Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

Islam modéré au Koweït

Le Parlement koweïtien a voté aujourd'hui un amendement du code pénal introduisant la peine de mort pour des délits de blasphème et d'insulte au prophète Mahomet et à ses femmes. Il doit encore faire l'objet d'une seconde lecture avant sa promulgation par le gouvernement.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Ben voyons, tout le monde va finir par savoir que l’islam est une douce religion de paix et d’amour !

  2. Le “blasphème” ne peut faire l’objet d’incrimination pénale ni même d’interdiction juridique. C’est une notion qui échappe au droit laïc.
    Il est consternant que des chrétiens invoquent, eux aussi, la notion de “blasphème” dans le domaine des droits laïcs, à la grande joie de leurs adversaires.

  3. alors profitons de le faire savoir avec que la France soit donnée à l’islam par nos politiques
    la vérité blesse
    la vérité nous rendra libre
    Mahomet, “l’homme parfait” de l’islam
    http://www.youtube.com/watch?v=WmWidWLKAqM

  4. m….et”ses” femmes…combien ? La liste sera publiée dans le Jo du royaume.
    T’as regardé ma femme,manque de respect.
    Non non -Pourquoi tu l’as pas regerdée, elle te déplait,manque de respect…
    Cartésiens s’abstenir…

  5. Vu aujourd’hui dans l’Evangile au Quotidien:
    Saint Sabas le Goth.+372
    Au péril de ses jours, il empêcha les chrétiens persécutés de sauver leur vie grâce à ujne supercherie qui consistait à manger de la viande prétendument offerte aux idoles, mais non offerte en réalité.

    On lui présenta, ainsi qu’à un autre prêtre prisonnier avec lui, des viandes offertes aux idoles. Tous les deux répondirent qu’on pouvait plutôt les mettre à mort.

    Après diverses tortures, il mourut noyé à 38 ans.
    Et nous ? On est tout contents de manger halal, c’est-à-dire de la viande offerte à Allah. Ou si on n’est pas vraiment contents, on se garde bien de “stigmatiser”.

  6. “Desert Storm”
    “Desert Shield”
    On se fait un 18 trous ?

  7. C’est une première pour une loi sur le blasphème, dans le monde musulman, de faire clairement mention des «épouses» de Mahomet. C’est une loi qui vise directement les chiites koweitiens qui représentent 40% de la population de ce pays, parce qu’ils ont un vieux contentieux avec Aicha notamment. L’annee dernière un imam chiite d’origine koweitienne réfugié a Londres, Yasser al Habib, déclarait qu’Aicha se trouvait en enfer, suspendue par les pieds. Depuis les salafistes et les parlementaires islamistes se déchaînent contre la communauté chiite.

  8. Les koweitiens, libérés des irakiens en 1991 par l’Occident… ils ont la mémoire courte ! On aurait sans doute dû les laisser entre les mains de S. Hussein ; pâles résistants, ayant déserté Koweit City en quelques heures…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services