Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

IVG.net interpelle le gouvernement sur l’IVG médicamenteuse

Lettre adressée à M. Vanneste au sujet de l'IVG médicamenteuse afin d'interpeller le Gouverment :

"Nous avons créé,  il y a dix huit mois, avec des jeunes femmes de différents horizons, un centre d'écoute téléphonique pour aider les femmes enceinte en "détresse"  à choisir la vie. Ce site www.ivg.net  a un  certain succès aujourd'hui car nous sommes passés, il y quelques  jours de la sixième  à la deuxième place avec plus de 5.000 visiteurs par jour sur la recherche dans google du mot clé "IVG".  Les écoutantes, grâce à notre position sur internet, reçoivent entre 8 et 12 appels par jour ! 

Dans le but d'enrichir notre site, nous avons fait des recherches sur les conséquences sur la santé de l'IVG médicamenteuse qui représente aujourd'hui plus de la moitié des IVG en France. 

Nous avons eu la surprise de constater un étonnant silence de l'AFSSAPS sur les dangers de  cette méthode pour la santé de la mère (si on ne parle que d'elle…) . L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) , faut-il le rappeler,  est l'établissement public de l'Etat placé sous tutelle du Ministère de la Santé en charge de collecter « les incidents et effets indésirables mettant en cause un produit de santé ». Or, curieusement,  on ne retrouve que 4 articles qui traitent de la Mifégyne (RU 486) dont le dernier date de 2007. Par contre, nous trouvons 36 articles sur le Paracétamol, plus 277 articles sur les produits cosmétiques et 6.456 documents sur la Grippe A ! Un seul article parle de "plusieurs cas mortels" pour l'ivg médicamenteuse sans beaucoup de détails …

Nous avons détaillé, dans l'article en lien, ce que nous considérons comme un "scandale sanitaire". Peut-être, pourriez-vous, en qualité de parlementaire, poser une question écrite au Ministre de la Santé à ce sujet ?"

Partager cet article

5 commentaires

  1. Premier rapport de l’afssaps :
    4.2. Profil de securité
    Les effets indésirables les plus fréquents ont été des métrorragies et des infections pelviennes. Les crampes
    abdominales et les contractions utérines, les nausées, les vomissements et les diarrhées, fréquemment
    observés dans l’IVG médicamenteuse, sont principalement attribués aux analogues de prostaglandines. Au
    total, d’après les données issues des études de la méta-analyse, la sécurité d’emploi n’est pas
    significativement différente lorsqu’une dose de 200 mg de mifépristone est utilisée en comparaison avec une
    dose de 600 mg.
    4.3 Autres données de sécurité
    Pendant la procédure d’arbitrage, une information concernant la survenue d’un effet indésirable grave a été
    diffusée par la Food and Drug Administration. Sept cas mortels de choc septique dus à Clostridium sordellii
    ont été rapportés aux États-Unis et au Canada, lors de l’utilisation de 200 mg de mifépristone par voie orale,
    suivie de l’administration de 800 μg de misoprostol par voie vaginale. Cette dose et cette voie
    d’administration du misoprostol ne sont pas celles validées dans l’AMM européenne. Cependant, compte tenu de la gravité de cet événement, la possibilité de survenue de cet effet indésirable grave mais rare a été
    ajoutée dans la rubrique 4.8 Effets indésirables du RCP.
    Concernant le Clostridium sordellii au §4.3, il n’existe pas de doc en français sur internet. Seul un article Wikipedia en anglais explique de quoi il s’agit : c’est une réaction à une infection vaginale telle que … les saignements ou métrorragies, que le § 4.2 donne comme effet indésirable !

  2. Concernant l’efficacité de du RU486, d’après le même document (premier de la liste de l’Afssaps), pour 220 000 IVG, si la moitié sont médicamenteuses, il y a 6 600 échecs de la pilule du lendemain !
    Que deviennent ces 6600 enfants et 6600 femmes après un tel traitement ?

  3. pertinente et assurément courageuse initiative.
    Nous attendons la réponse.

  4. C’est 500 visites par jour et pas 5000 !
    Merci

  5. Je suis allé sur le site IVG.net et ce site me laisse perplexe car leur volonté est, je crois, que l’on indique sur la notice de l’IVG, comme n’importe quel autre médicament, les effets indésirables. Je n’ai pas vu de considération sur l’enfant dans le ventre. Je resterais prudent.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services