Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Interdit de prier dans l’avion

On connaissait les vols non fumeurs – mais voici du nouveau : dans un vol intérieur d’Air Canada qui s’apprêtait à décoller, un juif orthodoxe a commencé à prier dans son siège, "pas exactement tout haut, mais il se penchait d’avant en arrière."

C’en était trop pour l’équipage, qui a fait débarquer l’importun – il "rendait nerveux" les autres passagers. (Source)

Si vous volez sur Air Canada, cachez vos chapelets !

Henri Védas

Partager cet article

14 commentaires

  1. « Arrête de bouger, tu me fais mal au coeur » disait ma chère grand-mère.Ce fidèle a déclenché un mur de lamentations.Mais que serait-ce avec les les derviches tourneurs??

  2. Ma grand-mère disait que contre le Diable, la meilleures ds armes était la mitrailette à 50 coups: le chapelet
    Dans un avion, nous serions tous des terroristes!!!!!

  3. Quand j’étais petite, un de mes frères en voiture pour s’endormir tournait la tête de droite à gauche appuyé au dossier du fauteuil… C’était radical au deuxième virage, j’étais malade…

  4. Ce monsieur était peut-être tout de même excessivement exhalté et manquait d’un minimum de discrétion…?
    Après tout, nous n’avons pas assisté à la scène…
    Je doute en effet que passagers et équipages se soient à ce point agacés sans aucune cause…

  5. Peut-être qu’on a cru qu’il avait le mal de l’air.

  6. Il faut comprendre : je ne serais pas rassuré si je commençais à voir des musulmans prier dans un avion ou dans un train. Pourtant je fais mon chapelet (sans le matériel, j’utilise mes doigts) dans ma voiture, le train, voire l’avion.
    Quelqu’un qui ne sait pas faire la différence entre un juif et un musulman, ou entre un chapelet catholique et le machin musulman, peut prendre peur et devenir hystérique.
    Voilà la réalité d’une société multiculturelle : aseptisation de la vie publique, effacement jacobin de tous les particularismes.

  7. D’accord avec Marie, je me rappelle d’avoir vu un juif orthodoxe psalmodiant avec force gestes dans la file d’attente d’un guichet et je trouve que c’est un manque de retenue, propre à susciter des réactions négatives, d’où l’attitude d’Air Canada. En outre, si le type ne parlait ni français, ni anglais, il s’exposait en effet à des difficultés…
    Je précise qu’un catholique s’agenouillant dans l’avion et disant son chapelet à mi-voix me choquerait et me semblerait manquer à son devoir de charité à l’égard des autres voyageurs.

  8. Savoir parler aux gens le langage qu’ils sont en mesure de comprendre. C’est toute la difficulté de l’empathie.
    La discrétion s’impose donc dans quand on est dans une foule ou un groupe (à moins d’y être justement pour faire du militantisme)

  9. Petite pancarte à mettre dans les avions et autres moyens de transport :
    « Par mesure de sécurité, il est interdit de parler au conducteur ..et à Dieu »

  10. Ok pour la véracité de cette histoire. Mais essayons de comprendre le contexte. Les Juifs portent en général la barbe, et se pencher avant-arrière peut être une attitude pas forcément normal, donc suspect dans un avion. Si c’était un gars blond aux yeux bleus, l’assimilation avec un terroriste musulman serait plus difficile à établir.

  11. Ce n’est pas sa prière qui gêne mais la forme. Il est vrai que la pratique catholique a une souplesse dans ce domaine qui précisément prend en considération le lieu & le moment, & ainsi respecte chacun. Le problème surgit dans ces religions où tous les niveaux s’imbriquent systématiquement. A nous de ne pas tomber dans ce travers, la forme & le fond ne sont pas du même ordre.

  12. J’ai vu souvent des catholiques prier dans les transports en commun. Jamais je ne les ai vu se dandiner, psalmodier ou se mettre à genoux. Ils n’ont jamais été inquiétés car rien dans leur attitude n’était ostentatoire. Méfions nous de ce genre de scoop qui ne concerne pas les catholiques; ils n’ont pas besoin de faire voir à tout pris qu’ils prient.

  13. Si certains catholiques prient en silence, c’est peut être tout simplement qu’ils suivent le conseil de l’Evangile: « Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra. »

  14. J’étais sur le fameux vol en question en partance pour NY vendredi matin dernier. J’ai été littéralement outrée!!! Cet homme de religion juive est entré seul dans l’avion avec un cadeau à la main (peut-être s’en allait-il rendre visite à un ami ou de la famille…). L’avion n’était pas plein, donc il n’y avait personne à ses côtés. Peu avant le décollage, il a mis son châle blanc à rayure noire sur la tête et s’est mis à pencher la tête de l’avant à l’arrière comme le font les hassidiques lorsqu’il prie. Tout cela était fait en silence et il n’a dérangé personne. Puis, alors que l’avion roulait pour aller chercher la piste de décollage, nous nous sommes arrêtés, et l’avion est revenu à l’aéroport. Nous avons dû attendre au moins une bonne grosse demie-heure, avant qu’une dame de Air Canada vienne dans l’avion et demande à l’individu en question de l’accompagner. Le pauvre homme ne parlait ni français, ni anglais. Personne à bord ne parlait hébreux. Il s’est donc levé et l’a suivi et nous avons décollé. Lorsque j’ai demandé à l’agent de bord ce qui s’était passé, elle m’a répondu qu’un couple d’américain s’était plaint d’être « inconfortable de voler avec un juif »!!!!!!! J’aurais bien aimé me lever si j’avais su qui c’était, pour leur dire que je me sens inconfortable de voler avec des racistes!!! L’hôtesse m’a tout simplement répondu que depuis le 11 sept. on ne prend plus de chance et lorsqu’un passager rend les autres passagers nerveux, on doit intervenir….. Me semble oui! Faudrait pas qu’il y en ait un qui soit désagréable avec moi avant l’embarquement ou qui passe devant moi dans une file d’attente… parce que je me sentirais alors obligée d’utiliser la nouvelle arme mise à ma disposition par Air Canada, la menace d’incomfort!!
    Je n’ai pas su le sort qui fut réservé à cet homme. La seule chose que je sais c’est qu’il était supposé embarquer sur le prochain vol pour NY. Et si le même manège se produisait??? Est-ce que tous les hassidiques sont condamnés à devoir éviter le transport en commun??? Bref, j’espère qu’Air Canada lui a au moins remboursé le coût du billet. Dire qu’avec notre belle grande feuille d’érable, on prêche la tolérance, la non-discrimination et l’ouverture sur le monde… Décevant….

Publier une réponse