Intervention du rabbin Cohen au Synode

Le rabbin israélien Shear Yashuv Cohen invité au Synode des évêques ce lundi 6 octobre a évoqué: "l’histoire faite de sang et de larmes (entre les juifs) et les responsables et les fidèles de l’Eglise catholique". Sortant de son discours écrit et dans une allusion au pape Pie XII, il a dénoncé le silence des responsables religieux sur le sort des juifs durant la Shoah:

"Nous ne pouvons pas oublier le fait douloureux que de grands leaders religieux ne se soient pas élevés pour sauver nos frères et qu’ils aient choisi de garder le silence. Nous ne pouvons pas pardonner et oublier cela et j’espère que vous comprenez notre peine", a-t-il déclaré devant les évêques réunis autour de "la parole de Dieu".

Depuis plus de 60 ans, le devoir de mémoire régulièrement exigé par les juifs pour les crimes dont ils ont été victimes semble donc s’expliquer par le fait qu’ils ne peuvent pas pardonner. C’est tout simplement l’inverse de l’attitude demandée par le Christ, à savoir pardonner à ses ennemis.

Piexiietlesjuifs
L’attaque contre Pie XII est ensuite plus directe. En effet, selon le quotidien La Stampa, il affirme:

"Nous sommes opposés à la béatification de Pie XII, nous ne pouvons pas oublier ses silences sur l’holocauste […]
Il ne doit pas être pris comme modèle et il ne doit pas être béatifié parce qu’il n’a pas levé sa voix face à la Shoah. Il n’a pas parlé, car il avait peur ou pour d’autres raisons personnelles"

Il serait fastidieux de dénombrer toutes les déclarations de Pie XII contre le nazisme ainsi que les actions qu’il a menées pour lutter contre la déportation des juifs mais on pourra se reporter utilement au blog www.pie12.com.

On notera tout de même que les propos du rabbin Cohen sont diamétralement opposés à ceux du rabbin de New York qui demandait en 2007 que Pie XII soit honnoré du titre de « Juste parmi les Nations » car selon lui, "Aucun autre pape a été aussi magnanime avec les Juifs".

François Caussart

Addendum: le pape Benoît XVI présidera une messe jeudi prochain 9 octobre à l’occasion du 50e anniversaire de la mort de Pie XII.

6 réflexions au sujet de « Intervention du rabbin Cohen au Synode »

  1. RL

    Outre l’attitude active de Pie XII pour défendre les juifs, ce même David Dalin nous apprend également que les autorités musulmanes, en la personne du grand mufti de Jérusalem, avait été des complices actifs du régime nazis, ne se contentant pas d’applaudir des deux mains chaque loi antijuive passée par le funeste Hitler.
    Par ailleurs, Dalin affirme qu’accuser l’Eglise de Pie XII est avant tout un moyen de décrédibiliser les positions actuelles des Papes sur les questions morales. Lorsqu’on veut tuer son chien, on l’accuse de la rage…

  2. jp

    Voilà des propos qui vont faire que la presse française, qui sans cela n’aurait guère parlé du Synodes, va se jeter comme d’habitude dans toutes les vieilles légendes anti Pie XII et anti Catholiques…
    C’est la seule chose qui l’intéresse, avec le célibat des prêtres, la non ordination des femmes et les préservatifs…

  3. Philippe Edmond

    Voici la déclaration de Pie XII à Noël 1942 :
    il faut “ne se donner aucun repos jusqu’à ce que dans tous les peuples et toutes les nations de la terre soient décidées à se dévouer au service de la personne humaine … L’humanité doit cette promesse
    aux centaines de milliers de personnes qui, sans aucune faute de leur part, pour le seul fait de leur nationalité ou de leur origine ethnique, ont été voués à la mort ou à la disparition progressive…”
    Il expliquait aussi aux cardinaux, le 2 juin 1943 la prudence de ses déclarations publiques : “Toute parole de Notre part, adressée à ce propos aux autorités compétentes, toute allusion publique doivent être considérées et pesées avec un sérieux profond, dans l’intérêt même de ceux qui souffrent, de façon à ne pas rendre leur position encore plus difficile
    et plus intolérable qu’auparavant, même par inadvertance et sans le vouloir.”

  4. pp

    Etre invité et en profiter pour régler des comptes est une impolitesse inqualifiable […]
    Heureusement il y a nos frères juifs qui ne sont pas tous d’accord sur l’attitude de Pie XII qui a sauvé (qu’on le veuille ou pas) de nombreux juifs.

  5. Xtophe

    Avec tout le respect que je dois à ce Rabbin qui prêche pour sa paroisse (ou du moins pour sa synagogue), je me permettrai quand même d’exprimer 4 points essentiels :
    1- Ce monsieur est visiblement complètement ignorant des actions héroïques que Pie XII a menées pour sauver les Juifs de la persécution pendant la guerre (se référer aux propos de Pinchas Lapid : ancien consul d’Israël à Milan qui estimait que l’Eglise Catholique avait été l’institution qui avait sauvé le plus de Juifs pendant la guerre : entre 700.000 et 850.000). L’ignorance est acceptable ; la calomnie en revanche est scandaleuse. Aussi, je me demande si l’opinion de cet individu au sujet de Pie XII témoigne davantage de la méconnaissance que de l’attaque diffamatoire et gratuite.
    2- Si l’Eglise Catholique consent à inviter ce monsieur à assister aux travaux du Synode, ce n’est certainement pas pour nous voir – nous, Chrétiens – une fois de plus reprocher notre génétique et indécrottable antisémitisme récurrent. Un peu, ça va ; mais à la longue, c’est particulièrement agaçant.
    3- Que ce monsieur se rassure ; la mémoire de l’antisémitisme ne sera jamais oubliée ! Il ne se passe pas une semaine sans que les media viennent nous la rappeler (pas plus tard que tout à l’heure, France Info a consacré un reportage sur Anne Frank)… Le devoir de mémoire nous est infligé régulièrement sur les ondes ; il n’y a donc aucune crainte à oublier les persécutions dont ont été victimes les Juifs te tout temps.
    4- La béatification est interne à l’Eglise et ne regarde aucunement quiconque de l’extérieur. Si ce monsieur souhaite s’opposer à la Béatification de Pie XII, c’est son problème ; pas celui de l’Eglise. Est béatifié, celui dont on a la certitude qu’il est au Paradis et qui a – durant sa vie terrestre – défendu, au péril de sa vie, le message évangélique. Pie XII rentre dans les critères définis par le Code de Droit Canon. Nous n’avons donc pas besoin des réserves de ce Rabbin pour élever le Pape Pie XII à la gloire des autels.
    Conclusion : Ce Rabbin est soit malhonnête, soit ignorant. Quoiqu’il en soit, la malhonnêteté ou l’ignorance suffit à disqualifier la pertinence de sa présence au sein du Synode. Ses propos n’ont aucune valeur puisqu’ils remettent en cause la réalité historique avérée.

  6. Marie

    Les propos du Rabbin Cohen sont d’une profonde mesquinerie et plus que calomnieux.
    Pendant la guerre, je n’étais pas née, mais les écrits du Grand Pape Pie XII ne sont pas du silence a qui veut les lire!
    Et la vérité sur l’oeuvre accomplie par l’Eglise Catholique durant ces années de guerre sort aussi au grand jour et peux en gêner quelques uns.
    Aussi, ce ne sont pas les rabbins qui décideront de la béatification des catholiques. A chacun ses saints.

Laisser un commentaire