Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

“Itinérance interreligieuse” pour une école catholique

Lu dans Islam Confidentiel :

"Le centre scolaire Saint-Charles, à Pontarlier dans le Doubs, est un
établissement catholique sous contrat
avec l’État. Dans sa circulaire pour la
rentrée 2013-2014, la directrice du
collège, Florence Marchand, rappelait
qu’il « est sous tutelle de la Congrégation
des Soeurs de Saint-Charles, fondatrice de
l’établissement […] ; ceci signifie que le
Centre scolaire tend à vivre au quotidien
le projet pédagogique de Charles
Demia
». Ce prêtre, oeuvra,
au XVIIe siècle, pour la scolarisation
des enfants pauvres dans un cadre leur
permettant d’acquérir de solides connaissances catholiques.
Le 24 septembre pourtant, emmenés par leur professeur d’histoire-géographie, les élèves des classes de 5e sont allés visiter la
mosquée turque de la ville dans le cadre d’un « programme d’itinérance
interreligieuse ».
Ils ont aussi vu l’église et la synagogue.
« C’est important de connaître plusieurs religions et les lieux où elles
sont pratiquées
» a expliqué la responsable de l’enseignement religieux
de l’école.
Durant une heure et demie, les enfants ont pu poser des questions
à l’imam par l’intermédiaire… d’un traducteur : l’imam,
qui est turc, ne parle pas français
. Le traducteur était le délégué
des parents d’élèves de l’association turque de Pontarlier."

Partager cet article

9 commentaires

  1. Les “idiots utiles” envoient des brebis sans défense dans l’antre du loup, y a t’il eu seulement un débriefing par un prêtre après la visite et le prêche fait à des enfants de classe de 5éme dans la mosquée! Var je doute que ces jeunes enfants soient déjà à même d’appréhender toute la réalité de cette secte et le danger mortel qu’elle représente pour notre société, déjà que , visiblement, ce n’est pas le cas d’adultes qui les encadrent et hélas les “éduquent”!

  2. Je sais que cela ne va plaire forcément ici, mais je ne suis pas hostile du tout à ce genre de chose.
    Peut être pourrait-t-on seulement objecter que c’est un peu tôt en classe de cinquième?…
    Et surtout, que de telles visites doivent nécessairement être assorties de commentaires, voire de véritables conférences préparatoires faites par des gens qui savent de quoi ils parlent…ce qui est apparemment rarement le cas dans ce domaine!
    En effet rien n’est pire que l’ignorance et les jugements à l’emporte pièce qui en découlent et qui sont alors assénés…
    Je ne peux m’empêcher – ce n’est pas si vieux, c’est l’époque de la génération de mes parents – où le protestantisme était diabolisé d’une manière insensée dans les écoles catholiques…
    Aujourd’hui nous vivons le même genre d’atmosphère vis à vis de la religion musulmane où d’ailleurs on amalgame allègrement tout ce qui de près ou de loin semble “porter un turban” (sunnites, chiites, alaouites, ismaéliens, etc. etc.)
    Irait-on, dans le même contexte, mélanger catholiques, arméniens, coptes, syriaques, etc.?…
    A l’inverse dans le judaïsme – pour lequel le pape François a les yeux de Chimène – on a fortement tendance à idéaliser et à imaginer une homogénéité simpliste qui n’existe absolument pas…
    Donner aux enfants l’opportunité de commencer à se poser des questions dans l’espoir qu’ils se poseront un jour les bonnes questions – celles qu’il ne faut surtout pas laisser supposer devoir poser – est-ce une erreur?…Je ne crois pas!

  3. L’en-saignement, dit “catholique” sous contrat, ne fait que s’affaiblir de tant et tant de compromissions.

  4. L’enseignement catholique devrait tout d’abord préparer un examen de connaissance religieuse avec un diplôme fourni par l’université catholique. On peut prendre pour exemple l’université de Cambridge avec son O level et A level (15 ans et 18 ans) !
    Connaître n’implique pas de croire. C’est un fait. Mais il permet d’avoir des bases pour pouvoir juger les autres religions.
    Car qui n’a pas en vacances, envoyé ses enfants visiter une mosquée, un temple bouddhique etc….
    A quand donc la préparation d’un diplôme par tous les élèves sur par exemple les évangiles synoptiques ! Ce diplôme serait très prisé dans les mairies (pour l’entretien des églises,)dans les musées, les bibliothèques, bref tous les domaines artistiques.

  5. @ Saint-Plaix : le problème, c’est qu’il n’y a très probablement pas eu de préparation avant, si ce n’est un premier “matraquage de cerveau” et qu’il n’y aura aucun debriefing.
    N’est-ce pas Socrate qui disait “connais-toi toi-même” ? Ensuite, et seulement ensuite, on va découvrir les autres, et on pourra consolider ses propres convictions en les confrontant à de nouvelles perspectives. On ne met pas la charrue avant les boeufs…
    J’ai une fille en classe de 5ème, dans un collège privé dont l’aumônier m’a avoué qu’il est mieux considéré et a plus de marge de manoeuvre dans le public ! Pour la direction, “l’annonce de l’évangile n’est pas une priorité”.
    L’enseignement privé n’est plus, sauf exception, un lieu de transmission de la foi. Au contraire, il est un lieu de remises en questions tous azimuts, démarche d’autant plus inappropriée qu’elle se fait sans que les jeunes aient reçu de formation auparavant.
    On leur demande de remettre en question les connaissances qu’ils n’ont pas, et pour les aider à choisir on va leur présenter sous le jour le plus favorable possible (ça doit être ça l’objectivité) quitte à accumuler mensonges et tromperies, les autres grandes religions, en particulier l’islam.
    Pour prendre l’exemple de ma fille, elle bénéficie d’un formatage sur l’islam dans le cadre des cours d’histoire, d’histoire des arts, de “culture religieuse” et j’ai bon espoir qu’on arrive aussi à lui en parler dans le cadre des maths !!!
    Résultat : nos 3 derniers enfants sont dans une école hors contrat…

  6. Bravo à l’enseignement catholique !!! Mgr Dagens doit jubiler…

  7. Mon enfant a eu le droit lui à une visite de l’Imam en juin au sein d’une école dans le sud des hauts de seine bien connue (non ce n’est pas sur Antony mais juste plus au nord…sauf qu’il s’agissait de classe de …………..CM1!!!!
    Sans plus d’explications, et surtout sans regard sur les autres religions……..

  8. Si Mgr Dagens jubile, il en est de même pour l’archevêque demissionnaire Mgr Lacrampe de Besançon,(diocèse où se situe Pontarlier)qui s’est déjà affiché avec des imams.Il laisse un diocèse dans un piteux état. Avant de partir il a édité un petit livre ridicule de 50 pages à sa propre gloire pour les dix ans où il a saboté l’église locale.
    On en voit le fruit.

  9. Je sors de soucis terribles avec le directeur d’école (catholique !) de mon fils qui s’est vu refuser d’arborer un sacré-coeur sur son épaule…
    Il a eu du mal que son copain avait le droit d’afficher le T-shirt “I love Tunisie”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]