Islamisation de la rébellion en Syrie

Lu sur Apic :

"L’insurrection armée en Syrie "s’islamise" de plus en plus, d’après divers témoignages récoltés sur place par l’agence de presse catholique AsiaNews, à Rome. Le patriarche melkite Grégoire III Laham, qui réside habituellement dans la capitale syrienne Damas, refuse cependant pour l’instant de qualifier d’intercommunautaire le conflit qui ensanglante son pays. L’agence de presse catholique AsiaNews affirme le 8 février que la violence augmente chaque jour davantage contre les minorités alaouites et chrétiennes, et contre tous ceux qui sont soupçonnés d’être du côté du gouvernement.

10 réflexions au sujet de « Islamisation de la rébellion en Syrie »

  1. PG

    Les dictatures arabes militaires à parti unique socialiste, comme le BAAS, le FLN, et autres états-majors militaires, reposant sur le pouvoir de minorités ou de clans familiaux, ont bloqué l’évolution des sociétés arabes vers la modernité ; les élites véritables sont brimées au profit de nomenklaturas vieillissantes et archaïques dans leurs conceptions.
    L’islamisme apparaît alors comme un refuge, et une alternative : et rien dans ces régimes n’a réellement freiné ou empêche son expansion. Quand ils s’écroulent, l’islamisme se dévoile : mais il préexistait.
    Les dictatures comme garantes des libertés, ce n’est pas crédible, pas plus que la démocratie islamique qui les remplace.
    Le mieux est de laisser ces islamistes faire la preuve de leur incapacité afin de crever la baudruche des illusions qu’ils ”vendent” aux peuples arabes.
    Et alors une autre période s’ouvrira fait de rapports d’intérêts avec nous et non de ”containment” : le critère absolu doit être de ne pas franchir la ligne rouge de la persécution des chrétiens, en échange de rapports de commerce ou autres.
    Si les peuples arabes en ont assez des islamistes, ils sauront les renverser, comme ils le font des dictatures : tandis que les sociétés arabes sont en train d’apprendre qu’elles peuvent être autonomes de l’armée, du parti etc…, rien ne nous empêche de conserver avec elles les relations qui conviennent à nos intérêts.
    Mais qu’on cesse de nous vendre des généraux à casquettes dorées à trois étages et comptes bancaires suisses ou autres comme rempart contre l’obscurantisme : ces gens n’ont même pas su construire des réseaux d’égouts et de distribution d’eau potable dans leurs pays, ni créer des activités économiques viables autre que le tourisme, au mieux.
    Il faut espérer que l’Algérie verra sauter le FLN et ses généraux aux villas californiennes : on ne peut espérer lutter contre l’immigration vers l’Europe tant que ces peuples subiront la misère et al corruption. L’islamisme ne sera pas pire que ce qui qui précédait, vu de nos intérêts légitimes. Nasser et Boumedienne étaient-ils autre chose que des bouffons cruels et incapables ?
    Après tout que les Arabes qui ont éradiqué le christianisme en Afrique du Nord soient plus ou moins musulmans ou islamistes, est-ce bien nouveau depuis le VIII ème siècle ?

  2. Papon

    La technique des escadrons de la mort est celle-là même qui etait utilisée en amerique du sud pour faire tomber les gouvernements qui ne cooperaient pas.
    On peut penser que, comme pour la Libye les clips diffusés ont été filmés en studio au Quatar.

  3. nemo

    à PG :
    “Mais qu’on cesse de nous vendre des généraux à casquettes dorées à trois étages et comptes bancaires suisses ou autres comme rempart contre l’obscurantisme”…
    Pensez à nos frères chrétiens qui du temps des Sadam, Khadafi, Ben Ali, Moubarrak et autres … vivaient à peu près en paix et pouvaient pratiquer leur Foi …
    Que dire maintenant qu’ils ont été “libérés” ?

  4. Michèle

    D’accord avec vous @ nemo
    Certes ces régimes autoritaires ne sont pas un rempart contre l’obscurantisme, mais ils sont ( étaient) laïques, et garantissaient aux chrétiens la sécurité et une certaine liberté. Tôt ou tard ils auraient dû lâcher du lest ..
    Quant à ceux qui mettent sur le même plan les pratiques des plus discutables des “despotes”, déchus ou non, et la barbarie islamiste, et qui s’imaginent qu’on peut “fourguer” aux populations musulmanes nos pratiques démocrasseuses qui ont peu de chance de les convaincre, et on les comprend, je soupçonne qu’ils ne connaissent quasiment rien à l’islam, ni aux populations arabo-musulmanes.

  5. Bernard du Boislouveau

    C est sans doute comme cela que l’on peut expliquer le veto de Poutine qui, derrière son soutien à la Syrie, cherche à protéger le Caucase d’une contagion de la poussée islamiste. il fait sans doute partie de ceux qui pensent que toutes les civilisations ne se valent pas…

  6. Michèle

    En effet , Poutine, qu’on l’aime ou non, n’est pas un crétin suicidaire qui feint de croire que la “civilisation ” musulmane, de plus “revisitée ” par les talibans et autres islamistes, a autant de valeur que la civilisation chrétienne . Le sida mental n’a pas encore frappé à l’est.
    Il ne faut pas oublier non plus le rôle séculaire de la ( Sainte) Russie protectrice des Lieux Saints et des chrétiens d’Orient, en grande majorité orthodoxes. Wladimir Poutine renoue avec cette tradition….que notre “république des lumières” a abandonnée , entre autres choses!

  7. Sylvie

    Les Israéliens et les Américains ne veulent pas que le régime change à Damas parce que si Bachar Al Assad tombe ou est assassiné, cela risque de péter à la figure des autres pays… avec les problèmes que cela posera. Et si la Syrie bascule dans le camp islamiste, on ne sera plus très loin d’une guerre mondiale… et tout recommencera !
    Israél a intérêt à sauvegarder ce régime laïc honni qu’est celui de Bachar (même si en Occident on ne l’aime pas)sans foi de quoi, ce sera la catastrophe.

Laisser un commentaire