Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Science

Infertilité : d’autres solutions que le recours à la PMA

Une étude menée par le groupe de scientifiques spécialistes de la fertilité Procreanat sur 348 couples candidats à une procréation médicalement assistée (PMA) révèle que cette catégorie de la population consomme davantage d’alcool, de tabac (40% des femmes et 52% des hommes) et de cannabis (13,3% des hommes et 6,9% des femmes) que la moyenne. Le docteur Silvia Alvarez, gynécologue à la clinique de la Muette à Paris, commente :

« On voit que ces facteurs toxiques se retrouvent parmi beaucoup de couples stériles et qu’ils sont probablement l’une des causes de cette stérilité ».

De nombreuses études ont par exemple montré que le tabac, à raison de 4 cigarettes par jour pendant deux ans, diminue la capacité des spermatozoïdes de se fixer à l’ovule. 

Les couples de l’étude de Procreanat ressentent aussi plus de stress au travail (43% des femmes et 41% des hommes). Sans parler du stress familial et de celui dû à l’infertilité elle-même. « Si l’on diminue tous ces facteurs, on peut attendre une amélioration de la fertilité dans trois à six mois », promet Silvia Alvarez. Entre 2007 et 2009, la gynécologue a mis en place lors de sa consultation en PMA des « fiches couples » sur lesquelles ces derniers devaient répondre à un questionnaire très précis sur leur mode de vie. Parmi les 380 couples pris en charge et qui ont accepté de changer leurs habitudes, la gynécologue a enregistré pas moins de 35% de grossesses spontanées.

« Cela veut dire que ces couples qui venaient pour une PMA ont finalement eu un bébé sans traitement, uniquement grâce à l’éviction des facteurs toxiques ». « Il n’y a que 3 ou 4% de stérilité définitive. Dans l’infertilité, beaucoup de choses sont réversibles, même si c’est parfois difficile. Et si l’on veut mettre toutes les chances de son côté, il faut commencer par analyser le mode de vie des patients et supprimer tous les facteurs toxiques. »

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Informations capitales,souvent vérifiées.Mais là dessus la “science officielle” reste “muette”….Et c’est dans beaucoup de domaines comme ça…!En 1955,par exemple on ne citait pas le tabac comme cause du cancer du poumon…!!! Quo vadis medicus?

  2. Le problème de la stérilité reste donc entier pour les couples de non fumeurs et qui ne consomment pas excessivement d’alcool.
    Alors quand on sait que le parcours de l’adoption est extrêmement compliqué, on se pose de sérieuses questions !

  3. Il y a également les facteurs psychologiques qui sont à traiter, très puissants dans le domaine (cf. les couples qui adoptent et on alors leur premier enfant dans la foulée). Là aussi, les AMP sont une hérésie, car le corps résiste, d’où le fort taux d’échec et une grande souffrance.

  4. On oublie aussi toutes les femmes infertiles d’être trop maigres – pas seulement des anorexiques, le culte du corps !…Difficile de leur faire accepter de prendre un peu de poids (souvent, très peu). Beaucoup sont très vites enceintes après avoir retrouvé un poids normal

  5. Je ne vois pas trop ce que l’on peut faire contre le stress dû à l’infertilité. Les angoisses ne se maîtrisent pas et malheureusement on peut rapidement rentrer dans un cercle vicieux.
    Toutes les personnes infertiles ne sont malheureusement pas toujours ni alcooliques, ni tabagiques.
    On ne dira jamais assez que ces couples ont besoin de nos prières.

  6. Effectivement les stats sont belles à voir et très facile à commenter quand on a eu la grâce d’avoir des enfants !
    Maintenant reste à se poser la question de que faire quand on :
    – a jamais fumé cigarette ou autre
    – a pas bu avant 20 ans et depuis jamais de manière excessive
    – a pas particulièrement de stress au travail
    – fait du sport de manière quotidienne pour aller au travail
    et que la science n’a rien d’autre à proposer que d’attendre en espérant !
    Enfin bon c’est vrai qu’il est très facile de faire des leçons de morale quand on a jamais été réellement confronté au problème et je suis sûr d’une chose, nous aurions tous été les plus grands résistants contre les nazis entre 39 et 45…
    Qu’il est beau de faire la morale sur un sujet qu’on ne connait pas !

  7. @ Paul : tout à fait… une chose si naturelle qui est interdite est source d’énormément de souffrance, souffrance (et les réactions qui vont avec) pas toujours bien comprises par les entourages. Sauf à avoir vécu la même épreuve.
    On peut regretter que ce problème ne soit pas toujours abordé lors de la préparation au mariage (l’abstinence oui mais pas la stérilité).

  8. Le Dr Alvarez pratique la PMA depuis de nombreuses années. Elle est reconnue dans ce domaine. Si elle évoque des causes d’infertilité prouvées, elle ne fait la morale à personne et ne dit pas qu’il y a de vrais problèmes dans de nombreux couples. Ne mélangeons pas tout.
    Par ailleurs, il ne s’agit pas seulement du stress dû à l’infertilité mais déjà et surtout de l’infertilité due au stress.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services