J-5 : la proportion d’indécis augmente mais le Brexit reste en tête

Les électeurs britanniques semblent ne pas être sensibles à la propagande des médias exploitant l'assassinat de la députée Joe Cox par un déséquilibré :

"On aurait pu penser que l'assassinat du député travailliste Jo Cox, qui était contre le Brexit, aurait détourné les électeurs britanniques de leur volonté de sortir de l'Union Européenne. Et ce d'autant plus que l'assassin de Jo Cox était un partisan farouche de la sortie.

Cependant, c'est à peu près l'inverse qui s'est produit.  Deux sondages de Qriously sur les intentions de vote montrent que c'est le camp du Remain (pour rester dans l'U.E.) qui souffre en fait de l'événement.  Alors qu'entre le 13 et le 16 juin, 39,7% des Anglais s'opposaient à la sortie, ils ne sont plus que 32,4 au lendemain de l'assassinat de Jo Cox, le 17 juin.

A contrario, le camp pro-Brexit, qui caracolait en tête à 51,7% jusqu'au 16 n'a perdu que 0.2% le 17

En fait, le grand gagnant est le camp des indécis, qui passe de 8% à 16%, les électeurs anti-Brexit étant certainement plus perturbés que les pro-Brexit par la mort du député Cox, au point de remettre en cause leur votes. Et les partisans de la sortie ont donc bien résisté à la tentation de faire le lien entre l'assassinat et leur cause."

  1-800x236

En revanche, ceux qui ont fait leur choix envisagent de moins en moins de changer d'avis.

2-800x292

L'article en anglais ici.

Commentaires (1)

Un fait semblable s'est produit en Suède mais, malgré tout, les Suédois ont voté pout le départ de leur pays. Ils s'en trouvent bien maintenant. Aucune des catastrophes prédites n'est advenue.

Rédigé par : Jean Theis | 18 juin 2016 17:49:04
____________________________________

Laisser un commentaire