Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme / Religions : L'Islam

“Intégriste”

D'Ivan Rioufol :

"Toujours cette comparaison poussive, qui revient à l'occasion de la commémoration, ce lundi, du vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin: à l'effondrement du communisme répondrait l'effondrement du capitalisme. Que le capitalisme soit contestable dans sa version ultralibérale, c'est l'évidence. Un sondage rappelle ce matin que 11% des personnes interrogées dans 27 pays considèrent que l'économie capitaliste fonctionne correctement. Bien que libéral, je suis de ceux qui pensent que des régulations sont effectivement nécessaires, ne serait-ce que pour éviter les concurrences déloyales. Mais faut-il rappeler que le communisme a fait des dizaines de millions de morts, tandis que le capitalisme a enrichi des dizaines de millions de personnes, y compris dans les pays pauvres? Il est indécent de soutenir une équivalence entre les deux systèmes.

Un même relativisme tente d'ailleurs, très régulièrement, de mettre en parallèle l'intégrisme islamique et l'intégrisme chrétien, comme si les adeptes d'Oussama Ben Laden étaient comparables, dans leur dangerosité, à ceux de Mgr Marcel Lefebvre. Voudrait-on banaliser le risque que représente la dictature islamiste que l'on ne s'y prendrait pas autrement."

Partager cet article

12 commentaires

  1. N’oublions pas que lorsqu’un capitaliste va implanter une unité de production dans un pays où les coûts sont bas, c’est systématiquement parce que le communisme a échoué qu’il peut s’y implanter…
    En France, 100 % des syndicats qui défendent les ouvriers n’ont que ces idées à leurs vendre…

  2. Je dirais plutôt : “Parce que libéral, je suis de ceux qui pensent que des régulations (ou plutôt les réglementations pour utiliser le terme français) sont effectivement nécessaires, afin d’éviter les concurrences déloyales. ”
    Une concurrence déloyale est contraire au libéralisme, c’est pourquoi les libéraux ont besoin d’un Etat qui soit fort (à ne pas confondre avec un Etat obèse, qui peut très bien être impotent – suivez mon regard)

  3. Parler d’ “intégrisme chrétien” à propos de Mgr Marcel Lefebvre est absurde et injurieux. Le terme “intégriste” a appartenu originellement au vocabulaire des progressistes, pour étiqueter les défenseurs de l’orthodoxie catholique, dans la question spécifique des relations entre l’Eglise et l’Etat. L’intégrisme est donc le contraire d’une déformation du véritable christianisme ; et parler de sa “dangerosité”, ce n’est pas autre chose que parler de la dangerosité de la foi chrétienne authentique.

  4. les matérialismes, qu’ils soient déguisés en communisme, en capitalisme, en pseudo-écologie, ou en genrisme désormais,et tous unis sous la bannière de l’hédonisme ont fait et continuent de faire des millions de morts par l’avortement , et déjà par les manipulations génétiques et l’euthanasie pour ne prendre que leurs “exploits” les plus frappants.
    Face à cela le “libéralisme” à courte vue de Monsieur Roufiol, qui est en fait celui du renard libre dans le poulailler ouvert , plus qu’insipide qu’une tisane d’hopital est nocif parce qu’il s’efforce de masquer, certes bien mal, la funeste réalité du capitalisme sans âme.

  5. Bien d’accord avec Monsieur Roland Q. : je trouve que les termes intégristes, traditionnalistes ou progressistes ne sont utiles qu’à ceux qui cherchent à diviser (pour mieux régner ?). Nous sommes catholiques, fidèles à Notre-Seigneur Jésus-Christ et cela est bien suffisant.

  6. vouloir tout cloisonner n’est-il pas une preuve d’intransigeance?
    Le monde a perdu tout sens du réel, quelque soit le système il doit accepter la nature humaine, et il y aura toujours des profiteurs et des voleurs.
    Le liberalisme ou le communisme est une aubaine pour les malhonnêtes.
    Malheureusement, qui a encore le sens du bien commun, de l’interet commun?

  7. @ VD
    “Nous sommes catholiques, fidèles à Notre-Seigneur Jésus-Christ et cela est bien suffisant.”
    Manifestement, cela ne suffit pas à rassembler…

  8. @Roland Q
    Tiens, tiens. Ce sont les mêmes arguments que ceux employés par les “intégristes” musulmans qui se réclament eux aussi de “l’orthodoxie” islamique.
    Cela dit, bien d’accord avec Rioufol : ne pas mettre les deux courants sur le même plan relève du bon sens.

  9. ^ Sancenay
    Le libéralisme n’est pas le libre renard dans un poulailler ouvert : car dans une société libérale, les personnes ont des droits et particulièrement celui de s’associer pour leur protection sociale, leur école, leur université, leurs institutions culturelles, leur profession, etc…., tout cela dans le cadre de règles garanties par l’état. Celui-ci n’est plus qu’arbitre et non acteur.
    Le capitalisme est sans âme, comme le code de la route, ou la météorologie : il existe des constantes dans l’activité économiques, sans lesquelles ont tombe dans le socialisme étatique.
    Seule la société civile, inspirée par la morale et la culture qui est la sienne (pour nous antique et chrétienne), peut ”créer de l’âme” et permettre de protéger l’homme de toutes les oppressions : or, la société, c’est vous ou moi, ce n’est pas l’état.

  10. à PG,
    n’ai-je pas parlé du “libéralisme” (avec guillemets) que défend Monsieur Rouffiol, et qui est à mon sens celui en cours où l’état est acteur à 100% , en bien parfois, notamment dans la gestion immédiate de la crise financière,mais si mauvais “arbitre”, en particulier dans toutes les questions qui touchent à l’essence même de l’humanité
    Je ne comprends pas où vous voulez en venir d’autant que je ne vois pas du tout de quelle marge de manoeuvre jouit ce que vous appelez “la société civile ”
    lorsque la Vie est si totalitairement conditionnée de sa conception à sa fin.
    Si vous pouvez m’éclairer, je vous en remercie par avance.

  11. Pour M. Pompignan :
    Ce n’est pas l’intolérance qui est un problème, mais l’erreur au sujet de ce qui ne doit pas être toléré. Penser qu’une chose doit être mise en doute parce que d’autres n’y croient pas n’est pas possible quand il s’agit de la Vérité révélée par Dieu.

  12. Il y a deux voies pour les mondialistes; le socialisme et le libéralisme. Quand la voie de gauche est barrée , on emprunte celle de droite. C’est ce que fait Rioufol, éminent mondialiste à la solde de Mrs Dassault, Sarkozy et consorts.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services