Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France

Inquiétude sur l’islamisation, dans les urnes

Yann Baly constate :

"L’inquiétude de nos compatriotes vis-à-vis de l’islamisation s’est donc traduite dans les urnes. C’est une bonne chose. Un exemple en Meurthe et Moselle, dans le sud du lunévillois. En 2002, la fédération nacqchibandi regroupant 14 associations de musulmans turcophones acquiert discrètement un château dans le petit village de Neufmaisons (canton de Badonviller). Depuis 2007, le château accueille l’Institut Buhara, la plus importante école coranique soufiste d’Europe.

Qu’en pense la population ? Le résultat de dimanche dernier parle de lui-même. A Neufmaisons même, le cumul des voix de droite nationale atteint 28% (22% au FN, 6% au MNR). Dans les villages voisins, les scores atteignent 32% et même 42 % pour Thierry Gourlot à Veney."

Partager cet article

12 commentaires

  1. “L’inquiétude de nos compatriotes vis-à-vis de l’islamisation s’est donc traduite dans les urnes. C’est une bonne chose.”
    C’est un peu n’importe quoi.
    Quoi qu’il puisse sortir des urnes, c’est trop tard!
    L’islamisation de la France est une chose inévitable comme celle de l’Espagne en 711!
    Pour eux, ça a duré huit cent longues années!
    Et pour nous?

  2. Tout ceci montre que le fossé entre le pays réel,c’est à dire les vrais gens,qui composent la population française, et les quelques personnes qui tiennent le haut du pavé politico-médiatique “bien pensant” germanopratin, est beaucoup plus profond qu’on ne le pense généralement.

  3. A HB:
    C’est sûr qu’avec de tels défaitistes ça risque de durer 800 ans…

  4. @ Yann Baly
    Vous m’aviez dit ici récemment qu’il fallait garder l’espoir de convertir les immigrés musulmans. Espérance toute chrétienne que je partage, dans un terme qui appartient à la Providence. Car la masse musulmane à convertir s’accroit chaque jour, par immigration et par les naissances ”nationales”.
    Or votre éditorial démontre implicitement ce que je disais alors, à savoir que l’immigration de peuplement et la vague démographique invisible exponentielle qui en découle déjà, est la vraie cause de ce danger islamique.
    Nous pouvons lutter contre l’islamisation, mais nos armes légales sont finalement limitées : car tout s’est joué sur l’immigration.
    Se battre contre les minarets contre le financement public des mosquées, contre la prégnance de la nourriture hallal et des règles les plus extrêmes de l’islam (souvent non appliquées dans certains pays musulmans), est une lutte nécessaire. Mais suffira t elle à faire reculer le phénomène ? Le doute est plus que permis.
    Il y aurait une étude à faire sur la corrélation statistique entre le vote de gauche de certains points du territoire et la présence immigrée musulmane, et sur le déclin du vote de droite et du vote droite nationale dans les mêmes zones.
    Voilà pourquoi s’acharner contre les minarets me parait encore prendre l’effet pour la cause. Celle ci réside bien dans le socialisme redistributeur français qui attire les immigrés provenant de pays ruinés par le socialisme du tiers monde arabe ou africain.
    A terme se posera la question du maintien ou non de la nationalité française de ceux qui l’ont reçue automatiquement, Islam ou pas. Les Pieds Noirs français sont partis d’Algérie : l’anti colonialisme est reversible.

  5. “la plus importante école coranique soufiste d’Europe.”
    Le soufisme est de loin le mouvement de l’Islam le plus minoritaire, le plus intéressant, le plus ouvert aux autres religions, et le plus persécuté du monde…
    N’allons pas les critiquer trop vite, en cas d’état islamique ils seraient même en première ligne… les islamistes les détestent viscéralement!

  6. Jolis scores pour les “inquiets de l’islamisation” ! Le problème, c’est que personne n’en tiendra compte, et surtout pas les élus de dimanche prochain. La démocratie fonctionne tellement bien, que même si ils avaient obtenu 70% à Neufmaisons, cela n’aurait rien changé!

  7. TFP,
    Vous êtes un peu léger dans votre argumentation!
    Donnez-moi des arguments valables pour ne pas être “défaitiste”. Terme que vous utilisez, et dans lequel je ne me reconnais pas!
    Et la vraie question qu’appelle votre commentaire, c’est: “et vous que faites-vous pour que ça ne dure pas 800 ans?
    Si vous me répondez que vous votez, ça me vaudra mon quart d’heure de rire quotidien !

  8. Comment le fait de ne pas voter au premier tour est-il une lutte contre l’islamisation ?
    c’est plutôt d’un défaitisme inoui.

  9. La présence de millions de musulmans en France est un défi pour nous. Et une chance.
    – Le fossé qui se creuse entre notre société moderne post-chrétienne et la jeunesse musulmane travaillée par l’islamisme doit nous faire repenser la modernité ; j’entends par là promotion de homosexualité, pornographie, culte de l’argent etc. L’acceptons-nous dans un combat pour la “civilisation occidentale”, comme le proclame Geert Wilders, ou acceptons-nous de repenser notre “modèle” ?
    – les chrétiens doivent saisir la chance historique qui leur est présentée pour annoncer le Christ aux musulmans. Ils n’ont rien d’autre à faire. Ce qui fait la nature même de l’Église, c’est la mission. Comment pourrait-elle ne pas réagir, alors que n’importe quel musulman qui se promène en France, libéré du poids de l’Oumma, peut avoir accès à une église, un prêtre, une bible, une communauté de croyants ? Dieu aime les musulmans. Comment pouvons-nous ne pas leur annoncer la Bonne nouvelle ? Ce n’est pas une mission impossible, en témoignent les nombreuses conversions de l’islam au christianisme (saluons au passage l’activisme des évangéliques, même si l’Église catholique n’est pas absente).
    C’est dans la confrontation avec les musulmans que s’est faite l’Espagne chrétienne. Sans souhaiter cette issue sanglante, il s’agit pour l’Europe de renouer avec la spiritualité qui faisait briller le Moyen-Âge de mille feux. C’est la meilleure réponse à apporter aux musulmans, sans naïveté et avec charité. Et certainement pas de se donner à des partis peu scrupuleux.

  10. Montcalm,
    Marquis, vous parlez mieux que je ne saurais le faire!
    Que voilà qui est parler en catholique!
    Revenez plus souvent dans ce salon, vous nous obligeriez.

  11. @ Montcalm
    Excellent : allez prêcher la foi catholique rue Myrha cet après-midi à l’heure de la prière. Car les martyrs sont la semence des croyants.
    Plus sérieusement : pourquoi à votre avis, les Espagnols luttèrent-ils les armes à la main durant 4 siècles de RECONQUISTA pour libérer leur terre du joug musulman ?
    Convertir ne veut pas dire accepter la soumission, bien douteuse elle aussi.

  12. à pg,
    Confidence pour confidence j’ai déjà eu l’occasion de me rendre brièvement dans la rue que vous citez pendant la fameuse prière du vendredi. Des dizaines de personnes y prient en effet sur la chaussée. Plutôt que de déchaîner une publicité qui sert les plus radicaux et les confortent dans leur schéma de lutte contre une société ennemie, il vaudrait mieux leur confier un véritable lieu de culte décent et discret (j’insiste); tout homme a le droit de pratiquer sa religion dans les meilleures conditions s’il est prêt à l’exercer dans le respect de la loi; je connais personnellement des personnes d’origine immigrée orthodoxes réduites à prier dans un garage et c’est pour eux une souffrance. Dans le même quartier de la dite rue, on trouve d’ailleurs une église catholique (St Bernard) et une église réformée. Toutes deux sont fermées lors de la prière musulmane. Où est notre présence, où est notre témoignage ?
    J’ajoute que nous ne sommes pas aujourd’hui dans l’Espagne du XIe siècle, ni dans les Balkans de 1389. Comparaison n’est pas raison.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services