" j'ai été traité comme un terroriste, alors que c’est nous qui avons été agressés !"

Extrait du témoignage de l'un de ceux qui ont repoussé les Femen le 18 novembre :

"Le mercredi 28 novembre à 6 heures
précise, j'ai été réveillé par les forces de l'ordre (le SIT plus
précisément) qui m'ont menotté dans mon lit, une arme à feu braquée sur
ma tempe
. J'ai ensuite fait 48 heures de garde à vue et 15 heures de
dépôt
(une sorte de prison sous le tribunal de Paris) et je suis
désormais sous contrôle judiciaire avec interdiction de sortir du
territoire Français, et l'obligation de pointer tous les 15 jours au
commissariat de ma ville, tant que le jugement ne sera pas rendu. J'ai
un travail, je n'avais pas de casier judiciaire, j'ai été traité comme
un terroriste, alors que c’est nous qui avons été agressés ! Il y a eu 4
autres interpellés ce même jour… […) La police a expliqué notre « arrestation musclée » comme étant liée à des ordres venant « d'en haut
» car cette affaire était devenue trop médiatique
."

24 réflexions au sujet de « " j'ai été traité comme un terroriste, alors que c’est nous qui avons été agressés !" »

  1. Avoc

    Une police aux ordres, une justice aux ordres, des médias aux ordres, des citoyens privés de parole et de moyens d’expression que l’on met au pilori …
    Tiens, tiens, cela me rappelle un type de régime …
    Totalitaire, vous avez dit totalitaire ?

  2. PK

    Encore un haut fait à mettre aux œuvres de la milice du gouvernement…
    Il est sûr qu’il est hautement valorisant pour sa sécurité personnelle d’aller sortir un péquin lambda non dangereux déguisé en polichinelle version robocop plutôt que d’aller « tâter » du jeune dans la rue ou des gros-bras sur un braquage…
    Chacun son métier… et ses choix.

  3. Jef

    Il y a bien un terroriste, dans l’histoire, c’est le nommé Manuel Valls, qui a annoncé son intention de profiter de son poste de ministre de l’intérieur pour lancer une nouvelle vague de persécutions anti-chrétiennes, et qui, visiblement, s’y emploie déjà.
    Vous savez, Manuel Valls, les régimes totalitaires finissent toujours par s’écrouler.
    Votre dictature maçonnique disparaîtra elle aussi, et peut-être beaucoup plus vite que vous ne l’imaginez ! (Qui aurait imaginé la chute si rapide du mur de Berlin ?)
    Jusqu’ici, l’Église catholique a survécu à tous ses persécuteurs, si puissants qu’ils fussent.
    A bon entendeur, salut !…

  4. Philippe

    Pouvez-vous me rappeler les caractéristiques d’une dictature ?
    Voilà ce que l’on peut lire sur Wikipedia.fr :
    Dictionnaire culturel (Le Robert) : une dictature est une « concentration de tous les pouvoirs entre les mains d’un individu, d’une assemblée, d’un parti ; organisation politique caractérisée par cette concentration de pouvoirs ».
    Montesquieu, dans son ouvrage De l’esprit des lois, propose une typologie fondée sur les gouvernés : le despotisme est alors un gouvernement qui ne respecte pas les libertés des individus et dont le principe est la crainte.

  5. yorgos

    Si les faits sont avérés cela relève du terrorisme en effet – et le terrorisme d’Etat on a déjà donné.
    Pour autant je m’étonne que la police obéisse si facilement à de tels ordres – fussent-ils “d’en haut” !

  6. Pierrot

    A diffuser largement. Il n’y a que par la communication de ce genre de méthodes aux masses désinformées que nous pouvons espérer mettre la pression sur le gouvernement. La foule regarde les infos, sans se poser de questions. Si on lui montre l’envers du décor, ça va la remuer. Il y a de quoi, en lisant de telles choses…

  7. jewdocha

    Ce qui confirme ce que je pense et je ne suis pas le seul: il ne faut pas plaindre les policiers ou gendarmes de ceux qui ne les respectent pas et qui à l’occasion se “conduisent mal” à leur égard. Les forces de l’ordre sont à la botte du pouvoir et il y a lieu de les ranger dans le camps de nos ennemis. Sauf exceptions bien entendu.

  8. jpr

    La police est très musclée quand elle veut.
    Les militants d’Act’up, qui avaient investi Notre-Dame et molesté Mgr Jacquin, n’ont jamais été inquiétés. Pas plus que les hystériques Femen. Il n’y a que les victimes qui ont droit aux traitements musclés. Les autres, complices du nouvel ordre mondial, ne risquent rien.

  9. dissident

    tout a fait d accord la police obeit au pouvoir, la plupart des flics sont des soupards ils votent pour des syndicats de gauche votent tres peu pour la droite nationale collaborent tres fort en fait a la decadence de notre pays

  10. Benoît

    Ce récit semble être un faux, tiré des livres de Soljénitsine. Ce sont des méthodes du KGB voyons !
    Ah pardonnez-moi, j’avais oublié que les communistes et leurs alliés étaient au pouvoir en France.
    L’histoire jugera très sévèrement ce genre de comportements, lorsque la Vérité éclatera au grand jour !

  11. Gisèle

    Les femens sont payées par le lobby homosexuel puissant du monde de l ‘industrie du luxe , de l’art moderne , du spectacle et de la politique . Puissant par l’argent …et pas du tout humilié , abattu , rejeté etc comme ils le prétendent . Ils sont structurés,armés et violents , bien plus dangereux que les Musulmans . Les saccages d’églises .. c’est eux ! Ils haïssent Dieu et la religion , les Catholiques sont leurs cibles à abattre . Ils retournent les rôles et font croire à la population que les méchants sont les cathos – fachos .

  12. trahoir

    Comme je l’ai dit içi depuis des années, la sélection chez les forces de l’ordre est faussée : il s’agit de test de soumission au pouvoir et non pas de sélection au devoir.
    Et pour aller plus loin on peut supposer que cela arrange aussi le FN etc….
    Imaginez qu’un policier molesté par des jeunes soit dénoncé par des relations d’écoles ou de jeunesse comme militant FN ! Panique au parti et au ministère !
    Les forces de l’ordre sont donc choisies dans le tout venant de l’échec scolaire afin d’être de plus manipulables à la pression financière.
    Il est notable que JAMAIS un policier en retraite ne prenne la peine d’expliquer les manipulations anti droite nationale / catholique faites par l’Etat. Par exemple dans le cadre de l’infiltré de Bordeaux ou l’affaire des Femen contre Civitas, la police était non seulement au courant voire instigatrice.
    Les policiers ont notamment dit des choses scandaleuses dans l’affaire de la tuerie de Nantes, insinuant que la mère agée de 80 ans était au courant car “tout les membres de la famille donnent la même version” !
    Par contre, avec les UMPS sélectionnés la police créée in fine des électeurs FN, magie de la réalité après 15 ou 20 ans d’insulte et de violence subies de la part de racailles jamais punies. Ces UMPS gauchos paumés finissent par faire de très bons frontistes.
    Et c’est donc pour cela qu’il ne faut ni les plaindre ni les aider mais laisser le temps faire son oeuvre.

  13. chouan 12

    en 68, les con bandit et consorts disait CRS SS, mais ce qui était faux à l’époque, le devient aujourd’hui, les flics n’ont plus de morale pour certains et par conséquent n’ont même plus de cervelles et on leur dit ça et ils font ça, nous sommes tombés bien bas

Laisser un commentaire