelles règles arbitraires (par exemple, les personnes qui ont reçu le “vaccin” sont quand même soumises au masque, au confinement et au couvre-feu).

      • Enfin un commentaire sensé

      • J’ajouterais qu’on peut très bien refuser le masque ou y être le plus réfractaire possible sans le crier sur les toits. De même pour le confinement.

        Le courage n’exclut pas une certaine prudence, mais la prudence est parfois une excuse pour la l^^acheté.

  8. La photo est juste….hallucinante !!!!

  9. Il y a aujourd’hui suffisamment de preuves évidentes pour reconnaître qu’il s’agit d’une fausse pandémie utilisée pour établir une nouvelle forme de totalitarisme. L’Eglise a le devoir d’éclairer les consciences mais cela ne se fait qu’en de trop rares chapelles. Il suffit de tourner notre regard vers la Chine pour comprendre ce qui nous attend : d’un côté une église patriotique qui s’aligne sur les mensonges de l’État et de l’autre l’Église des enfants de Dieu contrainte de se replier dans les catacombes. Tout cela est prophétisé depuis longtemps.Nous vivons cette transition difficile qui est aussi le moment de choisir son camp.

  10. Intéressant débat… Les ‘pro’ et les ‘anti’ -masque.
    Pour les ‘pro’: le masque sert à protéger les autres; ils évoquent souvent une expérience personnelle douloureuse.
    Pour les ‘anti’: le masque ne sert à rien, sinon à enfermer, brider, museler et entraver toute relation sociale normale.
    C’est à rapprocher des vaccins: ils ont été ‘vendus’ à la population comme panacée devant mettre un terme au confinement et entraves diverses à la circulation et rassemblements. La réalité nous impose de constater que les promesses ne sont pas tenues; en est en droit d’en déduire que l’objectif est autre, sans rapport avec l’aspect sanitaire. Dans les conséquences potentielles, ceux à ARNm peuvent, par transfert, conduire des cellules normales à fabriquer sur leur enveloppe les particularités activant l’attaque des défenses immunitaires provoquées par le vaccin. “Rigoureusement impossible”, affirme-t-on; mais bel et bien observé (cf maladie de Lyme, voir Ch. Perrone, “La vérité sur la maladie de Lyme”). Sachant que les pilotes de cette affaire sont les milieux (très, très riches) eugénistes, on peut raisonnablement entretenir des soupçons.
    Et le masque?
    Eh bien, comme le rapportent divers témoins, personne n’interdit à ceux qui se sentent fragiles d’en porter; on trouve même des masques sophistiqués, à prix raisonnable – j’ai cru comprendre qu’ils sont lavables et réutilisables – dans les pharmacies ou sur le net. On comprend donc mal pourquoi ceux qui ont peur imposeraient à toute la population une mesure qui les emm… et n’apporte aucun avantage aux intéressés. Ou alors il faut interdire la voiture à toute la population parce qu’il y a des accidents…

  11. Les commentaires peuvent être sans fin…et sans effets. Où est la vraie Foi? La vraie réalité c’est que tant que les chrétiens catholiques n’auront pas la Foi entière et sans concession, la Foi prête au martyr, de la présence réelle et que Dieu et Sa Sainte Mère et tous ses saints sont plus puissants que le virus et que le conseil “scientifique” on ne pourra pas sortir de la situation actuelle. Jusqu’à cette pandémie le clergé jusqu’à son sommet organisait processions, prières, demandait des jeûnes….Et maintenant?….Il obéit, se plaint etcetc…etc…

  12. Il est simplement regrettable qu’il n’y ait plus d’évêques de la trempe de Von Galen et autres évêques des ex pays communistes qui ont dit non à ces pouvoirs démoniaques au risque de leur vie et qui sont souvent morts en martyrs. Ne nous voilons pas la face, nos dirigeants sont démoniaques, il n’y a qu’à constater les fruits de leur politique (avortements de plus en plus tardifs, voire jusqu’à la naissance pour “détresse psychologique, PMA, chimères…). Avez-vous remarqué que ces lois ont été adoptées pendant cette dictature sanitaire et ce n’est pas un hasard.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]