Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Inde : les persécutions s’étendent

Teresa Les persécutions contre les chrétiens s’étendent à d’autres Etats de l’Inde, facilitées par l’inaction des autorités.

Au Madhya Pradesh, le temple protestant St-Bartholomew à Ratlam a été incendié le 7 septembre et d’autres actions antichrétiennes rapportées. Le 18 septembre, l’autel de la cathédrale St Pierre-St Paul à Jabalpur a été incendié, et des statues endommagées. De nombreux chrétiens se sont retrouvés pour une manifestation pacifique dans les rues de Jabalpur, avec le soutien de leur évêque, Mgr G. Almeida, demandant au gouvernement d’agir contre ces attaques.

Dans l’Etat de Chhattisgarh, les Missionnaires de la Charité ont été la cible des extrémistes hindous. Le 5 septembre, fête de leur congrégation et date anniversaire de la mort de Mère Teresa, 4 Missionnaires de la Charité ont été agressées par une vingtaine d’activistes du Bajrang Dal, une des organisations de la mouvance hindouiste. Ils les ont accusées d’avoir kidnappé et « converti de force » 4 bébés qu’elles accompagnaient à leur centre pour enfants de Bhopal. Elles furent emmenées au poste de police, alors que les enfants leur étaient arrachés et transférés à l’hôpital. Les religieuses n’ont pu sortir qu’après l’intervention de l’archevêque de Raipur. Les médias locaux, quant à eux, ont accrédité la version des hindouistes qui les accusait d’être « à la tête d’un trafic d’enfant ».

Dans le sud du pays, des violences ont été commises dans l’Etat du Karnataka où des hindouistes avaient déjà attaqué plus de 25 églises et lieux de prière depuis la mi-septembre et blessé gravement de nombreux fidèles. Deux églises catholiques et un temple protestant ont été dévastés, dimanche 21 septembre. A Bangalore, capitale de l’Etat, l’église du Saint-Nom-de-Jésus a été attaquée, la statue de la Vierge Marie brisée, alors qu’à l’église Saint-James, le tabernacle était profané et le mobilier liturgique détruit. D’autres déprédations et destructions de statues, bibles, objets de culte, ont eu lieu dans la région.

A Mangalore, Sr Selma, Sœur de Béthanie, a été battue par les policiers le 15 septembre dernier alors qu’elle défendait son église des attaques des hindouistes.

Parallèlement, des violences se sont produites au Kerala. Le 21 septembre, pendant la messe, une église datant du XVIIème a été attaquée et une statue du Christ jetée à terre. Un peu plus loin, la cathédrale des jacobites, l’une des plus anciennes de l’Inde (élevée en 825), a été mise à sac, les vitraux brisés et une partie des reliques de St Paul Mar Athanase détruites.

Depuis ces nouveaux événements, des assemblées de prière ont lieu dans toute l’Inde et les chrétiens manifestent pacifiquement et en nombre, multipliant les déclarations demandant au gouvernement de faire cesser les exactions.

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. Salve-nos Cristo!
    Save us, God!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services