JC Fromantin pourra-t-il empêcher le rapprochement de GayLib et de l'UDI ?

Des contacts ont été noués avec Jean-Louis Borloo. Des séances de travail ont permis la rédaction d'une ébauche d'accord politique, dans laquelle GayLib a inscrit ses exigences:
l'association demande l'assurance que l'UDI, si elle est au pouvoir en 2017, ne reviendra pas sur le mariage et l'adoption pour les homosexuels
. En parallèle, l'UDI doit s'engager, dans le cadre de ses conventions thématiques, à réfléchir à des sujets chers à l'association: égalité des droits, parité, diversité.

Parmi les cadres de l'UDI, Jean-Louis Borloo, Dominique Paillé, Yves Jégo, Chantal Jouanno sont favorables à l'intégration de GayLib à l'UDI.
Tous, sauf Jean-Christophe Fromantin, le maire de Neuilly-sur-Seine, qui a pris la tête de la contestation du projet de loi au sein du groupe parlementaire UDI :

"Un parti politique, ce n'est pas un agrégat de sous-groupes. Qu’il y ait des mouvements en dehors des partis, qui aient des opinions, c’est une chose.
Mais on ne peut pas créer un projet commun si c’est un agrégat de différentes options, de différents lobbies, de différents intérêts."

14 réflexions au sujet de « JC Fromantin pourra-t-il empêcher le rapprochement de GayLib et de l'UDI ? »

  1. G

    Le problème de ces groupes de pression c’est qu’ils ne s’intéressent qu’à leur petite communauté, oubliant que les intérêts d’une nation sont au-dessus des petites affaires de boutique.
    Je pense qu’après avoir fichu le souk à l’UMP, ils vont le mettre à l’UDI. On va assister très certainement à une cassure del’UDI (Boorlo / Fromantin), cassure qui fera le jeu de Hollande pour l’adoption au Congrès en faveur du vote des immigrés.

  2. Clovis

    L’avidité pour le pouvoir est une passion qui conduit ceux qui en souffrent à toutes les compromissions. Pourtant le pouvoir est une chimère. Deuxièmement vouloir continuelleent constituer des groupes politiques est une aberration découlant d’un système politique éculé mais toujours en vigueur. Troisièmement la réaction du peuple de France le 13 Janvier, en ce moment avec la pétition CESE, et, espérons-le le 24 Mars se fait en dehors de tout groupe politique. Mes remarques ne servent strictement à rien, mais elles pourraient peut-être faire réfléchir les UDI and Co si elles en sont encore capables. Merci à Monsieur Fromantin de montrer qu’on peut encore se comporter, dans le domaine politique, en homme responsable

  3. Exupéry

    De toute façon rien à espérer de ce côté là. Borloo a été mis à flot en tant que chaloupe de sauvetage bâbord (je veux dire à gauche) du navire de sarkosysme commençant à sombrer…
    Borloo est un radical et comme tel allergique au catholicisme.

  4. jejomau

    Jean-Louis Boorlo n’aura pas la mairie de Paris parce que les électeurs de DROITE ont réellement fait pression sur leur parti (UMP) à travers ce projet qu’ils vomissent. Boorlo n’a plus rien.
    S’il insiste encore avec Gaylib, il faut le sanctionner dans sa ville comme Yves Jego et quelques autres .
    Y en a marre de ces pédés regroupés en associations. Personne ne leur interdit d’exister mais pourquoi se regrouper en association et revendiquer je ne sais quoi ?
    J’invite certains à créer une association d’hétérosexuels exerçant également des pressions au sein de ces partis..

  5. xenophon

    Mais que donc est venu faire dans cette galère M.Fromantin qui apparaissait comme un recours crédible dans sa vie privée comme dans sa vie professionnelle comme dans la façon brillante dont il avait conquis Neuilly?
    Serait-ce parce qu’il a besoin d’un socle pour ses prochaines ambitions?
    Dans ce cas il s’est fourvoyé dans un nid de francs maçons et de transfuges d’une u.m.p à bout de souffle… qui voudrait comme dans le bon vieux temps jouait les roues de secours!

  6. broke

    Il y a quelque chose d’un peu étrange : il n’y a pas du tout de “donnant-donnant” dans ce rapprochement UDI-Gaylib (contrairement à ce que suggère la formulation de l’article), puisque c’est l’UDI qui devrait en tout se plier aux injonctions de Gaylib… (“l’association [Gaylib] demande (…) Parallèlement l’UDI doit s’engager (…) )

  7. CNIP 92

    Et si le CNIP qui a rejoint l’UDI, en resortait, avec M. Fromentin dans ses bagages, pour redevenir un CNIP vraiment indépendant … sans doute récupèreraient-ils aussi des déçus de l’UMP (et notamment ceux qui seront éceurés en constatant que Fillon va s’abstenir mardi au lieu de voter contre !). Enfin, le CNIP redeviendrait attractif et grossirait … non ?

Laisser un commentaire