Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Jacques Vendroux a écrit à la femme de Jean-Pierre Adams, footballeur dans le coma depuis 37 ans

Jacques Vendroux a écrit à la femme de Jean-Pierre Adams, footballeur dans le coma depuis 37 ans

Jacques Vendroux est le patron du service des sports de Radio France. Il est LA voix du football en France. Le Point publie cette lettre émouvante :

Ma chère Bernadette,

Au milieu des remugles de l’affaire Vincent Lambert, j’ai trouvé le besoin de t’écrire. Cela fait 37 ans. Trente-sept ans que Jean-Pierre Adams, ton Jean-Pierre, est dans le coma après une erreur d’anesthésie lors d’une bénigne opération du genou. Aujourd’hui, il a 71 ans. Il entend, il sursaute quand il y a un bruit soudain, il comprend peut-être, mais il ne peut plus parler. Mais je sais que tu essayes toujours de positiver.

Jean-Pierre est dans un état végétatif, mais il respire naturellement. Je sais que des gens sont venus le voir dans sa chambre, persuadés qu’il était branché ou qu’il y avait une machine cachée sous le matelas, mais il n’en est rien. Tu lui donnes ses repas toi-même, il déglutit encore.

Bernadette, tu es pour moi une héroïne : tu as pris ton mari avec toi, chez toi. C’est toujours avec beaucoup de respect que tu prends soin de lui. Tu ne dis jamais que tu t’occupes de lui, mais que tu travailles pour ton Jean-Pierre.

Les enfants et les petits-enfants viennent le voir. Laurent et Frédéric, vos deux fils, sont le portrait craché de leur père. Noah, votre petit-fils, partage aussi la passion de Jean-Pierre pour le football. Attaquant, il vient régulièrement lui raconter ses buts. Là, on voit bien qu’il entend, qu’il écoute. Marius Trésor, qui jouait avec lui en équipe de France – on les appelait « la garde noire » – est encore très présent pour lui.

Je sais que l’affaire Vincent Lambert te rappelle des souvenirs épouvantables, toi qui es contre l’euthanasie. Je sais que tu souffres de voir ton mari prisonnier de son silence, que tu es toujours très amoureuse et que les moments sont difficiles à vivre, mais je suis avec toi. »

Voir aussi ce témoignage.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. Merci pour ce beau témoignage. L’amour d’un époux, d’une épouse, peut sauver une vie…

  2. Ce matin dans l’émission les grandes gueules un homme a également témoigné: son épouse dans le coma puis en état végétatif pendant 10 ans, avec leurs 4 enfants en bas âge, leur aînée choquée par le fait que quelqu’un puisse décider de la mort d’autrui (les enfants ont écouté des émissions sur Vincent Lambert), son épouse est morte naturellement de maladie (infection pulmonaire), leurs familles étaient unies autour de son épouse malade.
    Très beau témoignage qui semble avoir un peu embarrassé les présentateurs de l’émission car cet homme a rappelé que Vincent n’est pas en fin de vie (il a aussi dit que sa femme avait été examinée par les mêmes spécialistes que ceux qui ont examinés Vincent).

  3. C’est certain que pour tous ceux qui ont un proche handicapé, l’affaire Vincent Lambert a certainement été très très choquante et traumatisante.

  4. Ce qui permettra au Bien de triompher, c’est l’action des gens de bien.

    (Citation d’Edmund Burke prise à l’envers : “Ce qui permet au Mal de triompher, c’est l’inaction des gens de bien.”)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services