Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

“J’ai changé d’avis sur l’avortement”

Témoignage d'un couple qui a vécu un avortement. Au lieu d'être une solution à un problème, l'avortement a ajouté un nouveau problème.

En parlant de ce problème, ils ont remarqué que de nombreux couples en souffrent. Le syndrome post-avortement est bien réel.

Ils veulent qu'on parle de ce qui se passe après l'avortement, de ses conséquences : il faut creuser cet abcès.

Pour les femmes en détresse, c'est ici qu'elles seront écoutées.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Beau témoignage!
    Les pro-mort ne parlent pas des conséquences de l’avortement. On a un exemple ici de ce qu’une décision aussi grave peut entraîner dans un couple.
    L’avortement est néfaste pour l’enfant, pour le couple et pour la société (on tue la relève!). C’est un crime contre l’humanité!

  2. Peut-être le plus beau témoignage que j’ai jamais vu, avec, pour la première fois, l’intervention d’un de ces papas dont la présence manque cruellement dans le débat.

  3. Magnifique témoignage! Je connais un homme qui, ayant appris que sa mère avait subi plusieurs avortements, se demandait pourquoi lui en avait réchapper.

  4. On retrouve un problème très français (bien qu’ici il s’agisse de Suisses) : l’absence totale d’informations sur certains sujets, dans un pays qui se vante d’avoir inventé les droits de l’homme et la liberté d’expression.
    Il y un lien vers Zemmour sur la page de ce magnifique témoignage.
    Le lutin Zemmour la tête dans le pâté à sept heures du matin, cela vaut déjà le coup d’oeil ! Mais sa réflexion sur un autre plan est aussi intéressante.
    Je me demande jusqu’où il va pouvoir aller à défier ainsi les puissants, même si il évite quand même de pousser le bouchon trop loin. D’un autre côté, si RTL, qui n’est pas une oeuvre de charité, l’emploi, c’est qu’il y a un public assez important pour l’écouter, un public encore prêt à réfléchir. Et ça, c’est rassurant, comme le fait de savoir que beaucoup de gens commencent à remettre en cause le dogme de l’avortement “banal”.
    La liberté de la femme fut surtout de permettre l’égoïsme et l’irresponsabilité des hommes. Et une société d’irresponsables ne va jamais très loin

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services