« J’ai vendu l’appartement que m’a laissé ma mère pour faire mon fils. »

26 500 euros pour concevoir un enfant par GPA en Inde. C'est illégal, mais grâce à la circulaire de Mme Taubira, c'est comme si c'était légal. Personne n'est poursuivi et l'enfant devient français.

Il ne reste plus qu'à légaliser la location d'utérus et les personnes homosexuelles pourront acheter la conception d'un enfant sans se compliquer la vie à l'autre bout du monde.

8 réflexions au sujet de « « J’ai vendu l’appartement que m’a laissé ma mère pour faire mon fils. » »

  1. esprit libre

    La marchandisation de l’enfant et de la femme, stade suprême du socialisme ?
    Christiane Taubira, l’ogresse, voudrait entrer dans l’Histoire comme celle qui permet les réseaux de traite de femmes porteuses qu’elle ne s’y prendrait pas autrement !

  2. John Fox

    A part ça, les tenants de la GPA nous assurent qu’il n’y aura pas de “vente d’enfants”, que la question financière est un détail; que le plus important, c’est d’aider une femme enceinte dans le besoin pour accueillir un enfant… IGNOBLE.

  3. MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

    Un sale môme capricieux dilapide son héritage pour s’acheter un petit animal humain de compagnie. En grandissant l’animal va le mordre ! Voilà où mène la connerie et son corollaire la prétention : à la ruine !
    Ce caprice stupide ne mérite aucun autre commentaire que : une fessée cul nu devant tout le monde et envoi sur le front de l’inutile capricieux, en espérant qu’il s’y fasse tuer.

  4. Nabulione

    La grossesse pour autrui n’est pas autre chose qu’une forme d’esclavage. Une femme pauvre va “prêter son utérus” pour un enfant qui lui sera arraché moyennant finance.
    C’est donc bien d’un crime contre l’Humanité qu’il s’agit. Il conviendrait d’attraire les responsables de ces atrocités et leurs apologistes (comme le sieur Berger), devant les tribunaux idoines…

Laisser un commentaire