Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Irlande : les groupes de pression vont imposer l’avortement à une population qui n’en veut pas

Grégor Puppinck, directeur du Centre européen pour le droit et la justice (ECLJ), écrit :

"L’Irlande
est  un symbole en Europe de résistance à l’avortement ; mais il est
sur le point de tomber sous la pression conjuguée du Conseil de l’Europe
et de groupes de pression. Le peuple irlandais s’est toujours opposé
fermement à l’avortement : à trois reprises, par référendum, il a refusé
sa légalisation et a accordé une protection constitutionnelle à la vie
de l’enfant à naître égale à celle de sa mère
. L’avortement est ainsi
toujours interdit, sauf lorsque jugé strictement nécessaire par les
médecins pour sauver la vie de la mère.

Or, le Conseil de l’Europe est au
cœur d’une campagne visant à imposer « par le haut » l’avortement à un
peuple qui l’a refusé « par le bas » à trois reprises lors des
referendums de 1983, 1992 et 2002.
[…]

Une question se pose : pourquoi une
telle pression sur l’Irlande et la Pologne alors que ces deux pays sont
parmi les meilleurs au monde dans les soins de santé maternelle, loin
devant la France et les Etats-Unis. Pourquoi transférer au juge la
responsabilité du médecin, alors que l’appréciation de la nécessité
médicale d’un avortement relève de la compétence scientifique du
médecin ? Où est l’urgence à légaliser l’avortement ? Pourquoi le Comité
des Ministres a-t-il classé le suivi de ces affaires comme
« prioritaire » alors que tant d’affaires graves de torture, de
disparitions et d’assassinats sont traitées au ralenti ? Probablement
parce que l’avortement détermine profondément la culture: sa
légalisation a valeur de rituel de passage dans la postmodernité, car
elle implique la domination de la volonté individuelle sur la vie, de la
subjectivité sur l’objectivité.

Ce processus n’est pas inéluctable,
il dépend de la force de la volonté politique des gouvernements
irlandais et polonais qui peuvent fort bien rappeler au Conseil de
l’Europe que jamais leur pays ne s’est engagé à légaliser l’avortement
en ratifiant la Convention européenne des droits de l’homme."

Partager cet article

3 commentaires

  1. Que l’Irlande et la Pologne tiennent bon ! Nous les encourageons de tout coeur et prions pour elles !

  2. “Le conseil de l’Europe est au cœur d’une campagne visant à imposer « par le haut » l’avortement à un peuple qui l’a refusé « par le bas » à trois reprises lors des referendums”… Ça me rappelle quelque-chose…

  3. l’Irlande, la Pologne, La Hongrie…
    oui ! mais Prions aussi pour la France et d’autres pays… la culture de mort tend a s’etendre partout dans le monde, l’ONU tend a l’imposer dans les pays d’Afrique, Amerique du Sud, Asie (comme si la mortalite infantile n’etait pas suffisante).. il faut lire les rapports de la C-Fam (ils ont des articles en francais)
    http://www.c-fam.org/
    le probleme n’est pas europeen, mais MONDIAL !!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services