Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Jacques Chirac est de retour

et il s'appelle Nicolas Sarkozy :

"Où est passée la "rupture" ? Il a fallu reculer face aux lycéens ; les emplois aidés pour endiguer le chômage sont de retour ; une volonté d'alliance avec la Russie est mise en avant… Lors des voeux aux Français, le 31 décembre 2008, Nicolas Sarkozy a annoncé un "monde nouveau". N'est-il pas en train de retourner vers le monde ancien de son prédécesseur, Jacques Chirac ? Transformé en gestionnaire de crise permanent, le chef de l'Etat n'a-t-il pas abandonné cette rupture qu'il ne cessait d'invoquer et qui avait fortement contribué à son succès ?"

MJ

Partager cet article

10 commentaires

  1. En quoi la rupture (d’avec quoi d’ailleurs ?) est-elle souhaitable ? Pour la France, un rapprochement avec la Russie, reprenant en cela sa position ancestrale, est une très bonne nouvelle.
    Mon commentaire n’a rien d’un compliment pour Sarkozy qui ne fait rien de lui-même, ni par conviction.

  2. Je ne saisis pas le lien entre rupture et absence de rupture et la Russie ?

  3. à BBS :
    Sous Jacques Chirac l’axe Paris/Moscou était un axe solide.
    Avec Sarko l’agité, il y a un ballet constant d’hésitations :
    2007 : Amérique chérie, Russie honnie (Sarkozy avait tout de même dit qu’il ne serrerait JAMAIS la main de Poutine)
    2009 : ESSAI de rapprochement avec la Russie

  4. Si je suis d’ordinaire assez d’accord avec vos analyses, en ce qui concerne la reculade devant les lycéens, je m’en réjouis : Cette réforme est une catastrophe ! Bien-sûr, je regrette la manière dont la rue et les jeunes s’emparent de l’opportunité pour sécher les cours et mettre des grandes villes dans l’anarchie, mais pour le résultat, j’espère que le recul de cette réforme est le début de son abandon… De toute façon, je ne suis pas naïve, la réforme aurait été bonne que les syndicats de gauche auraient quand même jeté les lycéens dans la rue ;D)

  5. Comme dirait Charles Pasqua et Chirac “Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent”
    Et oui, tous ceux qui ont voté pour Sarkozy, en espérant qu’il allait améliorer quoi que ce soit se sont fait avoir, une nouvelle fois, car il n’y avait aucune réforme dans son programme. Et il a fait tout ce qu’il avait prévu, essentiellement toutes sortes des lois antichrétiennes et antifrançaises qui s’attaquent aux libertés élémentaires.
    ET CE N’EST FINI ! Attendez-vous à une aggravation à brèves échéances.
    Donc tout est logique !

  6. @ Belin Y.
    ”L’alliance ancestrale” avec la Russie : c’est très relatif, et en grande partie un mythe ou une illusion tragique. Les cosaques campèrent sur les Champs Elysées en 1815, et Napoléon III fit la guerre à la Russie, avec le Maréchal Duc de Magenta.
    Cette alliance exista en début du XXème siècle, et l’Empire Russe par le sacrifice de ses armées, soulagea en effet l’armée française face à l’Allemagne. Puis ce fut Lénine et Staline, allié d’Hitler pour dépecer la Pologne. En 1945, l’épuration du PC stalinien massacra des milleirs de français de droite innocents de tous crimes et collaboration.
    Sous la IVème la Russie soutint le communisme vietnamien puis le FLN contre l’armée française.
    Quant à la politique pro russe de la Vème république ce fut avant tout une aide au communisme, par un anti américanisme facile, puisque nous bénéficions en même temps de la protection de l’OTAN……..Ce fut aussi une trahison du combat anti communiste de l’armée vietnamienne et de l’américaine face au communisme soutenu par l’URSS.
    Aujourd’hui, on voit la Russie tenter de mettre l’Ukraine à genoux par GASPROM interposée, entreprise dirigée par le frère….. du président Medvedev. Et surtout faire en sorte d’empêcher la construction du gazoduc qui doit relier le Moyen Orient à l’Europe, pour imposer le sien, passant par la Baltique, et nous rendre totalement dépendants de son gaz.
    La Russie poutinienne a gardé des vues impérialistes sur l’Europe de l’Ouest.
    Il faut garder cela à l’esprit. Poutine n’est pas Nicolas II : il vient d’ailleurs de prendre des mesures administratives graves contre l’Association russe MEMORIAL, qui défend la mémoire des victimes du Goulag.

  7. “Quant à la politique pro russe de la Vème république ce fut avant tout une aide au communisme, par un anti américanisme facile, puisque nous bénéficions en même temps de la protection de l’OTAN……..Ce fut aussi une trahison du combat anti communiste de l’armée vietnamienne et de l’américaine face au communisme soutenu par l’URSS”
    Pascal G. est atlantiste et ne s’en cache pas.C’est son droit. Maintenant, il faut arrêter de délirer. Jamais De Gaulle n’a aidé le communisme en quoi que ce soit. Et les Américains n’ont pas eu besoin de la France pour se faire éjecter du Viet-Nam (ils voulaient vraiment gagner cette guerre?).L’impérialisme états-unien a par contre toujours favorisé le développement du communisme. Regardez un peu ce qui se passe depuis un siècle en Amérique latine. Cuba est devenue communiste suite au rejet massif des gouvernements pro-états-uniens corrompus. Et quand il se sont opposés à la gauche latino-américaine(en Argentine, Chili, Paraguay,etc) ce fut toujours avec des dictatures militaires sanguinaires qui ne valaient pas mieux que n’importe quel régime communiste.
    “Aujourd’hui, on voit la Russie tenter de mettre l’Ukraine à genoux par GASPROM interposée, entreprise dirigée par le frère….. du président Medvedev”
    Et alors? Elle n’était pas financée par les néo-conservateurs états-uniens la Révolution orange ukrainienne ? Il faudrait peut-être que les Géorgiens, Ukrainiens puissent cracher à la figure des Russes et les défier en permanence sans que ceux-ci réagissent ? Mais les Russes ne sont pas des Français habitués depuis 1940 à la vassalisation et à la soumission permanente devant à la puissance impériale du moment.
    “Et surtout faire en sorte d’empêcher la construction du gazoduc qui doit relier le Moyen Orient à l’Europe, pour imposer le sien, passant par la Baltique, et nous rendre totalement dépendants de son gaz.”
    Vous préférez dépendre du gaz algérien ? Ou séoudien ? Il est vrai que ces derniers sont de très fidèles alliés de Washington !

  8. @ vapincum
    Cher ami, je ne suis pas atlantiste, parce que l’Otan nous a fait croire que nous pourrions ne pas avoir à assurer la charge de forces armées autonomes en cas de besoin, illusion renforcée par le ”tout bombe atomique” de la période gaulliste. Nous en mesurons maintenant les limites. Ceci posé, l’URSS a été durant la guerre froide un danger réel, pointant ses missiles sur nous, et les Américains nous assuraient leur protection théorique (nous n’avons pas eu heureusement à le vérifier) en étant présents en RFA.
    Mais il y a un fait massif : le gaz est extra européen. Nous devons donc l’importer.
    De Gaulle a donné celui du Sahara au FLN, par les accords d’Evian, et l’Algérie a établi depuis des accords d’harmonisation tarifaire de son gaz avec les tarifs des compagnies russes : ce sont deux fournisseurs très importants pour nous.
    Aussi est-il intelligent de diversifier nos sources : en acheter aux Russes, et aux Algériens, parce leur frontière est aux frontières de l’Europe, mais aussi garder la possibilité de pouvoir en acheter ailleurs. Le projet de gazoduc Nabucco est une possibilité, sachant qu’il s’agira de gaz iranien : la géographie et la géologie sont impitoyables…..
    Je ne partage pas votre analyse des régimes sud américains anti communistes de droite : le Chili de Pinochet a été une réussite, comme la Colombie actuelle. Et le régime cubain de Battista pré-castriste n’était pas l’enfer qu’on décrit aujourd’hui. Il faut éviter de reprendre les arguments de la gauche communiste, même quand on est systématiquement anti américain.
    Je ne vois pas en quoi les peuples qui ont subi une occupation, mais surtout une tentative d’anéantissement de leurs cultures nationales et de leurs racines religieuses ancestrales (catholicisme ukrainien déjà combattu sous les tsars, et interdit sous le communisme) ne seraient pas heureux d’être libres. Vous avez raison de penser que cela agace les Russes : mais si Poutine, après la fin du communisme, avait proposé une union harmonieuse et respectueuse de leurs identités à ces peuples, ils seraient sans doute demeurés dans la zone d’influence russe : il existe un racisme ”grand-russe” qui vaut largement le mépris allemand du Reich envers les peuples voisins. Le mépris entraîne le rejet : ce mépris a fait que les ukrainiens libérés du communisme par les allemands, se sont retournés contre eux, et leurs maquis ont contribué à la défaite de l’Allemagne.

  9. Cher Pascal Gannat,
    Je suis heureux de savoir que vous n’êtes pas atlantiste.Je suis d’accord avec vous pour constater que l’Otan été néfaste pour des Européens trop contents de se reposer sur les USA.Parler de “tout bombe atomique” pour désigner la politique gaulliste est exagéré. Notre armement conventionnel (AMX 30, Mirage F1)n’a jamis été négligé durant la période gaulliste. Au contraire !
    Sur les “dictatures de droite” d’Amérique du Sud, vous parlez de réussite. Le Chili du général franc-maçon Pinochet s’inspirait pourtant davantage des néo-libéraux de l’école de Chicago que de la Doctrine sociale de l’Eglise. Sans elle, je doute qu’il puisse exister une réponse efficace aux problèmes socio-économiques et que l’on sorte un jour de l’alternative infernale “libéraux/communistes”.
    Quant à Batista, ce n’est pas de la propagande castriste que de dire que son pays s’était transformé en gigantesque lupanar et salle de jeu pour nord-américains fortunés.Un vrai paradis pour la mafia états-unienne (je veux dire juive et sicilienne !).
    Le complexe de supériorité des Russes existe bien, comme pour tout peuple fier de son passé ,de son identité et qui dispose des moyens économiques et militaires pour se faire entendre sur la scène internationale. Raison de plus pour ne pas les provoquer stupidement comme a pu le faire la Géorgie de Saakashvili l’été dernier. De plus, la Russie en une chance pour toute l’Europe à l’heure où les ressources énergétiques vont commencer à manquer. Il est dans notre intérêt d’avoir de bonnes relations avec nos puissants voisins de l’Est européen sans entrer dans leurs conflits inter-étatiques voire internes .La vie politique ukrainienne repose sur l’opposition des forces pro-russes (bleus) et anti-russes (oranges). Quel intérêt aurions-nous à nous en mêler en prenant parti pour les uns contre les autres ? Sommes-nous russes, ukrainiens ou français ?

  10. @ VAPINCUM
    Le néo libéralisme de Chicago ne contredit pas la DSE : il prône la responsabilité des citoyens et de la société et une diminution du rôle de l’Etat, ce qui dans le cas du Chili post Allende, était plus que nécessaire. Et ce fut une immense réussite.
    Pour CUBA, à part La HAvane, l’immoralité y était certainement moins grande que maintenant : La HAVANE et les zones balnéaires sont un lieu de prostitution pour les touristes occidentaux. Quant à la mafia, est-ce que le PC cubain et l’armée qui tient le régime ne sont pas pires que la mafia juive ou sicilienne new-yorkaise ? Celle-ci peut être chassé, tandis que le communisme affame, tue et dure.
    Pour ce qui est de la Russie, c’est un peuple ancien, avec lequel nous avons des liens naturels de peuples chrétiens. Mais son gouvernement conserve des méthodes communistes et sa société y est peu libre. Les USA ont un grand avantage : ils dominent le monde, particulièrement par la faute du repli européen, et la perte de l’esprit patriotique qui en est la cause, et font souvent des erreurs, mais pour nous européens, ils ne sont pas à nos frontières.
    De bonnes relations et des échanges commerciaux normaux avec la Russie n’impliquent pas nécessairement des liens privilégiés : la Russie tente actuellement de faire du gaz une arme politique, et donc diversifier nos approvisionnements est prudent. http://www.diploweb.com/forum/verluise06113.htm
    La sécurité en politique extérieure est souvent autant dans l’équilibre vis à vis des autres puissances que dans l’affirmation de soi : les deux nous manquent.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique