Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Inès, en sursis jusqu’au 5 janvier

Unknown-17Le Conseil d’Etat doit décider du sort d’Inès, une adolescente de 14 ans plongée dans le coma depuis 6 mois à l’hôpital des enfants de Nancy. Le tribunal administratif de Nancy avait donné son feu vert à l’arrêt des soins début décembre. Et cela sur la base d’un rapport d’experts estimant que la jeune fille est dans « un état végétatif persistant » et qu’elle « n’a pas et n’aura plus jamais la capacité d’établir le moindre contact » avec son entourage. Mais ses parents refusent l’euthanasie de leur fille et ont fait appel. Leur avocat indique :

« C’est la grande question que pose ce dossier : la justice peut-elle passer outre la volonté des parents alors qu’ils sont les représentants légaux de leurs enfants mineurs ? Pour moi, ce n’est pas possible. Sauf à saisir un juge des enfants pour qu’il leur retire l’autorité parentale ».

Du côté de l’hôpital, Me Bertrand Marrion invoque « l’intérêt de l’enfant » et la loi qui prohibe l’acharnement thérapeutique. Le Conseil d’Etat rendra sa décision le 5 janvier.

L'Acervie (Association des Chrétiens Protestants et Évangéliques pour le Respect de la Vie) prend la défense de la jeune fille :

"Les Chrétiens Protestants et Évangéliques s’inquiètent de la décision prise à l’hôpital de Nancy de faire mourir Inès en lui supprimant la ventilation. La Loi Claeys-Léonetti de 2016, déjà bien orientée vers l’euthanasie, subit ici une de ses premières transgressions, puisque le refus de l’arrêt des soins par la patiente, ici représentée par ses parents, est tenu pour négligeable.

Les médecins, jadis gardiens inconditionnels de la vie, deviennent de plus en plus des gestionnaires de sa durée. Les Chrétiens Protestants et Èvangéliques, tout en étant convaincus que c’est d’abord le Seigneur qui guérit, et que les médecins ne sont que les instruments, élèvent leurs intercessions pour que ces professionnels continuent à prodiguer leurs soins à Inès, comme c’est leur devoir et leur raison d’être. Sur le plan républicain, et en tant que citoyens, nous nous attendons à ce que le Conseil d'Etat fasse droit à l'attente de la famille."

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. “n’aura plus jamais” la Faculté s’est erigée en prophete style Nostradamus…

  2. quand l’Etat peut faire avorter les filles mineures sans l’autorisation de leurs parents ou, sans même que les parents soient au courant : le reste suit…
    Idem pour les contraceptifs

  3. Je donne mon feu vert à l’arrêt du tribunal administratif dès maintenant. Et cela sur la base du fait qu’il coute cher, n’apporte aucune sécurité et ne favorise pas la prospérité de la société.

  4. “Sur le plan républicain……”, mais bougres d âne , le principe républicain est de détruire la famille et de tuer pour n importe quel prétexte ! RÉVEIL !

  5. A Espéranza
    Si l’on comprend bien votre commentaire, vous donnez raison au Tribunal qui se substitue aux parents ?
    1) votre pseudo ne correspond pas à vos idées.
    2) les parents sont les premiers protecteurs de l’enfant qu’ils ont conçu et sont les seuls habilités à décider pour le bien matériel et moral de leurs enfants;
    3)où va t on si l’on compte le coût avant de sauver une vie, faudrait il faire un devis pour tous les cas graves ?
    4) 6 mois de coma ce n’est pas impossible qu’elle retrouve ses esprits, un grand sportif (course automobile) revient bien à lui progressivement, pourquoi pas cette jeune fille ?
    Et enfin, pour juger de ce cas il nous faudrait avoir toute connaissance approfondie sur l’état de cette jeune fille; aussi soutenons ses représentants naturels et prions pour cette famille.

  6. Sauf erreur de ma part, la loi ne “prohibe” pas l’acharnement thérapeutique. Elle permet à un malade de le “refuser” ce qui n’est pas du tout la même chose.
    Merci de me confirmer.

  7. Juste pour mémoire, il s’agit de la mise en oeuvre de la stratégie maçonnique, de domination sur la vie-même (voir par exemple le témoignage de S. Abad-Gallardo, “Je servais Lucifer sans le savoir”)
    Le plus désolant est que la plupart des ‘adeptes’ n’ont absolument pas conscience de la ‘philosophie’ sous-jacente et croient naïvement servir le bonheur(?) de l’Homme.
    N’oubliez pas de prier tous les jours pour que leurs yeux s’ouvrent!

  8. il faut la transférer dans un
    pays plus aimant…
    les polonais ont déjà proposé
    l’asile à mr Vincent Lambert,alors
    pourquoi pas elle,si ça peut sauver sa vie…
    http://www.regard-de-bebe-plume.com/marzenia-stage-de-reeducation-intensif-en-pologne/

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique