Israël a besoin du terrorisme

L'analyse d'Hugues Kéraly est sans concession :

H "Il faut lire la charte du Hamas, publiée voici plus de vingt ans, en août 1988 : elle prône explicitement une islamisation radicale de toute la Palestine, la destruction de l’Etat d’Israël et le rejet de toute négociation avec les instances internationales. Peut-on imaginer une seconde que les stratèges et les services secrets israéliens ignoraient les contenus de ce programme lorsqu’ils ont ouvert des autoroutes au Hamas pour diviser l’ennemi, affaiblir le Fatah et discréditer Yasser Arafat ?

Peut-on imaginer qu’Israël n’avait en vue que la sécurité de ses ressortissants lorsqu’il a fait de la bande de Gaza et de son million et demi d’habitants le plus grand “camp de concentration” du monde (l’expression est du cardinal Martino, préfet du Conseil pontifical Justice & Paix [à ne pas confondre avec le terme "camp d'extermination" NDMJ]), avec 90% de chômeurs et de réfugiés, secourus depuis des années par les seuls militants du Hamas ?

G […] Les maîtres du jeu israélien ont besoin du terrorisme pour continuer de confisquer au profit de 5,5 millions de Juifs 80% des ressources et des terres de la Palestine historique. Aux yeux des dix millions de Palestiniens, la boucherie de Gaza a fini en effet de déconsidérer “l’Aurorité Palestinienne” de Mahmoud Abbas, qui passe aujourd’hui pour une marionnette incapable de tirer le moindre avantage de sa collaboration avec l’Occupant. Elle a construit des milliers de vocations supplémentaires à l’attentat et au suicide dans la population palestinienne.
Voilà une bonne garantie pour les années qui viennent qu’une question vieille de soixante ans, la seule question qui compte pour progresser vers la paix, celle du droit des Palestiniens à retrouver un minimum de ressources et de souveraineté nationales sur leur propre terre, ne pourra pas progresser."

MJ

22 réflexions au sujet de « Israël a besoin du terrorisme »

  1. JPO

    C’est quoi la Palestine historique? Partie de l’Empire Byzantin jusqu’à l’occupation Mahométane “bécif“ (par le sabre) en 640.
    Parlez nous plutôt de l’Israel historique et des royaumes de Saûl et de Salomon 1000 ans av JC, qui allait de la Syrie au Negev.
    Supposons maintenant qu’une milice armée prenne le pouvoir en Espagne par un coup d’état, avec pour objectif de détruire la France en refusant toute discussion avec la communauté internationale.
    Supposons que des roquettes et missiles soient tirés sur toute la profondeur du térritoire, Bayonne, Poitiers, Orléans et Dunkerque.
    De quoi voudriez-vous discuter et quelle serait la responsabilité du l’exécutif devant les Français?

  2. Soulié

    M. de Kéraly, la “Palestine historique”, comme vous dites, est la terre des Juifs depuis la promesse faite par Dieu à Abraham il y 3500 ans, non celle des Arabes. Je vous rappelle en outre que beaucoup de ceux qui s’affirment Palestiniens aujourd’hui sont descendants d’Arabes attirés en Palestine entre 1900 et 1936 par la prospérité et le développement économique apportés par les sionistes, et qui n’étaient donc pas véritablement Palestiniens eux-mêmes. Ce fait est souvent ignoré mais cependant bien réel.
    Bref, votre article est partial.

  3. unserehreheistreue

    C’était aussi la thèse d’Alexandre del valle dans son ouvrage “Etat-unis, Islamisme, un complot contre l’Europe” où il affirmait – avec raison – qu’Israël finançait dans les années 90 le Hamas afin de faire capoter les accords signés avec l’OLP. Le but étant bien entendu de ne jamais donner un pouce du terrain promis aux palestiniens sous prétexte de terrorisme. (Depuis l’auteur semble avoir été phagocyté par les sionistes – d’après Ratier).

  4. Monrose

    Tout cela , c’est du billard à 5 bandes qui me rappelle la théorie qui disait que le FN n’avait fleuri que grâce au bon vouloir de Miterrand. Que dans ce gigantesque jeu d’échecs qu’est le Proche Orient, les Etats aient intèrêt, suivant les moments, à pousser un pion contre un autre ( exemple les USA en Afghanistan soutenant les futurs talibans contre les Russes), cela ne change rien au fond du problème, à savoir le combat d’une civilisation occidentale contre un mode de vie oriental. Si demain Israel baisse les bras, Gaza sera transféré dans nos banlieues. Il suffit de voir la manif de Nice du 10 janvier, où les jeunes arborant le drapeau algérien ou palestinien ont caillassé les Mac-Doo qui sont curieusement leur point de rencontres privilégiés, ce qui prouve l’incohérence de leurs actions.

  5. Pascal G.

    @ Monrose
    En accord avec vous. Les errements et les erreurs des USA et des Européens, tant vis à vis d’Israël que des pays arabes et musulmans (on oublie l’erreur de l’abandon du Schah)ne peuvent masquer cette réalité : l’islam doit être contenu dans sa zone géographique actuelle, obtenue par une sanglante conquête de terres et de peuples chrétiens, et contingenté en Europe.
    Sans quoi les Croisades de jadis, les combats des Serbes et des Géorgiens, Lépante, Vienne, et la bataille de Gaza d’aujourd’hui seront d’aimables épisodes par rapport à ce que nous ou nos enfants nous devrons entreprendre et mener pour notre survie.

  6. lm

    Si l’on s’appuie sur l’Ancien Testament (le premier comme on dit depuis Vatican II) on découvre au début du livre de Josué la Terre promise par YAHVE à son peuple.
    Je vous laisse lire le passage dans les tous premiers versets et vous comprendrez l’étendue du probleme au sens géographique du terme.
    Chapitre: I-4 “Depuis le désert et depuis ce Liban jusqu’au grand fleuve,le fleuve d’Euphrate, — tout le pays des Héthéens, — et jusqu’à la grande mer vers le soleil couchant, tout cela sera votre territoire.”

  7. Daquin

    Et si les Français voulaient bien revenir à la France ?
    http://bernard-antony.blogspot.com/
    c’est-à-dire: débrouillez-vous, mais cessez de pourrir un peu plus la politique française en fonction de ça — tant les palestinards et/ou islamistes que les moralogauchisants (partis et assoces) et les henrylévistes ou attalistes
    tout en étant conscient que sur le plan géopolitique, il est impératif d’endiguer l’islam: en France et ailleurs
    Lecture conseillée: http://www.islamisation.fr

  8. cosaque

    Avec ou sans Gaza, la banlieue française n’attend qu’une étincelle pour exploser.
    Ce que nous admirons chez les israeliens c’est ce que nous sommes incapables de faire ds notre propre pays.
    A la différence près que l’Etat d’Israël n’aurait jamais du être créé en 1948.
    La Terre Promise était une volonté de Dieu ds l’Ancien Testament. Mais devient caduque avec le NT. (cf refus du Christ, destruction du temple en 70, diaspora, et une religion d’Abraham qui devient dès lors universelle avec le Christ). La volonté de recréer cet Etat en 1948 était une volonté des hommes, pas de Dieu.
    Et plus prosaïquement, c’était aussi ridicule que si l’on s’amusait à construire une synagogue en pleine cité musulmane aujourd’hui… fine stratégie.

  9. trahoir

    @ Monrose,
    Gaza est DEJA transféré dans nos banlieues. Je vous invite à regarder cette vidéo où l’on voit des militants islamistes hurler “Allah Akbar” et applaudir quand un drapeau palestinien géant est tendu sur les arènes de Nimes (France). On eput y voir plusieurs centaines de femmes voilées et de barbus. C’est aujourd’hui et les mesures “pour la diversité” ne changeront maintenant plus rien à l’expansion d’un islamisme radical et structuré chez nous. Regardez toute la vidéo mais surtout les minutes 6 et 9. Ca se passe de débats et commentaires.
    http://www.dailymotion.com/relevance/search/gaza%252Bnimes/video/x7zwpo_manif-nmes-gaza-10012009-partie-1_news
    Si quelqu’un (comme un officier de réserve cadre supérieur dans une société du CAC et dont le beau frère est commissaire de police) souhaite mettre des messages à mon intention sur le ton “êtes vous bien sûr ?” ou “mais je ne l’aurais jamais imaginé”, c’est inutile. Merci.

  10. unserehreheistreue

    En effet, la “libanisation” de la France est déjà un fait, quelle que soit l’issue du conflit actuel. Cependant, quoiqu’en pensent certains, le combat d’Israël n’a rien à voir avec un combat pro-occidental. C’est d’ailleurs ce qu’avait remarqué Jean MADIRAN dans son opuscule “L’adieu à Israël” au début des années 90. C’est un combat SIONISTE avant tout qui n’a que faire de ce qui se passe chez nous. Je rappelle qu’il y a quelques mois, certains politiques israéliens avaient proposé à l’Europe et à la France plus particulièrement d’accueillir les palestiniens sur leur territoire. ET C’EST CE QUI SE PASSERA DE TOUTE MANIÈRE EN CAS DE VICTOIRE TOTALE SUR TSAHAL.
    Le combat contre l’Islam et l’islamisation de notre pays ne se mène pas en Afghanistan ni à Gaza. Il doit se mener dans nos propres banlieues, sur notre propre territoire. Et ces banlieues sont actuellement trop calmes pour que ce combat soit effectivement mené actuellement.
    – Si Tsahal gagne, nous gagnerons quelques terroristes, avec du ressentiment en plus contre l’occident chez nos “jeunes”.
    – Si le Hamas l’emporte peu ou prou, ceci leur sera un motif de fierté ainsi qu’un exemple.
    Quoiqu’il en soit, on a déjà perdu… Désolé.

  11. Monrose

    Tout cela est réversible. Souvenez vous des accords d’Evian qui garantissaient la nationalité algérienne et autres balivernes aux Européens présents depuis 132 ans. Ce qu’une loi a fait une autre loi peut le défaire. Ce qui manque aux Français , c’est la volonté de sauvegarder leur propre pays. Mais là, ils n’ont pas le choix: pas de valise, que le cercueil ou la Dhimmisation. Espérons que les femmes vont se réveiller, car elles seront en première ligne. Et la première mesure , c’est de sortir de l’Europe qui ouvre grand nos frontières et bloquent toute mesure radicale.La préférence nationale, on commence à la redécouvrir en économie, alors qu’on se moquait de ceux qui la réclamaient.

  12. boomerang

    La Palestine aux Palestiniens, la France aux Français.
    Tout le reste n’est que bla bla …
    Soyons inflexibles sur notre identité attaquée par TOUS les lobbies communautaires chez nous avec la complicité de la classe politique mais les Palestiniens n’y sont pour rien. Bientôt, nous risquons de connaître leur sort : devenir étrangers sur notre propre terre.

  13. Girgis

    Le problème des analyses françaises en général, c’est qu’elles sont trop israélo-décentrées. On voit de nombreux spécialistes du Liban, de la Syrie, de la Palestine, de l’Irak, de l’Egypte et que sais je encore… mais finalement, peu de spécialistes d’Israël. La plupart des universitaires spécialistes du Moyen Orient son arabisant, orientalistes, très peu d’hébraïsant parmi eux, il en est de même de nos journalistes. L’analyse de M. Kéraly n’est peut être pas fausse, mais manque un peu d’objectivité. En effet Israël favorise le chaos en Palestine, mais il ne soutient pas les terroristes! Ce qu’il recherche: pouvoir gérer l’ensemble du territoire, sauf l’ingérable (Gaza) avoir accès à l’eau et avoir une zone tampon sous contrôle. Bien sur il ne faut pas que le fatah soit trop solide alors ils ont déstabilisé Abou Mazen et Yasser avant lui. Mais il y a quelques années, le fatah était un mouvement terroriste qui a fini par négocier, ce ne sont des enfants de cœur. Alors que veut Israël: non pas uniquement déstabiliser le leader du fatah, ça c’est déjà fait : entre 2006 et 2008, il est incroyable de voir combien Israël s’est étendue en Cisjordanie! Je crois qu’Abou Mazen a déjà eu son compte, c’est bien au Hamas qu’Israël s’en prend aujourd’hui. Il y a un an seulement, les seules armes dont disposaient le Hamas étaient des Qassam, des ‘home made rockets’, aujourd’hui ils ont des katioucha, la différence est énorme, on ne fabrique pas katioucha à la maison… voilà pourquoi, à mon sens, pourquoi le but d’Israël est bien le Hamas.

  14. Jean J. P.

    La création de l’Etat d’Israël repose sur un partage des terres de la Palestine dite ‘historique’. Ce partage n’a pas été accepté par la plupart des Etats arabes voisins qui ont de suite déclaré et conduit une guerre ‘sainte’ ininterrompue à l’encontre de cet Etat. Cet accord a été cependant voté par l’ONU et devrait être respecté comme tel. Le Pakistan a été créé également sur le même principe également à la fin des années 40 et qui aujourd’hui dans le monde remet en cause la création et l’existence de cet Etat ? Il a également engendré beaucoup de souffrances ( et les derniers attentats islamistes à Bombay le rappellent ) mais je n’ai encore jamais entendu parler d'”Inde historique” !
    Au sujet des 80 % des ressources : on oublie un peu vite que ces ressources n’existeraient tout simplement pas sans la présence de l’Etat d’Israël! Voici quelques années Israël a rendu la bande de Gaza aux arabes palestiniens et leur a proposé de remettre gratuitement à des particuliers ou à l’Autorité palestinienne les exploitations agricoles établies par les colons sur cette terre. Les nouveaux occupants ont décliné l’offre et ont recommandé aux Israéliens de reprendre tout ce qu’ils pouvaient. Lorsqu’Israël a libéré le terrain toutes les serres et les établissements agricoles ont été saccagés. Les arabes palestiniens qui avaient coopéré avec Israël dans ces explotations ont été inquiétés puis empêchés de poursuivre cette agriculture. Aujourd’hui on ne retrouve pratiquement plus trace de ces anciennes colonies.
    Non, il ne s’agit pas seulement d’une opposition entre une civilisation occidentale et un mode de vie oriental. Il s’agit tout simplement d’une opposition entre une culture de vie ( certes non parfaite) et une forme de culture de mort organisant le suicide économique pour pousser au crime politique.
    La priorité pour nous Chrétiens occidentaux par rapport à cette région : prier et faire tout ce qui est en notre pouvoir ( argent, temps, relations,…) pour que nos frères Chrétiens y soient tolérés et respectés. Car là où vivent nos frères en Christ, l’Evangile de la Vie peut s’exprimer et faire triompher la Justice et la Paix pour tous les hommes.

  15. Olivier M

    Parfaitement en accord avec l’analyse de Kéraly.
    Pour ceux qui ont des doutes, je signale qu’en mission en Bosnie en 1999, nous avons pu savoir que des groupes islamistes travaillaient en zone américaine de Bosnie centrale (interdite aux agents de renseignement français par les US). Parmi ces groupes, Al Quaida de Ben Laden était nommé…et nous étions en 1999!
    Pour le Proche-orient, le meilleur géostratège du moment, Aymeric Chauperade, fait la même analyse: les Israëliens contre le Hamas n’ont pas les atouts de la France en Algérie contre le FLN…
    En effet, le Hamas est populaire et a même gagné les élections de 2006 haut la main; les massacres perpétrés par les Israëliens ont creusé un fossé de sang que plus rien ne comblera jamais en Palestine même dans 50 ans. Pas de bol pour les Israëliens, malgré leurs camps de concentration et leurs bombes au phosphore, ce sont les Palestiniens qui font 6 à 10 enfants par femme, pas eux…sans compter les 100 millions d’Arabes qui entourent Irsaël, et qui ne seront pas éternellement sous-développés et sous-armés…
    Ce qui doit nous inquiéter ce n’est pas la résistance du hams contre l’agression israëlienne, car le Hamas est tout simplement chez lui en Palestine et c’est le problème des Palestiniens.
    C’est bien plutôt l’atomisation de la Nation française qui doit nous inquiéter: le communautarisme, l’islamisme, l’immigration-invasion détruisent la cohésion sociale de notre pays.
    C’est là qu’on voit tous les “bienfaits” de la chère “diversité” tant vantée par le mondialiste Sarkozy…
    Les Français l’ont malheureusement voulu en 2007, ils le payent aujourd’hui. Cher.

  16. Papon

    Les erreurs historiques sont colportées plus ou moins innocemment.
    En 66, lorsque les legions de Titus ont pris Jerusalem et detruit le Temple, on sait aujourd’hui que les Juifs n’ont pas été chassés de Palestine, les Romains n’ont jamais deporté des populations entieres; relire Flavius Josephe “La guerre des Juifs”.
    Ce qui signifie que les descendants des Juifs de cette epoque sont tres probablement les…
    Palestiniens, convertis de force à l’Islam à l’arrivée des Turcs.
    Ceux qui se reclament aujourd’hui du nom de Juifs en provenance d’Europe centrale sonr des Khazars chassés de leur pays au X° siecle et convertis au judaisme.
    Ceci n’a rien d’extravagant, c’est la these d’un livre à succes en Israel:” Le jour où on a inventé le peuple Juif”.

  17. cosaque

    A Papon,
    Je vous suis. Mais, si on rentre ds ces détails forts intéressants, il faut aussi tenir compte de l’inconnue qui demeure sur ce que sont devenues les 10 tribus d’Israël suite à leur déportation à Babylone…
    En bref et c’est ce que vous dites, qui sont les légitimes descendants du peuple hébreux aujourd’hui ? Vaste débat.

  18. Monrose

    JPP nie la confrontation entre civilsation occidentale et mode de vie oriental, au nom d’une “culture de vie” contre “une culture de mort”. Concrétement , comment appelle t-il ce qui suit ? Sont-ce des moeurs occidentales ?
    Arabie saoudite : une nouvelle fatwa autorisant le mariage des filles de dix ans.
    Le mufti d’Arabie est catégorique : ceux qui dénoncent le mariage des jeunes filles se trompent et oppriment la Femme.
    mercredi 14 janvier 2009 – 10h40, par Randa Al Fayçal – Dubaï
    Le mufti d’Arabie saoudite, Abdelaziz Al-Sheïkh, vient de lancer une nouvelle fatwa, autorisant le mariage des jeunes filles âgées de dix ans (révolus). Al-Sheïkh ne se tient pas à émettre son décret religieux, mais dénonce aussi ceux qui luttent contre le mariage des mineures, considéré comme un mariage forcé.
    En effet, après l’ouléma marocain qui estimait que certaines jeunes filles de neuf ans sont meilleures au lit que des femmes de vingt ans, « l’étatisation de la pédophilie » touche désormais l’Arabie saoudite. Le mufti du royaume tente en effet de bloquer les tentatives des libéraux, soutenus par le Roi à travers sa propre fille, de réglementer l’état civil et d’interdire les mariages des mineures.
    Lors d’une conférence tenue lundi soir à l’université islamique de l’imam Mohammed Ben Saoud, Abdelaziz Al-Sheïkh a dénoncé « la campagne menée contre le mariage des filles mineures. Certains disent qu’il ne faut pas marier les filles avant d’atteindre 15 ans. Ils se trompent lourdement. Les filles peuvent être mariées à l’âge de 10 ou 12 ans. Ceux qui le refusent portent atteinte aux filles et les oppriment ».
    Cette campagne du mufti intervient alors que le Comité des droits de l’homme (étatique) a fait part de son mécontentement face à la profusion des mariages des jeunes filles mineures, qualifiant ce phénomène « d’atteinte aux droits de l’enfant ». Le Comité affirme travailler en étroite collaboration avec les autorités pour lutter contre ce phénomène. Le Comité s’appuie sur la Convention internationale de protection des enfants, signée par l’Arabie en 1996, et sur la convention des droits de la Femme, entérinée par Riyad en 2000, pour obtenir des réformes fondamentales interdisant ces mariages forcés qui « portent atteinte à la fois aux enfants et aux futures mères mineures ». Le Comité met en garde contre les effets néfaste de la maternité des jeunes filles, dangereuse pour leur santé…
    La polémique entre les libéraux et les radicaux a récemment pris une tournure judiciaire, après qu’une activiste saoudienne des droits de l’homme se soit plainte, auprès des ministres de la Santé et de la Justice, contre le mariage de ses deux filles âgées de 13 et 14 ans, demandant l’annulation de ces mariages voulus par le père. La justice, souvent aux mains des islamistes, encourage les mariages arrangés, à l’exemple du tribunal de Unayzah (ou Onaïza, dans le Najd, un fief des Wahhabites) qui vient de rejeter une demande de suspension d’un mariage forcé d’une jeune fille, promise par son père à un cinquantenaire. Le juge a décidé de « trancher à la majorité de la fille ». Ce qui signifie que la jeune fille, mariée de force, pourra se rétracter à sa majorité.
    Traduction et synthèse de Randa Al Fayçal
    © Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source « MediArabe.info »
    Lire l’article original : Elaph.com

  19. trahoir

    @ Olivier M,
    Vous confirmez donc la thèse sur l’islamisation de l’Europe par les USA dévelopée dans cet ouvrage. Thèse reprise par personne dans notre Europe pro américaine (quand on est de droite) et pro musulmane (quand on est de gauche) !
    http://www.amazon.fr/Comment-Djihad-est-arriv%C3%A9-Europe/dp/2888920042/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1231932868&sr=8-2
    Comment le Djihad est arrivé en Europe (Broché)
    de Jürgen Elsässer (Auteur), Jean.jpgerre Chevènement (Préface)

Laisser un commentaire